Partagez | 
 

 Et on reprend depuis le début ft. R. Tinkerbell Dodderidge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Judy
avatar

Faites place à la vedette
J. Adelaide-Casey Hopps

Nombre de messages : 653
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Et on reprend depuis le début ft. R. Tinkerbell Dodderidge   Jeu 29 Mar - 16:31

et on reprend depuis le début
— with R. Tinkerbell Dodderidge

Cette situation avait l'allure d'un running gag et à force, ce n'était plus du tout drôle. Depuis la toute première fois que j'avais dû intervenir, je lui répétais sans cesse que je la comprenais et que je n'étais là que pour jouer les intermédiaires entre la société actuelle et et ce qu'elle imposait et sa propre vie chamboulée comme celle de tous ceux qui se retrouvaient un peu malgré eux dans cette ville. Les humains ne comprenaient pas ces décalages mais moi, oui. Je ne pensais pas donner l'image d'un agent de police froid et tout juste bon à suivre le protocole à la lettre, justement parce que comme bon nombre de ceux que j'arrêtais dans des situations les plus farfelues les unes que les autres, j'avais dû apprendre des codes qui étaient fort identiques à ceux que je connaissais, heureusement pour moi. Toutes les épreuves que j'avais surmontées avec plus ou moins de difficultés m'avaient appris qu'il était parfois bon de franchir les limites et d'avoir juste un peu de culot pour réussir là où les autres nous croyaient incapables. Mais avec elle, j'avais l'impression de tourner en rond. Plus encore qu'avec Lou qui avait un instinct incroyable, instinct d'animal et qui ne comprenait ni notre langage, ni les codes traditionnels des humains. Je ne savais pas d'où elle venait, Rhiannon. La seule certitude que j'avais à son sujet, c'était qu'elle ne s'adaptait pas à Fantasia Hill, pas aux yeux de la loi. J'étais curieuse mais plus que ça, j'étais exaspérée. Ma patience avait ses limites et elles étaient atteintes. J'avais l'impression de parler à un mur. Elle était bornée, entêtée et ne me facilitait pas du tout la tâche. Elle n'avait pas l'air de se rendre compte de l'effort que je fournissais. Si ce n'était pas moi à chaque fois, elle aurait tout aussi bien pu tomber sur un agent qui nous aurait certainement pris pour des personnes échappées de l'asile si nous avions eu la bonne idée de raconter nos aventures passées, notre vie originale. Non, au contraire, elle me retrouvait à chaque gaffe, ou presque. Je ne pouvais pas traiter que son cas à longueur de temps. « Tu peux t'installer. » Je l'avais accompagnée, cette fois encore jusqu'au commissariat pour entendre sa version des faits. Je n'étais plus certaine de rien, à son sujet. Je partais pessimiste. « Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi tu t'es bagarrée ? » A force de la voir, le vouvoiement n'était plus de rigueur. « Dis-moi tout. Je ne suis pas ton ennemie mais tu ne m'aides pas des masses à recommencer les mêmes bêtises. »

© SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
les héros de pixie
avatar

Faites place à la vedette
R. Tinkerbell Dodderidge

Nombre de messages : 180
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et on reprend depuis le début ft. R. Tinkerbell Dodderidge   Lun 14 Mai - 19:08



et on reprend depuis le début
rhiannide

Le gamin ressemble au Frisé. C’est la seule chose à laquelle elle pense tandis qu’elle fond comme un aigle sur le grand type qui est en train de menacer le maigrelet avec un petit canif. Il tremble, il commence à sortir son porte-monnaie ; sans doute qu’il préfère sacrifier l’argent que sa mère lui a donné pour goûter plutôt que de se mettre à dos le caïd des rues. C’est plus fort qu’elle. Rhiannon s’arrête, et comme une furie, saute sur le dos de l’attaquant et entoure son cou de ses bras fins. Désarçonné, il laisse le temps au gosse de s’enfuir en courant sans demander son reste. D’un mouvement violent, il envoie la fée valser par terre, mais elle ne se laisse pas prendre de court. Aussitôt sur ses pieds, elle frappe ; du poing, du pied, elle griffe et elle mord quand elle a l’occasion. Elle sait qu’il y a des techniques plus civilisées, mais elle voit trop rouge pour s’en occuper. Furibonde, elle maudit le lâche qui ose s’attaquer aux enfants avec une arme pour leur voler l’argent qu’ils n’ont pas. Le gamin aurait pû être un des garçons perdus. Ca la scie en deux de penser qu’ils pourraient être dans le coin, esseulés et sans défense, à la merci des fauteurs de troubles comme celui-ci. Alors elle ne songe pas une seule seconde aux lois qu’on lui a mille fois expliquées, au danger dans laquel elle se met, ou aux bleus qui noirciront sa peau demain. Elle pense à la justice dure et rapide, à l’épée affutée qui doit toujours tomber sur ceux qui font du mal aux autres.

Quand la police l’embarque pour l’emmener auprès d’Adélaïde, elle fulmine. Tink s’est trop de fois retrouvée dans cette station, en face de l’agente, et en position de fautive. Agaçant, à la longue, que personne ne comprenne. « Tu peux t'installer. » Rhiannon s’exécute sans un mot. Adélaïde est sa préférée, mais son air exaspéré lui donne l’air d’une mère qui punirait son enfant. La fée déteste ça. Ca fait bien longtemps qu’elle a grandi et qu’elle sait ce qu’elle fait. « Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi tu t'es bagarrée ? » Est-ce que ça compte ? Est-ce que ça change quelque chose ? Ses lèvres restent soigneusement closes. La lassitude enveloppe tout son corps ; elle est fatiguée d’être considérée coupable quand elle ne fait que défendre ce qui est juste. Les lois d’ici sont complètement stupides. « Dis-moi tout. Je ne suis pas ton ennemie mais tu ne m'aides pas des masses à recommencer les mêmes bêtises. » La fée, dans une ancienne habitude, ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel avec un soupir exaspéré. Elle répond presque aussitôt, boudeuse et tranchante. « Si je recommence à chaque fois c’est que rien ne change. Je n’arrive pas à comprendre en quoi c’est juste que je sois ici, encore une fois. Je ne fais que rétablir la justice. » Elle sait qu’elle a déjà eu cette conversation avec Adélaïde, que la flic prend des risques pour s’occuper d’elle à chaque fois, qu’au fond, elle a les meilleures intentions. Ce n’est juste pas suffisant pour apaiser le brasier qui l’incendie par tous ses pores dès qu’elle est témoin d’une horreur qu’elle est capable d’empêcher. Jusqu’au jour où elle rencontrera plus fort qu’elle. « Dis-moi au moins que vous l’avez arrêté en même temps, le type que j’ai remis à sa place. Il ne l’a pas volé. » Cette fois, elle regarde directement dans les yeux d’Adélaïde, elle laisse un peu tomber sa bravado. Ce qui compte, c’est que l’attaquant soit hors d’état de nuire. Que tout cela ne soit pas en vain. Elle en a assez de battre des ailes dans le vent, la petite fée.


codage réalisé par Wuthering




sorry pour cet affreux retard  gaga je serai plus rapide la prochaine fois, promis :heaart:


Revenir en haut Aller en bas
 
Et on reprend depuis le début ft. R. Tinkerbell Dodderidge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» griboulle alias gremlins en cage depuis 11 ans spa 27 SORTI
» 25. Meilleur Topic Depuis Aout
» Son mari n'a pas pris de douche depuis un an...
» BOOMER x caniche griffon délaissé depuis + de 5 ans ds terra
» QUE FIT HAITI DEPUIS 1986 ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Courtland Street :: Police Station-
Sauter vers: