Partagez | 
 

 Discrétion zéro. [Ft. Lucy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 88
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Discrétion zéro. [Ft. Lucy]   Lun 22 Jan - 19:16


Discrétion zéro.
Christa & Lucy

Un truc que tu aimais particulièrement dans ta nouvelle vie, c'était le fait de pouvoir sortir le soir à pas d'heure et de quand même trouver le moyen de t'occuper en allant en boîte ou dans un bar sympa. Ce genre d'ambiance, il n'y avait pas ça à Beurk, mis à part de temps en temps quand il y avait des festivités mais ça n'avait strictement rien à voir. Là c'était vraiment l'éclate. Tu t'amusais comme une folle. Sauf quand on te virait parce que tu te battais avec des gens qui t'avaient cherchés, donc forcément ça ne plaisait pas aux gérants. C'était arrivé quelques fois ça, que tu sois bourrée ou sobre d'ailleurs. Mais ce n'était pas bien grave puis-ce que bien souvent ils te laissaient revenir la fois d'après, en te gardant à l’œil mais ils te laissaient entrer.

Bien souvent tu sortais le week-end, parce que c'est là que tu avais le plus de temps. Tu pouvais sortir à l'heure que tu voulais et rentrer à sept heures du matin si ça te chantait puis-ce que tu n'avais pas à te lever le lendemain, enfin plutôt le jour même, pour aller bosser. Néanmoins, il arrivait parfois que tu sortes en pleine semaine, parce que tu t'étais bien fait chier au boulot et que tu refusais de terminer ta journée en ne t'étant pas éclatée un bon coup. C'est ce qui s'était passé aujourd'hui. La journée avait été longue, beaucoup trop longue. Alors une fois rentrée au manoir tu t'étais changée et tu avais filé en boîte pour t'amuser, probablement boire un peu -pas trop quand même cette fois- et... Pour draguer les beaux gars musclés que tu allais croiser. Quoi? Fallait bien que tu profites de la vie.

Enfin. En résumé pour ne pas décrire toute ta soirée, tu t'étais vraiment éclatée. Pour une fois tu n'avais pas trop bu, tu allais pouvoir rentrer en marchant droit et non pas en faisant des zigs et des zags dans tous les sens. Tu avais dansé une porte partie de la soirée et de la nuit. Tu étais même tombée sur des amis que tu t'étais faits dans cette même boîte, de quoi rigoler un peu. Mais malheureusement toutes les bonnes choses avaient une fin. Tu devais aller au magasin de farces et attrapes dans plusieurs heures donc accessoirement, il fallait que tu dormes un minimum pour ne pas t'endormir en plein milieu d'un rayon.

Deux heures du matin. Si tu rentrais maintenant ça allait te faire cinq heures de sommeil avant de partir bossé. Ça allait le faire. Tu avais dit au revoir à tout ce petit monde avant de t'en allait pour rentrer au manoir. Et là vous vous dites que la soirée était terminée. Non, vous vous trompez. Parce que maintenant, tu allais devoir te montrer discrète pour ne pas réveiller tes colocataires. Des fois ça allait. Et puis d'autres...

Une fois arrivée, tu avais réussi à te montrer discrète dans un premier temps, appuyant doucement sur la poignet et poussant doucement la porte pour ne pas faire trop de bruit et ne pas te faire engueuler. Tu avançais doucement pour ne pas faire grincer trop le parquet. Tu étais presque à ton lit quand tout à coup : un sac. Un de tes sacs que tu n'avais bien entendu pas rangé, une fois de plus. Tu t'étais pris les pieds dedans et étais tombée sans aucune grâce et bien entendu en faisant un bon bruit sourd.

- Et merde...

 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Lucy E. d'Arendelle

Nombre de messages : 103
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Discrétion zéro. [Ft. Lucy]   Mer 31 Jan - 17:18


Lucy & Christa

Discrétion zéro


La vie n'était pas aussi palpitante ici, métro, boulot, dodo j'ai envie de dire. Je crois que je préférais ma vie de reine avec toujours des imprévus et des bêtises à régler mais ici je m'ennuyais. La vie n'était pas passionnante, surtout que je n'avais personne et qu'en plus je devais partager ma chambre enfin le dortoir comme on l'appelle avec d'autres personnes dont certaines n'ont aucun respect envers les autres. Y'a pas à dire, la nuit est le fruit de mes réflexions et de pensées noires et sombres. D'ailleurs je ne savais même pas que ce type de sentiment pouvait exister en moi, j'étais une reine et je découvrais d'autres sentiments. Ce monde avait une mauvaise influence sur moi. J'avais l'impression de redevenir celle que j'étais avant, craintive et presque froide.

J'avais passé la journée à travailler, ce n'était pas passionnant mais ça avait au moins le mérite de me rappeler mes anciens pouvoirs, crée des personnages sur des feuilles... Je donnais vie à des personnages enfin une façon de parler vu qu'ils ne prenaient pas réellement vie. Non, même mes sculptures étaient normales, sans aucun brin de magie. J'avais crée un palais de glace, un bonhomme de neige qui vivait et respirait ainsi que plusieurs monstres de glace mais ici rien. Rien ne prenait vie, il fallait que j'imagine, ce que j'avais toujours fait jusque là mais c'était plus compliqué. J'avais tellement envie de voir ces personnages prendre vie sous mes yeux et vivre comme quelqu'un de normal. C'était peut-être une mauvaise idée après tout, les personnes de cette ville ont l'air d'être normaux et n'ont probablement jamais vu de personnages vivre comme eux. On me ferait enfermer à coups sûrs et sans mes pouvoirs je ne pourrais rien faire.

Et puis je pensais à ma petite soeur, elle me manquait terriblement. J'avais appris la confiance et l'amour et elle m'avait redonné goût à la vie. Voilà à quoi je pensais dans mon lit, les lumières étaient éteintes et tout le monde dormait enfin presque car j'avais bien remarqué qu'il manquait quelqu'un mais ce n'était qu'une habitude. Je n'avais pas arrêté de penser et au moment où je commençais à m'endormir, il y eut un vacarme pas possible dans la pièce. Heureusement je ne faisais que somnoler mais ça m'a réveillé en sursaut. Il était tard, qui pouvait faire autant de bruit ? Ca allait mal aller pour lui !

 « -Mais c'est quoi ce bruit encore ? » 

J'allumais la lampe de chevet et constata que c'était Christa. Un léger soupir passa entre mes lèvres, ce n'était qu'une habitude mais cette fois-ci elle n'était pas restée discrète.

 « -Prise sur le fait. » 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 88
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Discrétion zéro. [Ft. Lucy]   Jeu 1 Fév - 20:45


Discrétion zéro.
Christa & Lucy

Bon bah ça c'était fait. C'était couru d'avance que tu allais faire une gaffe. Tu faisais toujours des gaffes, volontairement ou non. Pourtant là tu avais fait un effort. Tu avais fait attention à avancer doucement pour ne pas faire trop de bruits et pour ainsi ne pas déranger. Oui bon d'accord c'était surtout parce que tu ne tenais pas à te faire engueuler, encore une fois, parce que tu foutais un bordel monstre en rentrant à part d'heure, mais il y avait quand même une petite part de "je ne veux pas déranger". Si si, tu le jurais. Enfin, pour le coup c'était bien foutu. Pour la première fois tu aurais bien voulu que Noam range tes affaires sans ton accord, chose qu'il faisait de temps en temps et qui t’agaçais. Mais là ça aurait été bien pratique tes affaires ne soient pas éparpillées. Bien fait pour toi au final. Maintenant tu devais un joli bleu sur la jambe et en plus ça avait réveillé Lucy. Tu avais reconnu sa voix puis la lumière s'était allumée. Encore une fois, merde.

Alors Christa, tu avais deux options. Soit tu t'excusais directement pour éviter les soucis. Soit tu niais et tu faisais encore n'importe quoi ce qui n'allait absolument rien arranger. Hm... Ouais la deuxième solution c'était bien.

- ... Non

Tu ne bougeais plus, restant immobile comme si tu étais une statue. Avec un peu de chance tu allais passer inaperçue ou tu allais devenir invisible. Tu n'avais pas encore décidé. Mais dans les deux cas tu espérais bien que cette technique allait permettre de t'en sortir. Oui c'était complètement con et ça n'avait aucune chance de fonctionner, pas avec la blonde en tout cas mais tu avais essayé tout de même. Tu étais bien restée une bonne trentaine des secondes comme ça. Tu étais certaine de ton coup, si bien que tu avais fini par tourner la tête vers Lucy pour voir si elle te regardait ou non. Ouais. En fait ça ne marchait absolument pas. À retenir : La technique de la statue ne fonctionnait que quand tu voulais te cacher de ton frère pour le moment.

Il fallait que tu trouves autre chose, mais quoi? Tu avais fini par te relever avant de shooter dans ton sac pour l'envoyer plus loin, contre un mur tient. Au moins à cet endroit tu ne risquais pas de te prendre les pieds dedans. Normalement. Bref. Une fois ceci fait, tu avais regardé autour de toi, cherchant désespérément quelque chose qui allait pouvoir t'aider quand d'un coup tu avais eu une idée. Ce n'était jamais bon quand tu avais une idée parce que ça signifiait souvent que ça allait être encore quelque chose de complètement absurde. Tu en avais parfaitement conscience, mais ce n'est pas ça qui allait t'arrêter.

Tu t'étais approchée un peu de la blonde, tendant les bras vers elle avant de les bouger doucement, comme pour imiter un fantôme ou quelque chose du genre. D'abord tu n'avais rien dit, te contentant de faire ça pendant quelques petites secondes. Puis tu avais commencé à reculer tout doucement en direction de ton lit, regardant cette fois où tu mettais les pieds en regardant un peu par terre, mais tu continuais ton délire avec tes bras, ton regard passant du sol à ta colocataire.

- Tout ça n'est qu'un rêve. Tu es encore endormie. Tout est dans ton imagination. Je ne suis qu'illusion.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Lucy E. d'Arendelle

Nombre de messages : 103
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Discrétion zéro. [Ft. Lucy]   Mer 7 Fév - 23:31


Lucy & Christa

Discrétion zéro


S'il y a bien une autre chose que je détestais, c'était qu'on me réveille en pleine nuit surtout quand celle-ci vient de commencer pour moi. Bon certes je n'étais pas la seule à partager cette chambre mais j'avais l'impression d'être la seule que ça pouvait déranger ou que ça réveillait. Peut-être que j'étais la seule à être plus sensible à tout ça par rapport aux autres ? Je ne sais vraiment pas mais il n'empêche que c'était assez souvent. Bien avant d'allumer la lumière, j'étais pratiquement sûre que ce serait Christa, elle sortait assez souvent et rentrait tard la nuit. Il arrivait que je ne la prenne pas sur le fait mais je dois dire que le plus souvent c'était le cas et même si j'essayais d'être gentille, parfois ma mauvaise volonté refaisait surface. Elle n'était pas très discrète et quand on avait vécu dans la peur pendant des années comme moi, je crois qu'on est plus alerte au moindre bruit surtout la nuit. Décidément, Christa ne savait pas ce que c'était d'être discrète, limite elle me faisait penser à Anna avec un peu le même genre de grâce quand elle tombait. Je ne sais pas dans quoi elle s'était prit les pieds cette fois-ci mais ça devait être quelque chose qu'elle n'avait pas rangé étant donné que mes affaires étaient toutes rangées. Il fallait bien que je le fasse, je n'avais pas de serviteurs ici.

Je soupirais en entendant sa réponse, j'aurais dû m'y attendre mais ce qui me faisait le plus rire, intérieurement disons-le bien, c'était qu'elle reste immobilisée comme une statue. Pour ne rien arranger, je posais mon regard sur elle et l'observait, elle finirait par craquer j'en suis sûre. Elle me réveillait en pleine nuit mais au moins elle me divertissait si on peut dire ça comme ça. Si j'avais eu mes pouvoirs peut-être que je l'aurais transformée en statue pour voir ce que cela pouvait faire parce qu'être une statue n'était pas génial. Je ne sais pas d'où venait l'idée de la statue mais elle aurait presque pu être bonne si ce n'avait pas été moi en face.

Enfin Christa se décida à bouger, je continuais de l'observer en silence mais mon regard se faisait assez pesant, comme si je voulais juste qu'elle se dépêche de ranger ses affaires et de se mettre au lit. Ainsi on en parlerait plus mais je crois que c'était mal parti en la voyant venir vers moi. Je fronçais les sourcils alors que je ramenais mes genoux contre ma poitrine, façon de me protéger certainement. Je n'aimais pas trop qu'on s'approche de moi comme ça alors que je n'étais pas en position de défense si besoin. En la voyant gesticuler comme une je ne sais quoi, je n'avais pas de référence qui me venait en tête, je me reculais instantanément vers le haut du lit. Quelle joie en voyant qu'elle repartait vers son lit, j'allais pouvoir me rendormir enfin je crois que ce serait peine perdue vu l'heure qu'il doit être. Je la regardais continuer ses gestes d'un air dubitatif, j'avoue qu'on ne me l'avait pas encore faite celle-là mais avec Christa ça ne m'étonnait même pas. Mais non ça n'allait pas marcher avec moi, dommage. Je lâchais un petit sourire car je m'empêchais de rigoler face à son attitude sinon je n'aurais plus le monopole pour être autoritaire, aujourd'hui en tout cas.

 « -Une illusion qui fait beaucoup de bruit alors. » 

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 88
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Discrétion zéro. [Ft. Lucy]   Lun 12 Fév - 21:23


Discrétion zéro.
Christa & Lucy

Tu ne saurais dire pourquoi, mais en voyant Lucy reculer à moitié dans son lit, tu t'étais mise à sourire en coin, fière de ta connerie. Autant tu étais capable -à de très rare exceptions- de faire preuve d'un minimum de jugeote, mais là, à part d'heure... Tu étais extrêmement fière de ta connerie. Alors ouais, avec ce sourire tu te foutais à moitié d'elle, croyant qu'elle avait vraiment peur de toi et qu'elle croyait à ton petit manège d'illusion. On n'a jamais dit que tu étais gentille après tout. Tu étais capable d'être une vraie garce par moment. Et là comme tu commençais quand même à être fatiguée, ce sont tes nerfs qui prenaient tout, te rendant de ce fait encore plus chiante. La pauvre blonde. Elle allait devoir te supporter encore un petit moment parce que même si tu continuais ton délire avec tes mains en te reculant toujours vers ton lit, tu n'étais pas prête d'aller te coucher. Oh oui, tu étais encore pleine de surprises. Vous n'allez pas être déçus.

- Ouais, t'as vu ça? Elle a aucun respect cette illusion. Sérieusement je ne sais pas qui l'a élevé, mais ses parents ont fait du mauvais boulot.

Forcément, tu parlais indirectement de tes parents à ce moment-là. Tu les aimais très forts. Ça il n'y avait aucun doute, mais il fallait d'y ce qui était, niveau éducation ce n'était pas ça avec ton frère. Tes parents avaient forcément loupé un truc. Mais c'étaient des Thorston. C'était normal. Enfin. Après quelques secondes, tu étais quand même arrivé à ton lit et à ce moment tu avais arrêté de jouer les fantômes, tournant le dos à ta colocataire. Comme d'habitude, il y avait du bordel sur ton lit. Bien entendu tu n'allais pas ranger et tu n'allais pas non plus le faire plus tard. Ainsi, tu avais tout attrapé avant de laisser retomber tout ton bordel juste à côté de ton lit, sans aucune délicatesse ce qui avait encore fait du bruit, notons-le. Ce pauvre bazar faisait les mêmes allez retour tous les jours. Il passait du sol à ton lit. Tu trouvais que c'était tellement plus simple de faire ça plutôt que de ranger. Hm? Oui bon d'accord, c'est surtout que tu avais la flemme de ranger aussi.

Et là vous vous dites que maintenant que tu étais à ton lit, tu allais enfin dormir? Perdu! Avant ça, tu avais retiré ta veste. Veste que tu avais balancée sur le lit au-dessus du tien. Oui, tu avais réussi à avoir un des lits superposés et le lit du haut... Il te servait indirectement d'armoire. Là-haut il y avait tes vestes et peut-être quelques vêtements. D'ailleurs, tu y avais aussi balancé ton tes vêtements avant de te mettre en pyjama. Tout ça devant Lucy. Tu n'avais aucune pudeur. Tu t'en fichais complètement qu'on te vois à moitié nue, d'autant plus dans ton état actuelle. Et enfin le grand moment était venu. Tu t'étais mise dans ton lit avant de te cacher sous ta couette.

Vous y avez cru pendant un instant. Ne le cachez pas. En effet tu étais partie pour dormir là. Tu avais fermé les yeux, tu étais bien allongée. Mais après seulement quelques minutes... Tu t'étais relevée, allumant ta lampe de chevet avant de partir pour la salle de bain.

- Aah! J'ai pas brossé mes dents!
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Discrétion zéro. [Ft. Lucy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discrétion zéro. [Ft. Lucy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Bureau du médecin de l'aile civile de l'hôpital d'Artois
» Discretion oblige [ PV : Tellan ]
» [PM] Sucreries et discrétion • Ariel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: L’Aile Sud :: Les Dortoirs-
Sauter vers: