Partagez | 
 

 Empêchez-le de m'atteindre (ft. Velma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
A. Stasya Romanov

Nombre de messages : 41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Empêchez-le de m'atteindre (ft. Velma)   Mar 9 Jan - 14:23

Un pont en pierre, toujours le même. Pour certains c'est le symbole d'un passage, d'un espoir. Pour moi, c'est un obstacle infranchissable. Je cours, non, je fuis. Je fuis une chose que je ne vois pas, que je ne saurais expliquer. Pas besoin de me retourner pour savoir qu'Il est là. Si je m'arrête... Je ne peux pas m'arrêter. Un instinct primaire m'en empêche. Mes jambes bougent toutes seules, comme mues par une magie étrange. Je ne maîtrise rien, je ne ressens rien d'autre que la peur et une certitude terrible que ce pont signe la fin du voyage. Je ne sais même pas ce que ça veux dire. C'est idiot, c'est insensé et pourtant c'est vrai. Lorsque j'atteint l'arche moussue posée sur l'eau au centre d'un paysage idyllique, l'air autour de moi s'alourdit. Paniquée, je me retourne enfin, pour faire face à une ombre maigre et diffuse. Impossible de mieux discerner son physique, mais son nom je le connais : Raspoutine. Je tombe en voulant reculer et m'aperçois que l'herbe s'est changée en pavés boueux. Je n'ai pas mal, ni froid d'ailleurs, malgré la pluie battante. Il n'y a que la peur, une terreur inexplicable qui me réveille en sursaut.

Stasya s'assit dans le lit, tremblante. Elle frissonna, glacée par la transpiration dans son dos. En allumant la lumière, elle vit qu'encore une fois elle avait fait tomber toutes les couvertures. Elle soupira et ramena ses genoux contre son menton, murmurant un mantra censé la calmer. Des larmes coulèrent sur son visage encore pâle alors elle secoua la tête et posa les yeux sur son réveil. Il était tôt, bien trop tôt. Elle ne travaillerait pas aujourd’hui, ce qu'elle avait prévu était bien plus important. La veille, elle avait téléphoné à cette femme dont elle avait entendu parler au manoir. Apparemment, elle était capable de créer des potions au vertus thérapeutiques qui pourraient peut-être l'aider. C'était la première fois qu'elle s'autoriser à avoir un peu d'espoir depuis l'accident.

Elle se leva et se dirigea vers les salles de bains pour faire sa toilette. La jeune femme qu'elle découvrit comme chaque matin dans le miroir la dégoûtait. Cernée, pâle, les traits tirés, le teint cireux, elle avait l'impression d'être à nouveau cette orpheline sous alimentée et frigorifiée. Elle avait aussi maigri et ses cheveux avaient perdu de leur flamboyance. Voila les effets que pouvait avoir le manque de sommeil sur un corps autrefois bien portant. Après une douche réconfortante, elle maquilla ce manque de fraîcheur avec quelques fards et correcteurs puis s'habilla confortablement avant de prendre la direction de la bibliothèque. Elle avait encore plusieurs heures à tuer avant la rencontre qui, l'espérait-elle, changerait ses nuits.

La salle de repas, 10h30. C'était le rendez-vous qu'avaient convenu les deux femmes. Stasya arriva en avance, excitée à l'idée de pouvoir enfin régler son problème. Sa grand-mère lui avait prié de se méfier, mais elle ne l'avait pas écoutée. Après tout, si cette femme avait accepté de l'aider, c'était bien parce qu'elle ne comptait pas lui faire du mal. Une femme arriva peu de temps après. Très belle, à l'allure fière. C'était surement Velma. Elle avait dû être quelqu'un d'important dans son ancienne vie pour dégager une telle force d'esprit. La petite russe, un peu intimidée, s'approcha d'elle et la salua "Bonjour, je suis Stasya Romanov. Heu, vous êtes bien Velma Octopée?." Elle osa un petit sourire, mais l'effaça rapidement, trop effrayée à l'idée de faire mauvaise impression et de se voir refuser son soin.
Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Velma U. Octopée

Nombre de messages : 327
Voir le profil de l'utilisateur http://angele-sz.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Empêchez-le de m'atteindre (ft. Velma)   Sam 13 Jan - 0:28





Empêchez-le de m'atteindre.


Six heures du matin et, comme à mon habitude, je venais d'écarquiller mes yeux de galce, allongé dans mon lit dans la position des défunts. Des yeux de glaces, dans lesquels se perdait l'espoir et la détermination. Oui, je perdais tout ce qui faisait de moi cette dame élégante et impressionnante de par son allure fière. Je me réveillais chaque matin sans plus vraiment savoir à quoi rimait cette existence. J'avais souffert, dans mon ancienne vie, j'avais lutté et même échouer. Mais je me sentais vivre, je vivais pleinement ma destinée. Et là ? Aujourd'hui ? Rien. Je cherchais désespéremment ce que je ne trouverais probablement jamais. Pourtant, il me fallait bien vivre. Je refusais de penser à cette solution radicale, celle qui ôterait mon exitence à ce monde. La mort, c'était pour les autres, pas pour moi. Alors il me fallait un nouveau but, quelque chose, n'importe quoi. Alors je misais sur mon travail d'herboriste. Après tout, à quoi bon m'entêter à enseigner le chant ? J'avais plusieurs fois cru rencontrer Ariel, mais il n'en était rien. J'avais finis par réaliser que cette part de mon métier était simplement dédié à l'attendre. Et je n'avais plus envie de l'attendre, car peut-être était-elle déjà tout simplement là où je la voulais ; sous-terre.

Fort heureusement pour moi, mon petit commerce reprenait du poil de la bête. J'avais de nouveaux clients, de nouvelles commandes, et toutes plus farfelues les unes que les autres. Et tous ces imbéciles y croyaient. Ils y croyaient vraiment ! Comme si avec quelques plantes j'allai faire des miracles. On pouvait décidément tout faire croire à ces foutus humains. D'ailleurs, l'une d'entre eux m'attendait à dix heures trente dans la salle des repas, afin que je lui donne ce qu'elle m'avait commandé. Pour le coup, c'était assez simple. Elle souhaitait quelque chose pour mieux dormir. J'avais hésité à lui dire de prendre des somnifères et de ne pas m'importuner avec une requête aussi faiblarde. Et puis, j'avais réfléchis et m'était rappelé que ce ne serait pas en envoyant balader de potentiels clients réguliers que j'allai trouver ce fameux noir et nouveau dessein. C'est donc apprêter d'une robe impeccablement blanche et de ma chevelure ébène retombant en cascade sur mon épaule gauche, que je me rendais à ce rendez-vous. J'avais eu le temps de préparer la mixture de la demoiselle le matin même, ayant eu des heures entières en compagnie de l'aube pour la concocter. Elle était si puissante qu'elle la plongerait dans un sommeil profond et paralysant. C'était à double tranchant, elle pourrait être soit paralysé dans un sommeil fait de doux rêves, ou de terribles cauchemars. La paralysie elle, serait progressive, jusqu'au jour où elle ne pourrait plus en sortir si elle devait tomber accro à ce petit remède. C'était efficace ; j'obtenais mon butin et je tuais à petit feu en prime.

C'est à l'heure que je me rendais dans la salle des repas, me postant à l'entrée de celle-ci. Des yeux, je faisais un tour d'horizon, n'ayant pas la moindre idée de à quoi ressemblait ma cliente. Au téléphone, elle m'avait simplement semblait fragile et fatigué, ça ne m'aidait pas beaucoup, étant donné le nombre de personnes fragiles et fatigués que l'on pouvait croiser en ce bas monde. Je m'avançais de quelques pas dans la grande pièce, quand une jeune femme rousse m'aborda. C'était bien elle, la demoiselle Romanov, ma cliente. Sa présentation collait avec la mine fatigué qu'elle arborait, les cernes sous ses yeux perçant malgré tout son maquillage. Je prenais une insiration afin de me donner le courage de paraître sympathique, puis j'arborai mon sourire superficiel. « C'est bien moi. Bonjour, mademoiselle Romanov. Ravie de vous rencontrer. » Je tendais ma main, hypocritement, gardant le même sourire figé sur mon visage de porcelaine.
Revenir en haut Aller en bas
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
A. Stasya Romanov

Nombre de messages : 41
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Empêchez-le de m'atteindre (ft. Velma)   Mer 17 Jan - 15:59

Sans cacher son soulagement, Stasya serra la main de l'herboriste. Elle touchait du bout des doigts la libération qu'elle attendait depuis longtemps. Pour la première fois depuis plusieurs semaines, elle avait hâte d'aller se coucher. En voyant cette femme souriante elle ne doutait plus une seule seconde de sa sincérité et de l'efficacité de son produit. Se rendant compte qu'elle tenait toujours la main de son interlocutrice, Stasya recula en baissant les yeux, confuse. "Oh excusez-moi, je ne veux pas vous mettre mal à l'aise, c'est juste que... Vous devez être ma bonne fée". Depuis qu'elle était arrivée, elle s'était passionnée pour les dessin-animés, les livres et les films fantastiques. Ces univers imaginaires -même si finalement pas tant que ça- la fascinait, elle qui venait d'un monde quasiment identique à celui-ci. Alors puisque celle qui allait la guérir venait d'un de ces lieux magiques, elle se l'imaginait comme une minuscule fée aux pouvoirs extraordinaires. Sa longue robe blanche renforçait cet effet d'ailleurs. C'était sûr, cette personne c'était le signe qu'elle attendait, celui qui disait que tout irait bien, qu'elle allait pouvoir profiter de sa nouvelle existence. Elle n'en pouvait plus d'être constamment épuisée. Ses nerfs étaient à vif : elle s'énervait pour un rien et avait pleuré plus de fois dans le dernier mois que durant sa vie entière. En plus de ça, elle était moins efficace au travail, moins agréable avec les visiteur, étourdie. Non vraiment, ça ne pouvait plus durer. Heureusement, ses sortie trop fréquente l'exemptaient de l'inquiétude des gens : tout le monde devait croire qu'elle était fatiguée à cause de ces nuits blanches trop arrosées. Tant mieux, elle ne voulait pas qu'on la regarde avec pitié, peu lui importait d'avoir une mauvaise réputation tant qu'on la laissait tranquille. Elle se sentait assez ridicule comme ça d'être terrassée par le manque de sommeil alors qu'au fond, elle savait qu'elle était plus forte que ça. Elle ne voulait pas non plus parler de ses cauchemars, les partager ne ferait que les rendre plus réels. Ceux qui avaient dormi dans la même chambre qu'elle savaient qu'elle e faisait pas ses nuits, mais elle refusait toujours de répondre à la moindre question. Elle voulait juste que tout ça s'arrête. Elle en avait assez de se réveiller en larmes et trempée de sueur. En plus, elle faisait partie des gens qui préfèrent prendre leur douche le soir. Elle releva des yeux brillant d'espoir : "Bon alors comment ça se passe, qu'est-ce que vous m'avez préparé?". Elles avaient parlé d'un somnifère qui la plongerait dans un sommeil sans rêve, mais Octopée avait aussi mentionné que des effets indésirables légers pourraient apparaître. Stasya ne s'en inquiétait pas outre mesure, mais elle voulait être au courant de ce qu'elle allait ingurgiter. L'une des choses qui l'étonnaient toujours dans cette époque était la facilité avec laquelle les gens avalaient des choses dont ils ne connaissaient ni la provenance, ni la composition.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Empêchez-le de m'atteindre (ft. Velma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Empêchez-le de m'atteindre (ft. Velma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: L’Aile Nord :: La Salle de Repas-
Sauter vers: