Partagez | 
 

 LE CONTEXTE — ONCE UPON A TIME IN FANTASIA HILL.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pnj
avatar

Faites place à la vedette
Walt Disney

Nombre de messages : 482
Voir le profil de l'utilisateur http://ifyoucandreamit.forumactif.com

MessageSujet: LE CONTEXTE — ONCE UPON A TIME IN FANTASIA HILL.   Ven 22 Juil - 17:17


pixie dust
i know you, i walked with you once upon a tale

AND THEY LIVED HAPPILY EVER AFTER. (OR NOT)

FANTASIA HILL, SUD DE LA CALIFORNIE — AOÛT 2015 | C’était une toute petite bourgade au milieu de ce grand état de la côte ouest des États-Unis, un peu plus au sud de Los Angeles. À peine un point parmi tous les autres sur une carte de géographie. On vous aurait demandé où elle se trouvait, vous n’auriez probablement pas su répondre. « Tu sais où c’est, toi, Fantasia Hill ? » « Je ne sais pas. En Indonésie ? On dirait un nom de citée impériale, comme chez les Chinois. Tu ne trouves pas ? » « On dirait plutôt le nom d’un club de vacances pour enfants de moins de dix ans. » Personne ne connaissait Fantasia Hill, à part peut-être certains habitués de sa quiétude et de ses verdures. À part peut-être des voyageurs de passage qui se sont sentis accueillis comme chez eux au beau milieu de leur pèlerinage. Et pourtant.
Pourtant, de nouveaux habitants s’y sont faits leur petit nid douillet au milieu de ceux déjà présents. Des habitants qui sont apparus, un jour ensoleillé d’août – ou peut-être pleuvait-il ce jour-là – un peu comme par magie. Un peu comme s’ils étaient arrivés en ville sans savoir comment, ni pourquoi. Ils étaient juste là, à Fantasia Hill. Mais ce que les habitants de la ville ne savaient pas, c’était que ces nouveaux arrivants n’étaient pas n’importe qui. Ce qu’ils ne savaient pas, c’était que ces nouveaux arrivants allaient sûrement complètement changer la vie au sein de Fantasia Hill.

FANTASIA HILL, SUD DE LA CALIFORNIE — SEPTEMBRE 2016 | Vous vous rappelez de toutes ces histoires que votre mère vous racontait le soir, à la lumière d’une veilleuse alors que vous étiez enfoui dans votre lit ? Les filles se souviennent de ces princesses qu’elles ont tant rêvé d’être ; les garçons se souvienne de ces héros, ces preux chevaliers qu’ils s’imaginaient devenir une fois plus grands. Vous vous rappelez, n’est-ce pas ? Pour vous, qui êtes peut-être adultes maintenant, ce ne sont que des histoires. Des contes de fées. La magie ? Ça n’existe que dans les livres, ces livres poussiéreux que plus personne ne lie aujourd’hui. Dans la vraie vie, Cendrillon ne trouve pas de Marraine la Bonne Fée sur son chemin, elle ne va pas au bal pour y rencontrer son Prince. Non, dans la vraie vie, Cendrillon tombe enceinte à seize ans après une nuit d’amour guidée par l’alcool et l’insouciance. Dans la vraie vie, Ariel ne se sacrifie pas par amour pour Éric, abandonnant son père et ses sœurs pour vivre au grand jour et partir là-bas. Non, dans la vraie vie, Ariel a déjà divorcé trois fois et s’enferme dans le travail pour oublier qu’elle boit, elle boit pour ne pas penser que sa vie ne ressemble plus à rien depuis que Éric l’a quittée. Dans la vraie vie Aladdin ne devient pas prince ou même sultan, Jasmine ne lui pardonne pas ses mensonges et ses faux pas. Non, dans la vraie vie, Aladdin reste un pauvre mendiant qui attend à la porte de McDonald’s en espérant que quelqu’un voudra bien lui donner juste une petite pièce pour manger. C’est ce que vous dites, pas vrai ? Que les fins heureuses, ça n’existe pas. Ça n’existe plus. Que les héros ne sauvent plus personne aujourd’hui, que l’être humain est devenu égoïste. Et pourtant.
Et pourtant, ils sont tous là. Ils sont tous entrés dans notre monde tel que nous le connaissons il y a un an de cela. Devenus êtres humains comme tout un chacun, ils se mêlent désormais aux habitants de Fantasia Hill, survivant dans notre monde sans essayer de trahir leur secret – leur vie n’est pas ici. Par un coup du sort mystérieux, ils se sont retrouvés obligés d’exister sur Terre, dans cette ville inconnue, au beau milieu de tous ces gens qui ne croient pas réellement en eux – ne croient plus en eux. Comment sont-ils arrivés là ? Pourquoi ? Qui les a envoyés dans notre monde ? Existe-t-il pour eux un moyen de retrouver leur univers, là, au milieu des pages de ces livres qui emplissent nos bibliothèques ? Personne ne le sait. Personne n’en est sûr. Personne ne sait qui est à l’origine de toute cette machination qui les a perdus. Alors forcés de s’installer au Manoir de la famille Cogsworth, forcés d’endosser une nouvelle identité, ils ont appris à vivre comme des êtres humains normaux. Ils se sont fondus dans la masse depuis plus d’un an qu’ils sont arrivés et mènent une petite vie la plus tranquille possible. Ou peut-être désirent-ils véritablement retrouver leur monde ? Peut-être certains feraient-ils n’importe quoi pour retourner là d’où ils viennent ? Ou peut-être est-ce quelque chose, ici, à Fantasia Hill qui les retient aujourd’hui ?

Personne n’a cru à cette nuit d’été qui avait commencé tout à fait ordinairement. Personne n’a cru à ces nouveaux arrivants venant d’un monde enchanté. Personne – pas même vous. Mais voilà qu’ils sont désormais tout autour de nous. Peut-être même en connaissez-vous un. Et si c’était votre meilleur ami, votre enfant ou votre épouse ? Personne n’y a cru. Mais peut-être que vous allez changer d’avis, maintenant.



_________________

all children, except one, grow up.

Revenir en haut Aller en bas
 
LE CONTEXTE — ONCE UPON A TIME IN FANTASIA HILL.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Willie ✖ La baleine chanteuse d'opéra débarque a Fantasia Hill (Finie)
» Le Contexte
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Welcome to Fantasia Hill-
Sauter vers: