Partagez | 
 

 Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Sam 13 Jan - 21:12


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

Ça faisait deux ans que tu étais là maintenant. Ça faisait donc deux ans -enfin plutôt un an et demi en comptant ton temps d’adaptation et ta curiosité sur ce nouveau monde- que tu cherchais désespérément ton frère, ton dragon et tes amis. D'accord, tu n'étais pas franchement douée pour les recherches. Tu n'étais pas douée pour beaucoup de choses en fait. Mais ça ne t'empêchait pas de continuer, après tout la ville n'était pas si immense que ça, tu allais bien finir par tomber sur l'un d'eux à un moment où à un autre. Mais pour vraiment y arriver, il fallait que tu réfléchisses un peu, oui ça allait être compliqué mais tu allais le faire. Parce que bon, il fallait avouer que pour le moment, quand tu les cherchais c'était digne de toi. C'est-à-dire? Eh bien tu étais capable de regarder derrière un arbre, derrière une voiture,... Ah oui tu faisais ça et le pire c'est qu'à chaque fois tu espérais trouver quelque chose. On ne savait jamais, des fois qu'il y ait une porte spatio-temporelle de l'autre côté qui allait te faire apparaître pile devant eux. Quoi? On n'a jamais dit que tes idées étaient normales. Elles étaient tout le contraire même.

Néanmoins il arrivait, parfois, que tu aies des élans d'intelligence. Des petites illuminations qui allaient tout changer, ou presque. En ce jour, tu étais en train de chercher ton dragon. Enfin il aurait été plus exact de dire ton dragon et celui de ton frère vu que vous aviez le même. Bref. C'est lui que tu cherchais et au début... Tu cherchais bien entendu dans des endroits improbables. Pourquoi? Parce que d'après toi, il ne fallait jamais sous-estimer la discrétion d'un Prout et Pète. Si si. Un dragon ça pouvait être extrêmement discret quand ça le voulait, non mais. Bande de mauvaises langues.

Forcément, tu ne trouvais strictement rien du tout, n'ayant pas pensé une seule seconde que si ton dragon était bien ici, il ne serait plus dragon mais aussi humain que le reste des habitants. Tu n'avais déjà pas compris quel genre de magie avait bien pu t'emmener ici alors il ne fallait pas s'attendre à ce que tu réfléchisses sur autre chose. Du moins pas toute seule. Si ton frère était là, vous auriez forcément réfléchi à des idées plus farfelues les unes que les autres pour expliquer le pourquoi du comment. D'accord, tu aurais aussi très bien pu réfléchir à ça toute seule mais... Ça n'aurait pas été pareil. Il n'y avait rien de drôle à ça parce que dans le fond, tu savais que personne n'allait te suivre dans ton délire. Il n'y avait bien que ton jumeau pour surenchérir.

Passons. Tu ne pensais pas à ça pour le moment. Tu avais une autre mission. Mission qui pour le moment ne donnait strictement rien du tout. Et puis... Tu avais eu une idée. Une idée complètement stupide en prenant en compte l'endroit où tu étais mais qui néanmoins, aurait pu avoir du sens s'il restait une réelle part de fantaisie en ce monde. Un dragon c'était un animal. Alors pourquoi ne pas chercher dans un refuge ou une animalerie? Oui d'accord cette idée était vraiment ridicule, mais on parlait de toi. Ça avait déjà plus de logique que de chercher derrière un rocher. C'était déjà une belle évolution en voyant ça comme ça, non?

Ni une ni deux, tu étais partie pour aller dans la première animalerie qui t'étais venue à l'esprit, celle qui se trouvait à Spacegreen Cross. Et toute fière de toi, tu avais poussé les portes de la dite animalerie avec le sourire. Regardant vite fait autour de toi, tu cherchais un vendeur qui n'était pas occupé, histoire de ne pas avoir à attendre des heures avant d’obtenir une réponse. Et une fois que tu en avais repéré un, tu étais allée le voir pour lui poser la question ultime.

- Hey, bonjour! Dites-moi, est-ce que par hasard vous recueillez des animaux un peu exotiques ici? Que vous auriez croisé dans les rues? Genre, je sais pas moi, un dragon à deux têtes par exemple. Non?

 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 14 Jan - 2:05

Christa et Harvey


Comment ça y'a pas de dragon?

« Merci et bonne journée, Harvey ! » me dit madame Johnson, en sortant avec son chat. Elle passa la porte et j’étais soulagé. Chaque fois qu’elle venait, c’était toujours pour passer un bon une heure parce qu’elle ne savait pas toujours quoi prendre. Son chat était capricieux et il changeait ses habitudes, donc il fallait y aller délicatement et y faire beaucoup attention. Je travaillais à l’animalerie ce jour-là et c’était calme, trop calme. On avait terminé l’inventaire et la folle période des fêtes était passée. Maintenant, on retrouvait certains de nos clients réguliers. Ça avait été assez mouvementé, je dois l’avouer. Mais d’un bon côté, c’était une bonne chose, je trouvais. J’avais retrouvé Astrid, Tempête et Krokmou. Je ne pouvais espérer mieux, bien que je voulais maintenant retrouver le reste de nos amis que l’on avait eu sur Beurk et qui me manquaient aussi, depuis les deux dernières années que j’avais passées dans ce monde. Il restait encore un mystère pour moi, mais je ne perdais pas espoir, je savais que c’était possible de retrouver le reste des dragonniers et du reste du village. Donc, j’essayais de ne pas perdre espoir et de passer le plus de temps avec eux que possible. J’avais été si heureux de voir qu’ils restaient les mêmes personnes. Et voilà comment je retournais au travail quotidien et que je me sentais vraiment mieux que d’habitude.

Il faut dire que je m’attendais encore à tout sauf une autre surprise dans le genre. C’est un commerce où tout le monde entre et sort. On se faisait souvent poser des questions très cocasses et on avait parfois des clients qui ne savaient pas dans quoi ils s’embarquaient en venant nous voir. Je pensais parfois à Stella qui nous demandait, avant de retrouver Pascal, de voir tous les caméléons pour retrouver le sien. Cependant, je m’attendais vraiment à tout sauf à une demande comme celle-là. Tout était calme dans le magasin et j’étais seul. On n’engageait plus beaucoup de monde et c’était tranquille. Disons que je ne m’en plaignais pas du tout, c’était mieux ainsi. Je préférais être seul pour ce genre de tâche. Je faisais toujours un peu de ménage et je m’occupais en gardant la cache de certaines bêtes propres. « Alors, on se porte bien aujourd’hui ? » Je demandais ça aux caméléons. Ils me fascinaient ces petites bêtes. Ce n’était pas des dragons, mais c’était proche, ils pouvaient se camoufler. C’était trop drôle de voir des petites créatures comme ça, je n’en n’avais presque jamais vu. Et puis, j’entendis la sonnette de la porte s’ouvrir. Je ne pouvais pas voir qui était là, mais dès qu’elle posa sa question, je m’arrêtai net. On ne demandait pas des questions sur les dragons tous les jours. Je lâchai mon balai et refermai l’aquarium des caméléons avant de me retourner pour voir une jeune femme blonde. Un dragon à deux têtes ? Est-ce que c’était... ? « Euh... Un dragon à deux têtes qui répondrait au nom de Prout et Pète, c’est ça ? » Je voulais m’assurer de pas dire de conneries.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 14 Jan - 16:37


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

Après avoir posé ta question tu montrais que tu étais sûre de toi ce qui, avouons-le, rendait ta question encore plus stupide qu'elle ne l'était déjà. Tu y croyais dur comme fer et tu espérais vraiment avoir une réponse positive. Certes tu n'étais pas des plus intelligentes, mais tu savais pertinemment que tu n'étais pas seule ici parce que ça aurait été complètement absurde que tu sois la seule touchée. Preuve que de temps à autre, tu avais un minimum de logique. Alors, pourquoi pas après tout? Comment tu pouvais savoir que ton dragon était devenu un humain? Ou deux humains comme il avait deux têtes? Ou un humain à deux têtes? Ou un humain avec une double personnalité? Oui bon bref. Tu ne pouvais pas le deviner. À ce que tu saches, on ne t'avait pas donné de mode d'emploi à ton arrivée à Fantasia Hill pour t'expliquer comment bien t’intégrer et tout comprendre sur cet endroit. Hm? Oui d'accord tu ne l'aurais pas lu de toute façon et ça n'aurait rien changé, mais vous avez compris où on voulait en venir.

Tout ça pour dire que tu aurais bien aimé retrouvé ton dragon. Ou même quelqu'un d'autre de Beurk pourquoi pas. C'est vrai que tu t'étais habituée à cette ville mais ton vrai toi te manquait et le seul moyen de combler ce vide, c'était de retrouver les personnes que tu côtoyais dans ta vie d'avant.

Enfin, revenons-en à nos moutons. Tu observais le vendeur et bizarrement tu ne t'attendais pas à cette réaction. Tu aurais pu t'attendre à tout. Qu'on te regarde comme si tu sortais de l'asile. Qu'on te demande si tu avais bu du lait de yak périmé qui expliquerait ton drôle de comportement et ta question qui sortait de nul part. Ça aurait été du déjà vu. Mais là... Tu avais l'impression que ton interlocuteur était surpris mais sans vraiment l'être. Vous comprenez? Non? Bon tant pis, toi tu te comprenais. Tu avais haussé un sourcil, te demandant s'il au final il avait bien compris ta question. Et au vu de la réponse... Il avait compris. Très bien compris même. Tu avais écarquillé les yeux avant de répondre non sans enthousiasme.

- ...!!! Oui! C'est exactement ça! Comment vous le savez? Vous l'avez vu? Il vous l'a dit? Euh... Non c'est pas possible il ne parle pas... Mais pour connaître son nom vous devez l'avoir vu!

Bon d'accord, tu l'étais peut-être un peu trop d'enthousiastes pour le coup. C'est limite si tu n'avais pas pris le pauvre brun par les épaules pour le secouer à moitié comme si tu allais obtenir plus rapidement une nouvelle réponse à toutes tes questions en faisant ça. Eh bien entendu tu ne t'étais pas dit une seule seconde que s'il connaissait le nom de ton dragon, c'est parce que tu le connaissais lui. Pas un seul instant cette idée t'étais passé à l'esprit. Pourtant c'est celle qui était la plus logique, mais non. C'était tellement plus drôle et surtout plus toi de penser tout de suite à des solutions plus étranges les unes que les autres.

D'ailleurs tu n'en avais pas fini avec le côté bizarre. Pendant que tu parlais, tu avais eu la bonne idée de dévier ton regard, ce dernier se posant sur l'aquarium où il y avait les caméléons. Bon bah... Distraction un. Christa zéro. Ton attention était passée à autre chose. Ainsi, tu t'étais approchée de l'aquarium, collant presque ton nez à la vitre et faisant coucou du doigt à l'une des petites bêtes qui s'y trouvait.

- Oh, c'est rigolos ces petits trucs, ça a des drôles de yeux. Salut toi!

 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 21 Jan - 0:49

Christa et Harvey


Comment ça y'a pas de dragon?

Je n’avais pas perdu mon habitude de parler à ces petites bêtes, quelle soit grosses ou petites. Je savais qu’ils ne comprenaient peut-être pas tout ce qu’on disait, mais il y avait des choses qu’ils pouvaient leur être familier. Alors, même si on ne me répondait pas, je me disais que c’était toujours agréable d’avoir un peu de compagnie avec qui parler. Ce n’était pas grand-chose et ça ne faisait pas toujours les conversations du siècle, mais je trouvais que c’était assez amusant. Krokmou non plus ne répondait pas toujours à mes questionnements, il restait un animal. J’étais heureux de l’avoir retrouvé et je ne m’imaginais pas ma vie sans les gens de Beurk. Il nous restait les autres à trouver, mais je ne perdais plus espoir, maintenant que je les avais enfin revus. Je ne pouvais pas affirmer avec certitude que nous étions tous revenus, mais j’avais un bon pressentiment. Et encore plus lorsque cette cliente se présenta à moi ce jour-là avec une description aussi précise de son ancien dragon. Je croyais que j’avais été assez clair en lui précisant le nom, mais il fallait bien croire que j’allais devoir faire des présentations plus officielles. Ce n’était pas les plus rapides pour comprendre des choses assez évidents. Enfin, ils les comprenaient, mais à leur façon. C’est ce qui faisait leur charme, si je pouvais le dire ainsi. On n’était pas toujours en harmonie, mais c’était un risque à prendre, après tout. Plus je lui parlais, plus j’avais vraiment l’impression que c’était Kogne. En parlant de Prout et Pète, je me dis que ce n’était pas tout à fait le moment de lui montrer qui j’étais, comme j’avais déjà découvert qui elle était. Je me disais que ce serait un peu marrant de voir si elle me reconnaitrait, ensuite. Et puis, je savais que les gens ne pouvaient pas savoir comment était un véritable dragon dans ce monde. « Ça se pourrait que je l’ai déjà vu, oui. Peut-être pas en ville, mais euh... ailleurs dans le monde, peut-être ? » J’attendais de voir si elle allait capter que c’était moi.

Je souris encore plus en voyant qu’elle s’intéressait aux caméléons. Évidemment, je n’en savais que peu sur eux, mais j’en avais appris beaucoup grâce à Noam et son ancienne condition. C’est un peu ce qui m’avait mis sur la piste pour les dragons. Si un caméléon avait réussi à se faire un chemin dans ce monde en étant un humain, je me disais que tous nos dragons auraient bien fait de même. Je ne savais pas exactement comment, mais j’en étais certain. « Ce sont des caméléons. Ils peuvent changer de couleur et se fendre dans la nature... Comme ça ! » Dès que je voulus en prendre un, il prit la couleur de ma peau pour le montrer à Kogne. J’ignorais son véritable nom, comme nous avions tous changés. J’utilisai une autre stratégie pour savoir comment elle s’appelait. C’était toujours pour essayer qu’elle me reconnaîtrait. Je pris le caméléon dans mes mains. « Tu dis bonjour à... ? » demandai-je, en regardant la blonde, attendant qu’elle me donne son nom. Après tout, ça allait être son nouvel ami ! Il fallait que je sache comment elle s’appelle. Pour la science et ma santé mentale, aussi.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 21 Jan - 18:42


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

Sérieusement. Tu n'en ratais pas une. Tu étais là pour trouver désespérément des indices sur où pouvait être ton dragon et maintenant, tu te retrouvais à être concentrée sur ces petites créatures qui tu trouvais aussi bizarres qu'adorables. Peut-être que tu pensais ça parce qu'elles te faisaient un peu penser à des dragons. Des dragons vraiment miniatures. Encore plus petits que les dragons les plus petits que tu connaissais d'ailleurs. Et au final, à te concentrer sur eux, tu n'écoutais que vaguement ce que disait le brun, ne te rendant pas compte qu'il t'avait donné un précieux indice sur qui il était vraiment. En fait tu n'avais retenu que le début de sa phrase, l'autre étant passé dans une oreille pour sortir de l'autre. Peut-être que tu allais réaliser ça plus tard avec un peu de chance. Parce que bon, il ne fallait pas t'en demander trop. Tu étais peut-être maline de temps en temps et moins stupide que ton frère jumeau, mais tu n'étais pas non plus une lumière, il fallait dire ce qui était.

- Peut-être? C'est pas le genre que truc qu'on oublie normalement.

Bah oui. D'accord, tu étais stupide au point de ne pas comprendre qu'il s'agissait de Harold. Mais en même temps, quelle idée de répondre "peut-être". Un dragon c'était le genre d'animal qu'on ne pouvait pas rater et encore moins oublier. À moins que cette personne connaisse les dragons et en ait déjà vu plusieurs, ce qui expliquerait pourquoi il semblait incertain. Ah, la connexion se faisait doucement. Peut-être que tu n'allais pas mettre des heures à comprendre ce qu'il en était finalement. Gardons espoir.

Mais pour le moment. Les caméléons. Là, bizarrement tu écoutais le vendeur, observant attentivement la petite créature avant d'écarquiller les yeux en le voyant changer de couleur.

- Oh mais c'est trop bien ça!

Alors ça, c'était vraiment cool. Ça les rendaient encore plus intéressants. Et tient, ça te rappelais les Ailes de la mort. Ces dragons plus que dangereux qui étaient capables de se fondre dans le décor, ce qui les rendait juste géniaux. Même si un jour tu avais cru que l'un deux avait mangé ton frère, vu que c'est ce que ce crétin avait essayé de te faire croire sous prétexte que tu avais besoin de ne plus l'avoir dans les pattes pour vraiment vivre. Eh bien non, c'était tout le contraire. Même si tu disais le contraire, tu voulais qu'il soit avec toi. Ça te manquait. Et le manque de ne plus le voir, tu le ressentais bien depuis un certain temps. Tu y pensais d'ailleurs à ce moment. Tes pensées se bousculaient, ça faisait un peu trop d'un coup, il fallait que tu penses à autre chose.

Ah parfait. Une question. Tu avais souri, ton regard passant du petit caméléon à Harold. Normalement tu aurais dû répondre du tac au tac. Tu avais bien retenu la leçon comme quoi, tu ne devais pas révéler ton véritable prénom à n'importe qui, mais comme tu pensais à un peu trop de chose, tu avais eu une légère hésitation avant de dévoiler ton prénom.

- Christa! Je suis Christa!

Tu gardais ton sourire avant de repartir dans tes pensées et... Enfin. Tu avais réalisé que tu avais loupé une information essentielle. Ailleurs dans le monde qu'il avait dit? S'il y avait bien des dragons dans ce monde, pourquoi ils ne seraient qu'ailleurs? Pourquoi ne seraient-ils pas ici? Ce pourrait-il que cet "ailleurs" soit Beurk? Maintenant que tu y pensais, sa façon d'agir te faisais étrangement pensé à quelqu'un que tu connaissais. Un peu trop bien même. Il fallait que tu en ais le cœur net. Mais tu n'avais clairement pas envie de passer pour encore plus stupide que tu ne l'étais déjà. Cette fois-ci tu allais te montrer un peu moins direct avant de sortir une énorme connerie.

- Attendez. Maintenant que j'y pense... Vous me rappelez vachement quelqu'un que je connais. On se connaît d'autre part, je ne me trompe pas?
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 28 Jan - 0:34

Christa et Harvey


Comment ça y'a pas de dragon?

Ça me faisait très étrange de retrouver tout le monde d’un seul coup, mais bon sang que ça faisait du bien à la fois. Je m’étais senti tellement seul que de retrouver ces gens, ma famille, mon clan... Je ne savais pas trop comment réagir, mais j’étais heureux. Bon, comme d’habitude, c’était une rencontre assez banale avec Kogne qui semblait à la recherche de son dragon. Évidemment, je la taquinais un peu, mais dans ce monde, on ne pouvait jamais être sûr en même temps. Mais ce qui m’avait vraiment mis la puce à l’oreille, c’était le fait qu’elle l’avait décrit si fidèlement qu’il était difficile de se tromper. Prout et Pète étaient assez faciles à reconnaître, ils étaient le même animal, après tout. Seulement, il n’y avait pas de dragons dans le coin. Du moins, je n’en n’avais pas vu. Krokmou était sous forme humaine, alors je ne pouvais pas vraiment dire que ça comptait, tout comme Tempête. Alors, je me doutais qu’il était probablement arrivé la même chose au reste des autres dragons. Cependant, je ne savais pas dans quel état était les autres. J’étais dons assez curieux d’entendre ce qu’avait à dire Kogne sur son expérience ici, bien qu’elle ait évidemment un autre nom ici. On avait tous un autre nom pour mieux coller avec les gens du coin et pour passer incognito parmi les autres gens normaux, comme je les appelais. Un peu comme le joli caméléon. « N’est-ce pas ? C’est pour se cacher des prédateurs et tout ça. » lui appris-je. « Un peu comme des... Ailes de la mort. Sauf que lui, il crache pas d’acide, pas vrai que tu craches pas d’acide ? » Je me demandais si c’était assez clair. Ces dragons avaient aussi la capacité de se fondre dans le décor. Enfin, ils étaient invisibles.

Christa. C’était très proche de Kogne, faut dire. C’était bon, j’ai arrêté de lui mettre des indices et quand j’ai vu qu’elle a fini par me reconnaître, je me suis dis que c’était mieux de me mettre à nu pour qu’elle sache à qui elle avait à faire. J’ai un peu ris à la fin de sa dernière réplique et je lui ai souri. « Je suis Harvey. Mais tu m’as peut-être connu sous le nom de... Harold ? Autrefois. » Enfin, je ne savais pas exactement dans quel passé on se situait exactement. C’était clairement dans un quelconque passé, mais je me disais que c’était approprié de ne pas avoir de marqueur temporel trop prononcé. « Allez, Kogne, ça fait plaisir de te revoir. Comment ça va ? » lui dis-je, tout en souriant.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Mar 30 Jan - 20:30


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

Plus tu y pensais plus ce brun te faisait définitivement penser à quelqu'un que tu connaissais. Tu ne serais dire pourquoi mais tu avais cette étrange impression. Sa façon d'agir. Sa façon de parler. Sa réaction quand tu avais parlé de ton dragon. Ce n'était pas le genre de réaction qu'une personne normale avait. Là il y avait forcément un truc. Ça ne pouvait pas être autrement. Certes certaines personnes se ressemblaient, mais même si tu n'étais pas une flèche, tu étais capable de reconnaître un de tes anciens amis. Un de tes amis de Beurk. Néanmoins à force de réfléchir, tu avais fini par avoir un léger doute. Il te fallait un dernier petit indice. Un petit indice qui allait te permettre de te dire que oui c'était bien lui et que tu n'étais pas en train de t'imaginer quelque chose. Ce qui aurait pu être possible d'ailleurs. Après tout ce temps tu n'avais encore retrouvé personne. Ton cerveau te jouait peut-être des tours? Ouais d'accord c'était tiré par les cheveux mais on ne savait jamais hein. Quand tu étais malade tu étais bien capable de te prendre pour une grande scientifique à faire des expériences. Peut-être que là, à presque désespérer de ne croiser personne de ton ancienne vie, tu les imaginais.

Bon, par chance ce n'était pas le cas et tu allais très vite le comprendre. Ton attention passait à nouveau du brun au caméléon. Du caméléon au brun. Du brun au- Bref. Que le changement de couleur servait à se cacher des prédateurs, ça tu aurais pu le deviner toi-même, pour une fois. Mais ce n'était pas l'information que tu avais le plus retenue dans ses paroles. Des Ailes de la mort. À ce nom tu avais relevé les yeux vers lui. Il n'y avait plus aucun doute possible, c'était bel et bien le fils de Stoïck qui se tenait en face de toi et personne d'autre. Et il avait confirmé, de quoi te faire sourire.

- HAROLD!!!

C'était vraiment sortie tout seul. Tu ne t'y attendais tellement pas que tu n'avais pas caché ta joie. Si des personnes étaient entrées entre temps dans la boutique, ils devaient sûrement te regarder bizarrement.

- Mon Thor! Si on m'avait dit que j'allais tomber sur toi ici, je n'y aurais pas cru! Mais c'est génial! Je suis contente de te voir moi aussi!

Ça tout le monde devait l'avoir deviné mais bizarrement là, tu t'en fichais complètement. Après tout ce temps tu avais enfin retrouvé un de tes amis. Comme quoi il ne fallait pas perdre espoir et tes idées farfelues s’avéraient être bonne parfois. Bah oui, si tu n'avais pas eu la "brillante" idée de venir à l'animalerie pour demander s'ils n'avaient pas vu Prout et Pète, tu ne serais probablement pas tombée sur Harold. Donc hein. Le prochain qui n'écoutera pas la boutique d'idée de Kognedur Thorston, il ne sera pas ce qu'il perd! Peut-être quelque chose de super génial. Bref.

- Ça va super bien! Et toi?

À la fin de ta phrase tu avais décidé de te calmer un peu. Il ne fallait pas oublier que tu étais censée te fondre dans la masse ici. Tu ne pouvais pas crier sur tous les toits que tu étais une viking et encore moins dévoiler l'identité des autres à chaque passant. Tu l'aurais fait avant mais c'était bien rentrée dans la tête, alors oui, tu avais attendu quelques secondes le temps de te calmer pour poursuivre un peu plus discrètement.

- Dit, tu as retrouvé des personnes de Beurk? J'ai beau chercher, je ne suis tombée sur personne... Sans te compter bien évidemment.
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 4 Fév - 1:56

Christa et Harvey


Comment ça y'a pas de dragon?

J’avais comme qui dirait le vent dans les voiles depuis les dernières semaines. Rien ne pouvait arrêter ma bonne humeur et je me sentais plutôt bien. J’avais retrouvé Astrid et Krokmou, c’était comme si une partie de ma famille m’étais subitement revenu. C’était assez réconfortant et je m’habituais plus aisément à cette nouvelle condition, bien que tout le monde soit un peu différent. Je trouvais ça assez farfelu de revoir la viking dans cette condition, surtout le fait qu’elle soit à la recherche de Prout et Pète, je trouvais ça assez spécial. Mais en même temps, j’ai eu beaucoup de plaisir à la retrouver et à pouvoir prendre de ses nouvelles. C’était une bonne amie sur Beurk et j’étais heureux de la revoir. Évidemment, ça faisait toujours du bien de revoir toutes ces personnes et de remarquer qu’ils restaient les mêmes, malgré tout. J’avais déjà retrouvé Astrid, Tempête et Krokmou. Ils étaient tous les mêmes personnes. Je voyais quelque chose dans Christa qui me disait qu’elle était la même Kognedur que sur Beurk. Je ne savais pas grand-chose d’elle dans ce nouveau monde, mais quelque chose me disait que c’était bel et bien elle. « Lui-même, ma chère. » confirmai-je, tout en riant. Je lui fis une accolade pour ne pas qu’elle pense que c’est un rêve. Elle sentait moins le poisson que dans mes souvenirs. On avait tous assez changé, même dans ce monde. Moi aussi j’avais changé. Ce monde était tellement différent que je sentais le changement en moi, oui. Même si je ne l’étais pas trop en même temps.

Je remis le caméléon dans sa cage avant de retourner à la conversation avec mon amie. « Allez, on te remet avec tes amis, mon petit. » La petite créature descendue de ma main et alla directement dans l’aquarium vide d’eau avec les autres. Ils se fondit à nouveau dans la masse, cherchant une nouvelle aventure. Je souris à Christa parce que j’étais très heureux de pouvoir la retrouver, après ces deux années dans le monde. Je n’avais jamais eu de nouvelles d’autres personnes avant ces moments-là. Donc, j’imaginais que c’était peut-être la même chose pour elle ? Et puis, elle n’était pas avec Krane, donc, je me disais que peut-être, il y avait des chances qu’elle ait eu la même malchance que moi en arrivant dans ce monde. « Ça va, ça va, comme tu peux le voir, je ne m’occupe pas de dragons ici, mais de plus petites bêtes. » lui expliquai-je, tout en me dirigeant vers le comptoir de la caisse. J’étais souvent seul dans le commerce. Je ne détestais pas l’idée, mais parfois, ça pouvait être très long comme journée et quart de travail. « Et toi, tout va bien dans ce monde ? » lui demandai-je. Puis, elle me posa la question que tout le monde brûlait d’envie de savoir. Elle non plus n’avait pas retrouvé personne... jusqu’à moi, évidemment. C’était un peu comme me voir dans un miroir, je connaissais ce sentiment. « Jusqu’à il y a quelques semaines, je n’avais retrouvé personne. Mais j’ai réussi à retrouver Astrid, Tempête et Krokmou. » Je lui expliquai avec un petit sourire. « Et maintenant... toi. » ajoutai-je.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 4 Fév - 21:12


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

Ce n'est pas quelque chose que tu pensais dire un jour mais bon sang que ça te faisais du bien d'avoir retrouvé Harold. Quand tu étais encore à Beurk d'accord, tu le trouvais chiant à donner ses ordres et à ne pas te laisser faire tes conneries où et quand tu le voulais, mais il restait un de tes meilleurs amis et après deux ans, retrouver une personne de ta vie d'avant te faisait le plus grand bien. Enfin les choses commençaient à changer dans ce nouveau monde. Tu avais gardé espoir tout ce temps en te disant que tout ce petit monde était forcément là quelque part. Maintenant tu en étais certaine. Tu gardais ton sourire, répondant à son accolade. Ça aussi c'était une première mais ça t'avait d'avantage fait sourire. Non tu ne rêvais pas, c'était bel et bien la réalité.

Tu écoutais Harold, suivant du regard ce qu'il faisait. Au revoir petit caméléon, c'était un plaisir de te rencontrer. Puis tu avais de nouveau regardé le brun, le suivant jusqu'au comptoir avant de continuer la conversation.

- Ahah, beaucoup plus petites! Mais c'est vraiment trop mignons ces petits caméléons. Et du moment que ça te plait comme boulot?

Ça te rendait curieuse. Toi ton boulot, tu le trouvais un peu chiant, non pas parce que c'était un truc vraiment horrible, au contraire c'était un travail parfait pour toi, mais c'était ça le problème. C'était un travail. Et toi et le boulot ça faisait deux. Thor sait à quel point tu préférerais t'ennuyer dans ton dortoir ou dehors mais pas dans une boutique. Du coup, tu te demandais si c'était différent pour le viking. Et puis tu t'étais ensuite appuyée sur le comptoir sans gêne -ça, ça ne changeait pas- avant de poursuivre.

- Ça va ouais! Beurk me manque, comme pour nous tous je suis sûre, mais il y a des trucs sympas à faire ici aussi.

Et maintenant que tu commençais enfin à retrouver petit à petit tes camarades, parce que tu espérais bien que ça n'allait pas s'arrêter là, les trucs sympas allaient probablement se multiplier. Ouais c'était chouette de s'amuser avec des nouveaux amis et de boire au point de se souvenir de la soirée dans un ordre chronologique complètement absurde le lendemain. Mais rien ne valait le temps passé avec ses vrais amis.

- Et je bosse comme vendeuse dans une petite boutique de farces et attrapes au centre commercial. C'est un peu chiant par moment, je ne peux pas faire ce que je veux et je trouve le temps long. Mais je n'ai pas bien le choix. Mais je me dis qu'il doit y avoir pire comme boulot, je ne suis pas trop mal tombée donc j'ai pas à me plaindre!

Autant dire ce que tu faisais exactement et ton ressenti là-dessus. Après tout il t'avait bien demandé si ça allait pour toi ici donc tu donnais les précisions. Eh ouais. On ne faisait jamais les choses à moitié chez les Thorston. Sauf quand il s'agissait d'un ordre, ou que c'était trop chiant. Ouais bon d'accord vous ne faisiez pas toujours tout à cent pour-cent mais là c'était le cas. Hein. On ne juge pas merci.

Puis était arrivé la réponse à la fameuse question. Tu ne le montrais pas spécialement mais tu espérais entendre le nom de ton frère dans la réponse mais loupé. Harold non plus ne l'avait pas retrouvé. Mais ça ne t'avait pas empêché de sourire. Il avait retrouvé Astrid, Krokmou et Tempête et ça c'était vraiment génial. Tu étais contente pour lui, surtout par rapport à la blonde. Tu les trouvais tellement mignons tout les deux, ça aurait été triste qu'ils ne se soient pas encore retrouvés.

- Oh c'est super! Je suis contente d'entendre ça! Il faudra absolument que tu m'emmènes les voir!

Ah bah oui. Tant qu'à faire tu voulais les voir. Ça aurait été bizarre si tu n'avais pas demandé d'ailleurs. Cependant, il y avait un petit truc qui t'avait interpellé dans sa réponse.

- Par contre... Comment tu as fait pour retrouver Krokmou et Tempête alors que moi je n'ai pas croisé une seule fois mon dragon? Il ne devrait pas passer inaperçue normalement. Sauf s'il s'est passé un truc dont je ne suis pas au courant?
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Dim 11 Fév - 2:33

Christa et Harvey


Comment ça y'a pas de dragon?

Je n’avais pas beaucoup de clients dans la boutique et je commençais légèrement à m’ennuyer, à être toujours très seul. On n’avait pas besoin de beaucoup de personnes. Donc, la compagnie de mon amie me faisait plaisir. Ça me permettait de penser à autre chose qu’à la fin de mon quart de travail et de rêver de sortir un peu. Je ne me plaignais pas de mon travail, c’est juste qu’il ne se passait plus grand-chose. Comme je pouvais le constater, Kogne était seule. Elle n’avait pas Krane à ses côtés, donc je me disais que peut-être qu’elle avait eu un parcours similaire au miens ? Et elle était encore à la recherche de son dragon. Je l’avais été pendant longtemps moi aussi et je savais à quel point ça avait été difficile les premiers temps. Évidemment, je lui souris, en répondant rapidement à sa question avant de la laisser terminer son récit. « Oui, ce n’est pas si mal. Disons que j’essaye aussi d’aller à l’université en médecine vétérinaire. » lui confiai-je, tout en haussant les épaules. En l’écoutant, je me rendis compte qu’elle n’était pas vraiment différente de la viking que j’avais connue sur Beurk. En tout cas, son emploi était complètement impeccable. Je n’oubliais pas tous les jours de Loki que nous avions passé sur les rives avec le reste des dragonniers. Je sentais surtout qu’elle avait un peu le même sentiment que moi. On ne pouvait effectivement pas faire tout ce qu’on pouvait quand on travaillait normalement. Ce n’était pas les mêmes règles que sur Beurk. C’était complètement une autre réalité. « Je comprends, les journées peuvent sembler longues dans l’animalerie pour moi aussi. »

« Évidemment, je dirai à Astrid que je t’ai retrouvé et on s’arrangera. » Je me doutais que ce devait tout de même agréable de voir qu’il y avait quelqu’un qui nous ressemblait dans ce monde. Je connaissais bien le sentiment de l’inconnu, je ne m’étais pas du tout senti à l’aise les premiers temps où j’avais été sans repères. Je m’étais certes adapté, mais tout de même. Et puis, je lui révélai finalement que j’avais fini par retrouver Astrid, Tempête et Krokmou. Sauf que je me suis vite rendu compte qu’en fait, elle pensait qu’ils étaient toujours dans leur forme de dragon, en animal. Ça allait sûrement lui sembler étrange si je lui racontais que les animaux qui ne venaient pas de ce monde avaient été transformés en humains. Donc en conséquence, les choses avaient été similaires pour son propre dragon avec Prout et Pète. Je me demandais à quel point elle était prête à entendre tout ça. Je lui avais dit que je les avais retrouvés oui... mais je n’avais pas mentionné que Krokmou et Tempête étaient en fait des humains, comme elle et moi. « Hum... il faut que tu saches un truc. » lui avouai-je, un peu mal à l’aise. C’était Kogne, elle ne pouvait pas mal réagir, je me disais que ce serait pas si pire. « Si je les ai retrouvés, c’est parce que Krokmou et Tempête... ils sont dans humains dans ce monde. »

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Mar 13 Fév - 21:29


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

Tu restais appuyée sur le comptoir à écouter le brun, ton regard continuant de se balader un peu partout. T'étais comme ça oui, même si tu écoutais ce qu'on te disait, à te regarder on pouvait avoir l'impression que ce n'était pas le cas. Oui bon d'accord la plupart du temps on dirait que tu n'écoutes pas parce que tu n'écoutes pas, en effet, mais là ce n'était pas le cas. Tu venais tout juste de retrouver un de tes amis, tu n'allais pas l'ignorer, ce ne serait pas cool. Du coup tu étais concentrée sur ce qu'il disait, même si ton regard était posé sur un truc du comptoir que tu avais pris dans tes mains pour jouer à moitié avec. Puis après seulement quelques secondes tu l'avais reposé pour finalement prendre un stylo et t'amuser à le faire cliquer. Vous savez, ce petit bruit bien chiant quand il est répété pleins de fois d'affilé? Bah toi ça te faisait rire, donc tu te gênais pas pour t'amuser.

- Médecine vétérinaire? Eh bah, c'est du sérieux ça, tu ne rigoles pas. J'espère que tu vas réussir!

Ça ne t'étonnais pas vraiment. Tu voyais très bien Harold dans un truc comme ça en fait. Ça allait lui allait parfaitement et tu étais sincère en disant que tu espérais qu'il allait réussir. Après tout, personne ne pouvait dire combien de temps vous alliez rester coincer dans ce monde, si vous alliez passer le reste de votre vie ici ou si par chance vous alliez pouvoir retourner dans votre monde un jour. Alors, autant faire un truc qui vous plaisiez. Ça t'avait effleuré l'esprit un moment. Te disant qu'un jour tu allais peut-être devoir penser un peu plus à l'avenir et que ton petit salaire n'allait pas te convenir éternellement, mais tu avais très vite oublié. Tu ne te voyais absolument pas faire des études pour quoi que ce soit. Tu te connaissais, au bout d'une matinée de cours tu en aurais eu assez et tu aurais voulu te casser, alors ce n'était pas la peine de se lancer là-dedans. Pour l'instant ce que tu gagnais te suffisait, pas la peine de chercher plus loin. Enfin, revenons-en à la conversation.

- Super! J'ai hâte de la revoir!

Ouais, tu avais hâte de revoir Astrid. Ça non plus ce n'était pas un mensonge. Entre toi et la blonde ce n'était certes pas l'amour fou. Vous vous étiez pris un bon nombre de fois la tête, surtout sur la rive du dragon. Mais ça restait une amie proche. Depuis le temps que vous vous connaissiez, après les aventures que vous aviez vécus ensemble, ça aurait bête que tu dises que tu ne voulais pas la revoir. Du coup, tu allais attendre ce moment avez impatience.

Tu t'étais mise à sourire et puis, était arrivée la réponse à ta question, enfin presque. Au début de sa phrase tu avais haussé un sourcil. Qu'est-ce que tu devais savoir? Ça te rendait curieuse, surtout que le brun semblait d'un coup vachement plus sérieux, voir un peu gêné, ce qui te laissait un peu perplexe. Tu n'avais pas dû attendre bien longtemps avant d'avoir une réponse. Tu t'étais mis à cliquer des yeux plusieurs fois, comme si tu essayais de comprendre ce qu'il venait de dire. Attendez. Il était sérieux là? Tu avais un peu du mal à y croire. Comment un dragon pouvait-il devenir humain? Quel genre de Dieu pouvait bien être aussi doué pour pouvoir faire ça? Tu n'avais déjà pas franchement cru au délire de ton frère quand il croyait qu'il allait se transformer en dragon, alors un dragon se transformer en humain... Tu avais également du mal à y croire. Tu t'étais mise à fixer dans le vide quelques secondes, tu disant que quand même, Harold ne te mentirais pas sur un truc comme ça. Alors tu l'avais de nouveau regardé, décidant de le croire avant de continuer.

- ... Ah. Je comprends mieux pourquoi je ne l'ai pas retrouvé. Moi qui pensais enfin connaître une bonne partie de ce monde, visiblement il y a encore des trucs qui m'échappent.

Ça c'était peur dire. Tu avais réussi à t'habituer à cette vie, même s'il y avait encore quelques petites choses qui t'échappaient par moment, tu avais quand même la chance de relativement bien t'intégrer. Mais bizarrement avec cette nouvelle, tu avais l'impression d'être de nouveau un peu perdue.

- Ça va être encore plus galère de le retrouver. Ou de les retrouver? Aah ça devient trop compliqué pour moi, ça va me foutre mal à la tête.
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Sam 17 Fév - 23:44

Christa et Harvey


Comment ça y'a pas de dragon?

« Merci, j’espère simplement que ce n’est pas trop ambitieux. » Comme toujours. Je n’ai toujours pas trouvé de deuxième emploi et je doute tout de même y arriver, mais quand même. Je ne perds rien à essayer. Puis, il a fallu que j’annonce à Christa que nos dragons... c’était plus vraiment des dragons. Qu’ils étaient probablement tous des humains comme elle et moi. Mais c’était difficile à croire, j’en conviens. Même moi au début, je n’avais pas voulu y croire, mais plusieurs avaient des objets ou des animaux dans leur autre vie et s’étaient transformés en humain. À ce moment, je ne faisais que des suppositions comme je n’étais certain de rien et que je n’avais recroisé aucun des dragons, même pas le miens. Je ne pouvais affirmer ce que je disais et je ne faisais que des théories qui n’avaient aucun fondement. Donc, lorsqu’Astrée m’avait dit que Tempête avait été humaine, je n’ai plus eu de doute. Quand Christa avait mis les pieds dans l’animalerie, elle était persuadée qu’ils étaient encore des dragons dans leur forme animale. Peut-être que Moana aussi est sur la mauvaise voie et qu’on doit chercher des humains, comme Stitch aussi est un humain. C’est une découverte qu’il va falloir que je dise à mon amie une fois que je retournerai au manoir. Mais bon, pour le moment, j’étais avec mon ancienne amie viking et je venais justement de lui annonce qu’assurément, Prout et Pète ne seraient pas... en forme animale, donc pas en dragons. Évidemment, j’y avais été très doucement pour le lui annoncer, mais je me doutais que le choc allait être plus difficile à absorber.

Et comme je m’en doutais, c’était un véritable choc. Enfin, pour n’importe qui de censé, c’était quelque chose d’insensé quand on y repensait correctement. C’est vrai, comment on pouvait du jour au lendemain se trouver dans une forme animale et tout d’un coup se voir dans une forme humaine ? Bref, pour moi, c’était encore un choc de voir Krokmou et Tempête dans cette forme, mais alors, l’avoir annoncé à Kogne qui en avait aucune idée, j’osais pas trop imaginer. J’essayai de la rassurer que ce n’était pas complètement perdu et qu’on était tous un peu déconcerté. Je décidai de lui dire que j’avais longtemps été seul moi aussi avant toute cette histoire. « Tu sais... Je peux comprendre qu’en ce moment tu dois être en état de choc. Moi aussi j’ai passé ces deux dernières années seul avant de les retrouver. J’avais retrouvé personne. » lui confiai-je, tout en essayant de la rassurer. C’est vrai qu’en n’étant plus en dragon, c’était plus difficile à repérer, mais tout de même. Moi aussi quand j’avais compris, j’avais eu du mal à... m’y faire, dans mon coin. Je cherchais aussi des dragons en tentant d’espérer un jour retrouver tout le monde. « Mais maintenant, Kogne, on est là pour t’aider. Si on a réussi à les retrouver, on va sûrement retrouver le tiens aussi... peu importe s’ils sont un ou deux, enfin, tu vois ce que je veux dire. » Et ça me faisait un peu mal au cœur à lui demander. « J’en conclus que tu as été seule, toi aussi... puisque je ne vois pas Krâne. » Ils étaient inséparables et elle était seule. Je n’étais pas assez dupe.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Lun 19 Fév - 18:51


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

Ouais ça commençait à te faire mal à la tête. C'était toujours comme ça quand tu te m'étais trop à réfléchir. C'était sûrement pour ça que tu avais arrêté de trop réfléchir en fait. Il y avait d'autres personnes qui était là pour ça, pourquoi s'embêter? Mais bon, là tu allais bien devoir te forcer un peu à réfléchir ou du moins tu allais être un peu plus sérieux. Les Dieux savent à quel point tu n'aimais pas être sérieuse, que tu préférais mille fois plus t'amuser mais là tu n'avais pas vraiment le choix. Il allait bien falloir que tu sortes de ton petit univers pour comprendre la réalité de ce monde-ci. Ce monde sans magie et sans dragon. Du coup, tu avais fini par reposer le stylo avec lequel tu jouais, te redressant avant de croiser les bras. Tu t'étais aussi mise à regarder un peu dans le vide, la tête légèrement penchée sur le côté, cherchant un peu tes mots.

- Etat de choc je ne sais pas si c'est vraiment le bon mot, c'est plus de l'incompréhension. J'ai envie de te croire, mais d'un autre côté ça me parait complètement irréaliste. Et pourtant y'a deux ans, du jour au lendemain on est passé de Beurk à ici donc bon...

Miracle, tu avais enfin réussi à vraiment te concentrer sur le problème pour faire preuve d'une vraie logique. Tu étais moins bête que tu en avais l'air, la preuve en est. Quand tu n'avais pas d'autre solution, tu laissais ton toi stupide de côté. Donc oui, même si tu avais un peu du mal à y croire au début, au final tu ne trouvais pas ça impossible. En prenant en compte le fait que vous et d'autres personnes étaient arrivés d'un seul coup à Fantasia Hill, oui, le fait que vos dragons étaient maintenant humains ne sonnait pas si mal. Certes c'était très compliqué à avaler, mais tu ne cherchais pas à le contredire.

- Je sais bien qu'on a été dans la même situation, mais là ça va un peu beaucoup de nouvelles d'un coup. Je te retrouve, tu me dis que tu as retrouvé Astrid, que vous avez aussi retrouvés vos dragons et qu'ils sont humains, probablement au même titre que le mien. On m'aurait balancé une grosse mandale sans me dire pourquoi, je pense que j'aurais réagi presque pareil. Trop de trucs d'un coup.

Oui ça faisait quand même beaucoup, tu ne le cachais pas. Une nouvelle comme ça de temps, tu aurais géré sans problème, mais tout en un après-midi, même si tu le croyais, il allait te falloir un petit peu de temps pour que le ménage se fasse dans ta tête de façon à bien tout intégrer.

- Ouais ouais, je vois très bien ce que tu veux dire. Merci Harold.

Tu l'avais à nouveau regardé, retrouvant un petit sourire. Ça faisait quand même chaud au cœur de se dire que tu allais pouvoir de nouveau compter sur tes vrais amis à présent. Vous alliez pouvoir vous soutenir tous ensemble et ça, c'était juste génial. Le seul truc qui allait être moins drôle, ça allait être de savoir si Prout et Pète était un humain ou si ça allait être deux humains. La bonne blague. En tout cas, s'ils étaient deux, tu espérais que ce soit des jumeaux, ce serait vachement plus sympa. Et en parlant de jumeau... Tu avais perdu ton sourire, secouant la tête en guise de première réponse au brun.

- J'ai aucune idée d'où il peut-être. J'ai beau chercher, je tombe jamais sur lui. Il me manque ce crétin, tu ne peux même pas imaginer...

Depuis que vous étiez tout petits vous étiez tous les deux. Pour toi vous étiez nés ensemble, vous alliez toujours vivre ensemble et même une fois vieux, tu voulais mourir avec lui. Tu l'aimais ton frère, même si tu ne lui disais jamais. Votre plus grand passe temps était de vous battre, il t'énervait parfois avec ses blagues à la con mais bon sang, vivre sans lui c'était beaucoup plus compliqué que tu ne le pensais. Pas un seul jour n'était passé sans que tu penses au moins quelques secondes à Krane, que ce soit en imaginant une connerie que vous auriez pu faire, que ce soit en voyant un truc qui à tes yeux pouvait lui plaire. Il te manquait beaucoup trop, ça te tuait de l'avouer.

- Mais comme ça a l'air d'être la période des retrouvailles, j'ai peut-être une chance de le trouver maintenant, non?
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Sam 24 Fév - 23:51

Christa et Harvey


Comment ça y'a pas de dragon?

Je comprenais ce que Christa ressentait. C’était ce sentiment de trop-plein d’émotions que je pouvais trop bien comprendre. Évidemment, ça n’avait pas été mon intention de lui dire tout ça en même temps, mais elle devait savoir avant de s’embarquer plus loin dans sa quête de retrouver Prout et Pète. En la voyant perdue à essayer de retenir l’information, je me sentais soudainement un peu mal d’avoir précipité les choses. J’avais sûrement manqué de tact en lui présentant les choses de cette manière et j’aurais également eu la tête qui tourne, si jamais on m’avait tout balancé d’un seul coup. Et puis, j’avais fait des rapprochements en ce qui concernait les dragons. Je n’en n’avais pas été certain avant de rencontrer Tempête et Krokmou. Même à ça, je me disais que le choc allait sûrement être plus facile à absorber par la suite ? En tout cas, c’était ainsi que ça avait été lorsque j’avais retrouvé Astrid et qu’elle m’avait dit que Tempête était humaine. J’avais eu quelques doutes jusque-là, mais quand j’ai revu Krokmou, je savais que ce n’était pas une simple coïncidence pour ces animaux. Mais en ne le sachant pas, ça pouvait effectivement faire un sacré choc, surtout quand on n’avait jamais eu le moindre doute sur la stabilité de notre animal, mais c’était bien vrai. Nos dragons étaient maintenant des humains ! Je me demandais sincèrement ce qui allait advenir par la suite, surtout pour les dragons comme Prout et Pète. « Je suis désolé si j’ai donné l’impression de tout te lancer... » m’excusai-je, me sentant bête. Je tenais tout de même à le faire parce que je me disais qu’elle était sûrement en train de remettre certaines choses en perspectives et que ça allait être difficile par la suite.

Évidemment, je m’attendais à sa prochaine réponse concernant son frère. Tempête et Astrid avaient peut-être eu de la chance, mais nous, on s’était retrouvé complètement seul à essayer de survivre dans ce monde. Ce n’était pas trop mal, mais il me manquait encore certains repères et j’avoue que c’était plus frustrant qu’autre chose, parfois. Et puis, je comprenais complètement son sentiment de vide. Ils étaient inséparables sur Beurk et voilà que l’un était sans l’autre dans les deux cas. Je lui lançai un simple sourire, essayant de l’encourager à nouveau. « Je peux te comprendre. Krokmou m’avait beaucoup manqué. Vous m’avez tous manqué pendant cette période de temps. » lui avouai-je, tout en soupirant. Et je ne voulais catégoriser personne parce que si j’étais tombé sur n’importe qui de Beurk, j’aurais été fortement heureux rien que de voir une figure familière, mais ça n’avait jamais été le cas, sauf depuis il y a quelques semaines. J’espérais pour la jumelle qu’elle retrouve son jumeau. C’était inconcevable pour moi de voir qu’ils étaient vraiment pas ensembles. Je continuai de lui sourire tout en l’encourageant. « Je suis certain que tu vas le retrouver. Avec ou sans notre aide. Tu sais, connaissant Krâne, il doit aussi être à ta recherche. » Pour moi, ça allait dans les deux sens. Même s’ils pouvaient être de véritables clowns, ils étaient aussi humains. « Et puis, on t’aidera. Tu as essayé les réseaux sociaux ou ce genre de plateforme ? Bien que je t’avoue que je ne suis pas encore à l’aise avec mon propre téléphone. » lui confiai-je, en riant.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Christa K. Thorston

Nombre de messages : 129
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   Mar 27 Fév - 21:39


Comment ça y'a pas de dragon?
Christa & Harvey

De l'espoir. Toujours de l'espoir. Tu ne te faisais pas d'idée. Ce n'est pas en un claquement de doigts que tu allais retrouver ton frère maintenant que tu commençais à retrouver tes amis. Mais tu voulais y croire. Il était là quelque part dans cette ville. Où? Tu n'en avais aucune idée mais tu savais qu'il y était. Tu le sentais. C'était bizarre dit comme ça mais pourtant c'était le cas. Vous aviez ce super pouvoir que seul les jumeaux possédaient. Ce pouvoir qui vous permettait de finir les phrases de l'autre, de savoir ce qu'il pensait simplement en le regardant et dans la situation actuelle, de savoir qu'il n'était pas à l'autre bout de la terre. Et tu espérais vraiment qu'il allait bien. Pour toi ton petit frère, il était tout bonnement incapable de vivre tout seul, donc tu espérais du fond du cœur qu'il avait trouvé des gens pour le pousser à être plus indépendant. Et pourtant, tu avais envie de te dire que le jour où vous allez vous retrouver, tu voulais qu'il perde cette indépendance pour que vous pussiez de nouveau rester ensemble, comme si vous séparez aller vous tuer. Vous étiez un. Ça n'allait jamais changer.

- C'est rien t'en fait pas. Tu as voulu me prévenir avant que je me fasse des idées! Bon nombre aurait fait pareil je pense.

Tu ne pouvais pas lui en vouloir de t'avoir prévenu. Certes ça t'avait embrouillé plus qu'autre chose même si tu le croyais, mais tu te mettais à sa place. Tu aurais été du genre à tout balancer d'un coup toi aussi si tu connaissais la vérité et pas la personne en face, donc bon. Il fallait juste que tu arrêtes d'y penser pour le moment. Enfin c'est ce que tu essayais de faire du moins, parce que maintenant tu te demandais bien comment ton dragon s'en était sorti. S'il avait réussi à s'habituer à son nouveau corps parce que ça devait bien être galère de passer d'une forme à une autre. Tu ne te voyais pas passer d'humaine à dragon du jour au lendemain. Déjà que tu avais bien galéré en apprenant à devenir une femme ailée avec Voldur, alors devenir un dragon... Mon Thor. Tu ne voulais même pas imaginer la catastrophe et pourtant tu t'y connaissais très bien en catastrophe.

Bref. Tu t'étais mise à sourire en entendant Harold. Même vous vous aviez eu la malchance de devoir vous débrouillez seuls pendant deux ans, ça faisait quand même plaisir de te dire que tu n'avais pas été la seule dans cette situation et qu'il a été tout aussi perdu que toi.

- J'espère bien qu'il me cherche aussi! Ce serait le comble sinon. Mais je le connais. On a beau se prendre la tête régulièrement, on s'est juré de passer nos vies ensemble donc je suis certaine qu'il me cherche.

Tu te le répétais. Tu étais sûre et certaine que lui aussi te cherchais mais tu te le répétais quand même, comme pour y croire encore plus.

- C'est gentil. Et j'ai essayé oui mais je n'ai rien trouvé. Il doit utiliser un pseudo, ce qui ne facilite pas la tâche.

Toi aussi tu utilisais des pseudos sur les réseaux, tu trouvais que c'était plus drôle donc tu n'avais pas vraiment le droit de te plaindre en disant que tu ne le trouvais pas. Mais ça t'ennuyait quand même et à force d'y penser ça te sapait d'avantage le moral. Tu avais soupiré un peu avant de réaliser ce que le brun venait de dire. Harold qui avait du mal sur un truc que toi tu maîtrisais? Ce n'était pas tout les jours que tu entendais ça. Ça t'avait même fait un peu rire et tu avais sauté sur l'occasion pour répondre.

- Ahah, là c'est moi qui peux t'aider si tu veux! Je ne dirais pas que la technologie n'a plus aucun secret pour moi mais je me débrouille plutôt pas mal.
 
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment ça y'a pas de dragon? [Ft. Harvey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» oeuf de dragon
» titre, portrait, banniere
» Dragon Ball Z vf
» Shaynar (dragon) [terminé] VALIDE
» Goltraige Glover et Dragon story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Spacegreen Cross-
Sauter vers: