Partagez | 
 

 the good girl and the bad girl ft. T. Emerald T. Sõnnez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Judy
avatar

Faites place à la vedette
J. Adelaide-Casey Hopps

Nombre de messages : 623
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: the good girl and the bad girl ft. T. Emerald T. Sõnnez   Mar 27 Fév - 19:56

the good girl and the bad girl
— with T. Emerald T. Sõnnez

Encore une journée épuisante ; beaucoup de travail mais du travail gratifiant. C’était le plus important. Si je ne m’y épanouissais pas, ce serait certainement pire. Alors je relativisais. Ce n’était pas toujours rose, encore moins facile parce que pour ceux qui, comme moi, venaient d’un autre univers, deux ans ce n’était pas toujours suffisant pour s’adapter à une vie de ce genre. Certains ne comprenaient pas qu’il y ait une certaine loi à respecter, comme Rihannon, d’autres vivaient mal cette transition, comme Terence et ceux-là, je les croisais souvent. Par chance, ce n’était pas des monstres. Ils étaient juste un peu largués par rapport à certaines réglementations. Peut-être n’était-ce pas aussi évident dans leurs anciens univers. La transition n’avait pas été aussi conséquente pour moi. J’avais effectivement dû m’habituer à un corps qui ne ressemblait pas à celui que je connaissais jusqu’alors mais j’étais déjà dotée de la parole, tout comme cette vie d’avant était déjà réglementée. Peut-être un poil différemment mais dans l’ensemble, je m’y retrouvais. La technologie était sensiblement la même, également, à quelques détails près. Pour toutes ces raisons, je ne les jugeais pas comme, à la différence de ceux qui ne nous comprenaient pas, ceux qui nous avaient pris pour des énergumènes complètement détraqués quand, dans un premier temps, nous expliquions d’où nous venions. Quand je ne cherchais pas à remettre sur le droit chemin des personnes perdues, j’essayais d’attraper de plus gros poissons, comme ce Hyena Club. Je ne fonçais pas dans le tas, c’était à la fois trop risqué et perdu d’avance. Quand ça concernait une grosse machine trop bien rodée dans ce genre, il fallait y aller petit à petit, ruser. J’en parlais avec Nick, quand je ne m’emmêlais pas les pinceaux sentimentalement parlant et nous cherchions quelque chose de suffisamment fort pour les coincer mais ce n’était pas gagné. Nous n’étions plus les seuls en jeu, cette fois. Nous avions plus à perdre. Je n’avais pas grimpé les échelons pour perdre la confiance de mes collègues sur un coup pareil. C’était perdue dans tout ça que j’étais rentrée dans la suite que je partageais depuis peu de temps maintenant avec Emerald. Si nous échangions à propos de pas mal de choses, je restais encore secrète sur ce qui concernait mon travail. Je l’appréciais beaucoup mais pour avoir mal jugé du temps où j’étais encore à Zootopia, je restais plus secrète à ce sujet. J’avais appris de mes erreurs. « Salut ! » Je ne réalisais pas que mes joues étaient rouges alors que j’allais m’affaler dans mon lit. Je venais de quitter Nick, au passage et mon cœur faisait encore des siennes, sans parler de mon humeur trop « joyeuse », même pour moi. J’aurais aimé être au clair avec tout ça mais je n’avais pas eu le temps, jusque-là, pour les relations amoureuses, misant tout sur ma carrière jusqu’à ce que je ne rencontre ce renard. « ‘Ment ça va ? » Exténuée ? A peine. J’avais relevé ma tête pour que ce soit un poil plus audible mais il fallait qu’elle tende l’oreille pour bien me comprendre, même si je criais pour ça.

© SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
T. Emerald T. Sõnnez

Nombre de messages : 38
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: the good girl and the bad girl ft. T. Emerald T. Sõnnez   Ven 16 Mar - 3:36

Can you find who is the bad one ?
with Judy/Addie & TickTockCroc/Emerald

Adelaïde-Casey Hopps. C'était avec elle que tu étais, désormais. Cela faisait peu de temps. Tu avais, en effet, dû grimper les échelons, à ta façon, pour avoir un nouveau standard de vie. Et d'une simple voleuse aux mains d'un sorcier, tu étais devenue une horrible rivale pour lui...

Tick. Tock. Tick. Tock.

Alors que tu étais tranquillement installée à ton bureau, lisant tout en gardant le dictionnaire ouvert près de toi, afin d'avoir de quoi apprendre de nouveaux mots lorsque tu bloquais, et que de l'autre côté se trouvait un bloc note avec des formules mathématiques et physique, et quelques notions sur la seconde, la minute, etc, ton attention gardait en mémoire le sn de l'horloge que tu ne quittais plus. Sans ton réveil intestinal, tu devais avouer te sentir mal. Et bien. C'était une sensation étrange. Trop. Mais cela te rassurait. De savoir que ta pensée se concordait parfaitement avec le bruit, et que tes lèvres pouvaient frapper un son vif en même temps que le clic de l'aiguille, comme si tu étais toi même une horloge parfaite. Et tu l'étais. D'où ton succès lors de tes nuits actives.

Tick. Tock. Tick. Tock.

Des pas se faisaient entendre. Peu bruyants, tu parvenais tout de même à les deviner. Et lorsque la clé tourna dans la porte de votre chambre commune, tu attrapa un stylo pour rectifier et écrire quelque chose : écart de 1.5 secondes. TU n'aimais pas cela. Avoir tort. TU pensais que ta partenaire ouvrirait la porte en moins de temps. Avait-elle la tête ailleurs ?
ELle te salua, alors que tu tournais la page de ton livre, ton en raturant un mot. L'apprentissage n'était jamais fini. Mais tu avais la ferme intention de corriger le livre lorsque tu n'aimais pas un mot. Une façon étrange d'apprendre.

Tick. Tock. Tick. Tock.

Il se déroula trois secondes, avant que tu ne lui répondes, ne sachant pas si tu devais la saluer aussi, ou attendre une question.

Coucou.

Puis, alors qu'elle s'écroulait dans le lit, te demandant comment tu allais, tu souris, fermas les yeux, posas ton bouquin, et te tournas vers elle, te levant pour t'approcher de son lit. Après tout, vous étiez colocataires, tu pouvais bien approcher ainsi, non ? Tu t'assis à côté de sa tête, avant de répondre doucement Bien et toi, miss joyeuse ? Que t'arrive-t-il aujourd'hui ?
Il était vrai qu'elle était bien plus joyeuse que d'habitude. Et vu que tu vivais avec elle, tu voulais avoir la meilleure relation possible. Après tout, des alliés, des amis, c'était utile. Oh mais... TU souris. Un sourire taquin. Il est aussi fort qu'incassable, si beau qu'on en rêve, et pourtant si douloureux qu'on en crève. Qu'est-ce donc ?
L'amour.
TU la taquinais, à la manière d'une amie, sur un être qu'elle voulait. Un sentiment étrange qui ne t'habitait pas. Pas romantiquement. Bien entendu, ta mère, Crochet, eux t'habitaient et tu les aimais, mais d'une toute autre façon. Si tu trouves, je suis sûre que la réponse est la solution à ce débordement de bonheur que l'on peut lire sur ton visage.

Tick. Tock.

electric bird.




Sorry, j'étais en période d'exams blancs xS
Revenir en haut Aller en bas
 
the good girl and the bad girl ft. T. Emerald T. Sõnnez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sienna 'Party Girl' Fowler
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: L’Aile Sud :: Les Dortoirs-
Sauter vers: