Partagez
 

 flashback - we want it that way (pv mohanel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noel
Noel W. Pleakley

Faites place à la vedette
Noel W. Pleakley

Nombre de messages : 91
Voir le profil de l'utilisateur

flashback - we want it that way (pv mohanel) Empty
MessageSujet: flashback - we want it that way (pv mohanel)   flashback - we want it that way (pv mohanel) EmptySam 28 Avr - 3:25

Moana & Noel


flashback - we want it that way

« Pourquoi toi ne veux pas accepter de signer papier ? » t’avais demandé à nouveau demandé Jumba, d’un air assez doux. C’était même trop doux pour tes oreilles terriennes. Et tu avais soupiré, comme toujours, faisant mine de faire semblant de travailler maladroitement sur un de tes projets de costumes. Malheureusement, le bruit de la machine à coudre ne pouvait pas toujours faire taire ce scientifique extravagant. Vous aviez déjà discuté du sujet. Et pourtant, Jumba ne cessait de revenir à la charge à ce sujet, sans que tu ne comprennes exactement pourquoi il décidait de le faire à un certain moment précis de la journée. Tu ne l’embêtais pas tout le temps pour ce genre de chose, mais cette fois, il s’essayait un peu trop fort à ton goût. « Elle et Stitch toujours ici. » Et t’avais cousu ton tissu de travers, ce qui t’avait évidemment fait sortir de tes gonds. « Pourquoi ? Je croyais qu’on en avait déjà discuté ! Même si... on n’a pas encore retrouvé Nani... » Et il t’avait à nouveau pris de cours, cette journée-là. C’était le jour où il travaillait de soir, justement. « Justement, toi crois pas que si jamais on retrouve elle, elle sera heureuse de voir qu’on a pris soin de Lilo ? » Tu avais ouvert légèrement la bouche. Non, il avait pas osé quand même ! Avoir le dernier mot et t’avoir sur de tels sentiments ! Quel culot ! C’était comme s’il avait calculé chacun de ses mots et pesé chacune de ses pensées. Il venait littéralement de te déstabiliser. Il avait pris son petit sourire en plus, celui qui détruisait tout sur son passage et t’avait grogné. « Je n’arrive pas à croire que tu viens d’avoir le dernier mot là-dessus. » Tu t’étais calmé. Il n’avait rien ajouté, rien que son sourire, en te tendant les papiers que lui-même avaient signé avant de s’en aller. Pas un mot, rien qu’un de ses stupides sourires charmeurs. T’étais resté sans mots parce que d’habitude, ce n’était pas le comportement de ton compagnon.

Lilo allait bientôt rentrer. Et tu savais que Jumba n’était pas la personne de mise pour cette mission. C’était une sorte de signe qu’il t’avait envoyé et tu l’avais compris. Avant l’arrivée de l’adolescente, tu avais longuement réfléchi. Même si ça n’avait été que deux heures, ce fut interminable. Tu avais tout fait pour te sortir ce papier de la tête et tu étais maintenant pris avec un dilemme. Tu aimais Nani de tout ton cœur, mais peut-être que ton colocataire et ami avait raison finalement. En attendant, étaient-ils en mesure de continuer la mission de l’aînée en son absence ? Et si ce n’était pas la bonne décision ? Tu te disais que peut-être Jumba aussi y avait réfléchi sérieusement. Il ne prenait jamais ce genre de décision de manière spontanée. Il y avait donc pensé avant de te donner les foutus papiers pour mettre Moana sous votre charge à tous les deux. Tu regardais l’écriture maladroite de ton compagnon, en souriant. C’était un message indirect, il ne te disait pas toujours tout, mais tu savais que c’était ce qu’il voulait. Mais toi, étais-tu prêt à assumer cette responsabilité ? Du moins, jusqu’à ce que Lilo soit finalement majeure aux yeux de la loi terrienne. Vous alliez vous porter garants de cette gamine qui était maintenant plus grande. Prenant ton papier, tu pris un crayon et tu signas, comme si tu avais eu un espère d’éclair. Si Jumba était d’accord... pourquoi pas ? Le cœur battant, tu regardas que tout était en ordre avant que l’adolescente ne revienne. La porte d’entrée s’ouvrit alors soudainement et tu sentais que c’était le moment. « Je suis dans la cuisine ! » lui dis-tu. Tu l’avais entendu demander où t’étais, tu cachas les papiers, histoire de lui faire une surprise. Tu ne savais pas comment elle allait réagir, mais tu espérais qu’elle accepte de venir vivre avec vous de manière permanente, à présent.

_________________
at the ballet
pleakley ⊹ Your kisses lift me higher Like the sweet song of a choir You light my morning sky With burning love (by anaëlle)


Dernière édition par Noel W. Pleakley le Jeu 21 Juin - 18:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
Moana L. Miliani

Faites place à la vedette
Moana L. Miliani

Nombre de messages : 1430
Voir le profil de l'utilisateur

flashback - we want it that way (pv mohanel) Empty
MessageSujet: Re: flashback - we want it that way (pv mohanel)   flashback - we want it that way (pv mohanel) EmptyMer 9 Mai - 17:42

we want it that way
— with noel w. pleakley

« Quand Stitch aura retrouvé ses pouvoirs, je vous prouverai que je ne suis pas dingue. » J'avais craché ces mots à la figure de ces élèves populaires, trop coincés à mon goût, juste avant de claquer la porte de l'établissement derrière moi. Encore une fois, j'avais eu droit à un sermon parce que j'avais osé exprimer un avis avant d'en venir aux mains avec cette bande d'adolescents stupides. Je n'avais pas hâte d'être adolescente, même si à leurs yeux, je l'étais. Ils étaient encore une fois incapable de comprendre ce que je ressentais. Comme si ça n'avait pas suffi que je souffre de solitude alors que j'étais à Kauai, parmi les miens. Je me demandais parfois si le monde n'avait pas quelque chose contre moi. Malheureusement, se venger contre la planète Terre n'était pas une bonne solution. Il fallait impérativement que je retrouve un vaisseau spatial - qui vaut plus que des cacahuètes, parce que ceux de la NASA étaient pourris comparés à ceux de la fédération galactique - mais ni Jumba, ni Pleakley ne semblaient daigner en construite un nouveau avec les moyens du bord. J'aimais bien cette vie mais par moment, j'aurais simplement voulu m'exiler, prendre des vacances, parce que c'était tout aussi compliqué. Il n'y avait pas que l'école, il y avait aussi ce stupide Toma qui vivait dans la même chambre que Stitch. On s'était croisés en vitesse mais dès que je l'avais croisé, j'avais senti que quelque chose clochait chez lui. Je ne parvenais pas à le déchiffrer, même si j'essayais ardemment.

Sur le chemin en direction de ce foyer un peu bordélique, j'avais songé à la manière d'amener une nouvelle fois le sujet. Ils pensaient que je souhaitais quitter Fantasia Hill, alors que j'avais de nouvelles attaches ici-même. En plus, je n'avais toujours pas retrouvé Nani qui, j'en étais convaincue, avait dû se retrouver coincée ici, elle aussi. Même toutes ces têtes pensantes qui se permettaient de choisir nos destinées - et qui m'avaient offert ce don de l'art du vaudou - ne pouvaient nous jouer un tour aussi cruel. Il n'était pas question d'utiliser un tel stratagème sur ma ohana. Par contre, jouer sur la corde sensible, surtout avec Pleakley, ça pouvait marcher ; que ce soit lui parler de vêtements à la mode, de faire du shopping, de parler de théâtre ou encore d'aller droit au but, en jouant les petites filles tristes. J'avais beau être une fille battante et dotée d'un fort caractère, la réalité n'en était pas très éloignée. Il fallait que je le fasse avant que les remarques de mon professeur principal n'aillent jusqu'aux oreilles de cette ohana bien trop réduite. J'avais peur de ce qu'ils pourraient dire. Tout était donc dans le timing. Ils n'allaient pas leur téléphoner avant le lendemain puisque j'avais mal réagi en dernière heure. Ce n'était pas dans l'habitude de ces foutus professeurs que de prendre du temps supplémentaire sur leurs longues journées. J'étais entrée en trombe. La délicatesse n'était pas mon fort. Sans parler de ma question on ne peut plus discrète. C'est pour ça qu'il avait directement crié qu'il se trouvait dans la cuisine. Très bonne idée. C'était mon endroit préféré, après ma propre chambre, évidemment. Je l'avais salué rapidement - je n'étais pas la plus démonstrative au niveau des sentiments - avant de me ruer sur le frigo. « Je nous prépare un petit quelque chose ? On va quand même manger tard, non ? » Je crevais de faim et, en plus, ça pourrait peut-être déjà m'aider face à la bataille qui m'attendait. « Sauf si t'es occupé. Je sais pas, t'as l'air ailleurs. »

© SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Noel
Noel W. Pleakley

Faites place à la vedette
Noel W. Pleakley

Nombre de messages : 91
Voir le profil de l'utilisateur

flashback - we want it that way (pv mohanel) Empty
MessageSujet: Re: flashback - we want it that way (pv mohanel)   flashback - we want it that way (pv mohanel) EmptyLun 14 Mai - 13:58

Moana & Noel


flashback - we want it that way

La question n’était pas dans le comment, le quoi, le quand ou même le qui, mais plutôt le pourquoi. Jumba et toi aviez eu la chance de vous retrouvez en premier et de même déménager ensemble par la suite. Tu n’avais cessé de regarder pour Lilo, Stitch, Nani, David et tous les autres. Jumba aussi t’avais donné un coup de main et c’est en fait le fruit du hasard qui avait fini par vous réunir. Lors d’une première, la classe de Lilo avait fini par venir au théâtre et ton nom s’était retrouvé sur le pamphlet. Elle t’avait adressé la parole à la fin du spectacle et depuis, vous étiez à nouveau inséparables. Sans oublier que tu avais été heureux de voir qu’elle avait pu retrouver Stitch, par la même occasion, qui, comme Jumba et toi, était maintenant un humain comme les autres. C’était assez spécial comme moment, mais à quel instant dans ta vie, depuis que tu les avais tous rencontrés, ta vie avait pu être qualifiée de normale ? Tu ne le savais pas très bien et justement, c’était ces hasards dans la vie qui faisaient de toi qui tu étais maintenant. Tu n’avais pas la moindre idée de où la vie allait t’amener et encore moins que tu deviendrais un jour un véritable terrien. Cette aventure en était une nouvelle et il y avait encore tellement de choses à découvrir. Tu ignorais par où commencer. Peut-être que Jumba avait raison ? En attendant que Nani ne soit à son tour retrouvée, c’était à vous deux de prendre cette responsabilité, même si vous étiez complètement à côté de la plaque. Tu repensais déjà à tous les sacrifices que la grande sœur avait fait avant et tu te disais qu’en attendant, tu devais faire ton devoir, pour ton ohana, pour ta famille.

Alors, tu étais nerveux oui. Tu ne savais pas comment Moana allait pour pouvoir réagir face à cette nouvelle, ni même si tu saurais quoi lui dire exactement, comme ton bougre de colocataire travaillait et qu’il avait probablement calculé te laisser cette délicate tâche. En même temps, tu savais qu’il préférait éviter tout conflit émotionnel et que ça aurait été un fiasco si ça avait été sa responsabilité. Donc, tu avais fini par signer les papiers. Tu ne savais pas où il était allé chercher tout ça, mais ce n’était pas très important. Après tout, ce qui l’était, c’était que vous soyez tous réunis à nouveau sous le même toit et que tu honores Nani en faisant ce qui est juste pour Lilo. Même pour Stitch en fait. Depuis que vous les aviez retrouvés, ils étaient toujours à la maison. L’extraterrestre était un peu plus âgé que la jeune fille, mais quand même. Il pouvait prendre cette responsabilité. Pas Lilo, cependant. Toi et Jumba deviez maintenant vous portez garants d’elle. Tu savais que ça pouvait être difficile, mais en même temps... tu te disais que tu devais le faire. Lorsqu’elle arriva à la maison, lui annoncer les choses n’était pas une tâche aussi facile que tu aurais pu l’imaginer. « Oh, tu serais très gentille, si tu commençais à préparer le repas. » lui dis-tu, tout en souriant. Ça avait resté une longue journée devant l’atelier, jusqu’à ce que ton colocataire ne t’annonce cette nouvelle et qu’il te largue cette bombe comme quoi il avait signé les papiers de garde légale. Tu ne voulais pas amener cette nouvelle de manière grossière. Tu voulais le faire dans les règles, sans brusquer l’adolescente. « Jumba travaille et ne sera pas là et je crois que Stitch m’a dit qu’il avait des cours ce soir, donc nous serons que tous les deux. » L’idée t’emballait déjà de rester à ses côtés. C’était une bonne petite fille, enfin, maintenant dans un corps d’adolescente, mais quand même. « Oh, je suis seulement un peu fatigué... » finis-tu par lui avouer, tout en souriant. Tu ne savais pas par où commencer, t’étais jamais passé par-là, avant. Lorsqu’elle commença la préparation du repas, tu baissas la tête, non pas par honte, mais parce que tu essayais de trouver une façon d’emmener le sujet. « Dis, est-ce que tu es heureuse avec nous ? Dans la maison, avec nous et tout ça... ? »

_________________
at the ballet
pleakley ⊹ Your kisses lift me higher Like the sweet song of a choir You light my morning sky With burning love (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



flashback - we want it that way (pv mohanel) Empty
MessageSujet: Re: flashback - we want it that way (pv mohanel)   flashback - we want it that way (pv mohanel) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
flashback - we want it that way (pv mohanel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RP flashback en 1623
» Entraînement magique [FLASHBACK avec Morrigan et Myrdhinn]
» [Flashback] Être et devenir.
» Qui mordra le plus fort ? [Flashback]
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Skyline Square :: Habitations & rues-
Sauter vers: