Partagez | 
 

 (harstrée) et la vie continue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 298
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (harstrée) et la vie continue   Dim 7 Jan - 18:27

Astrée et Harvey


et la vie continue

En marchant, je me rendais compte que je ne connaissais pas tous les recoins de Fantasia Hill, même si j’habitais là depuis plus d’un maintenant. Je ne m’étais jamais aventuré dans le quartier résidentiel, faut dire. Donc, j’étais assez curieux. J’étais heureux d’avoir retrouvé Astrid. Je ne savais pas ce qui en était pour le reste de nos camarades, mais je ne pouvais être plus heureux de me retrouver à ce moment précis à ses côtés vers son domicile et vers celui de Tempête. C’était tout nouveau pour moi, mais enfin, je me trouvais face à des têtes familières, bien que différentes, mais c’était bien de revoir des gens que j’aimais. Je me demandais à quoi ça ressemblait, à l’intérieur de la maison d’Astrée et Indra. Faut dire que lorsqu’on avait notre base sur la rive des dragons, c’était pas aussi spacieux que les habitations ici où il y a plusieurs possibilités. Donc, j’étais curieux. Je connaissais les goûts d’Astrée et je me demandais à quoi ça ressemblait et comment elles s’y étaient prises pour faire leur petit chez soi. Moi, je vivais encore au manoir, le temps de me trouver un autre travail. J’avais déjà peine à trouver de quoi aller à l’université, alors... Je ne voulais pas vivre complètement seul. Avec Moana, ce n’était pas si mal, même si parfois, elle pouvait être un véritable tourbillon, je l’avoue. Mais je ne désirais pas être par moi-même. Je ne trouvais déjà pas ma place dans ce monde et comme j’avais atterri ici sans le moindre support autre que moi, je n’étais pas prêt à être totalement indépendant. Ce n’était pas trop mal, non plus, je veux dire. Je m’en étais très bien sorti et je m’étais adapté sans l’aide de personne, même si j’avais trouvé que ça avait été difficile, surtout les premiers temps où j’avais eu à porter le poids sur toute ma jambe. Je marchai vers Astrid vers chez elle et je me sentais bien. « Je suis curieux de voir ce que vous avez fait de la place... On avait pas droit à tout ça sur la rive. » lui avouai-je. Continuant de marcher, je savais que tout était réel, mais quand même. J’étais heureux de partager ce moment avec elle et de poursuivre la discussion chez elle. Je n’avais pas osé déménager quand on m’a demandé si je le voulais, après le tremblement de terre parce que je ne savais pas trop où aller. Si j’avais su... bref, je me retournai vers elle. « Je suis si heureux, si tu savais... » soufflai-je.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Astrée A. Hofferson

Nombre de messages : 109
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (harstrée) et la vie continue   Mer 17 Jan - 4:24



"Moi aussi, Astrid, moi aussi. J’aurais fait n’importe quoi pour te retrouver. " cette phrase résonne dans ma tête. Je suis si contente d'être à nouveau avec lui. Un grand sourire étire mes lèvres, il est encore plus grand que ceux que je fais d'habitude. Tout est différent ici, à Fantasia Hill, mais certaines petites choses sont plaisantes. Comme se tenir la main en marchant dans la rue. On ne faisait pas ça sur Beurk. Ma main blottie dans la sienne, nous avançons dans les rues de Fantasia. Tempête ne devrait pas rentrer tôt ce soir alors on pourra passer un peu de temps tranquille je pense. Si jamais elle arrivait en cours de route, je lui demanderai de nous laisser seuls. Nous sommes presque arrivée lorsque Harold me dis qu'il est curieux de voir comment est notre chez nous, ajoutant que nous n'avions pas toute cette place sur la rive. Je ne me suis jamais plaint de la place que j'avais dans ma hutte, au contraire mon petit nid était très confortable et pile poile à la bonne taille. Notre appartement est plus petit mais tout aussi confortable. On a pas vraiment cherché à le décorer, on a juste un salon normal, des chambres basiques et une salle de bain comme les autres.
Et la vie continue
Now everything gonna be fine
En soit il y avait qu'une seule chose qui est personnelle à part notre bordel (difficile d'avoir une maison tout le temps rangée avec une dragonne) c'était une photo de nous deux. Je me souviens du jour où j'ai amenée Tempête faire cette photo dans une "boîte magique" comme elle dit. Elle avait été adorable et choquée lorsque la photo s'était imprimée. Je lui souris et lui répondis ”Tu verras quand on sera arrivé!” Nous étions à quelques rues à peine de notre objectif. J'avançais impatiente d'en savoir plus sur la vie qu'il avait bien pu mener pendant ces deux ans et surtout de pouvoir prendre ce nouveau départ avec lui à mes côtés. Harvey m'avoue alors qu'il est heureux. Instinctivement, ma main se resserre sur la sienne avec douceur et je le regarde avant que lui répondre ”Je suis suis si contente de t'avoir enfin retrouvé...” Je tourne à droit dans une rue et arrive devant ma prote. Je sors mes clefs avec ma main non occupée et ouvre la porte. J’entraîne Harvey jusqu'au premier étage et lui dis en ouvrant cette autre porte. ”Et voilà, bienvenue chez moi !” Nous entrons et je commence à ne pas savoir quoi faire dans ce genre de situation. Alors, nerveuse, je commence à déblatérer un flot de paroles. ”Tu veux boire quelque chose? J'ai peut-être un paquet de chips qui traîne dans un placard. On ferait mieux d'aller se poser sur mon lit, on sera mieux que sur le canapé et Tempête ne devrait pas venir nous déranger quand elle arrivera.” Je m'approche de lui, une bouteille de jus et un paquet de chips dans les mains. Je souris à Harvey avant de le prendre dans mes bras ”Désolée, je ne sais pas vraiment ce que je suis sensée faire ici dans ce genre de situation...” J'avance vers ma porte et lui lance encore un sourire aux lèvres ”Tu viens ?” Je m'assieds sur mon lit et mets un coussin derrière mon dos avant de reprendre la parole. ”Alors, dis m'en plus sur ta vie ici. Je veux tout savoir !”

Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 298
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (harstrée) et la vie continue   Dim 21 Jan - 1:34

Astrée et Harvey


et la vie continue

Quelle chance avais-je eu de pouvoir retrouver Astrid avant les autres ? Je n’y croyais pas encore d’être tombé par hasard sur elle et que nous nous étions retrouvés ainsi. C’était spécial. J’avais envie de la connaître dans ce monde et de faire ce que nous avions l’habitude de faire sur Beurk, avant que tout ne s’arrête si subitement... Bien sûr, il fallait que je me fasse sûrement à l’idée que les dragons, c’était terminé, mais j’étais toujours aussi déterminé à retrouver Krokmou, à présent. Comme Astrid avait pu vivre avec Tempête tout ce temps, je me disais bien qu’il était possible de se trouver autre chose à faire qui faisait un peu plus viking ? Je ne savais pas encore, mais j’étais très enthousiasme à l’idée d’en parler avec les deux filles pour essayer de retrouver les autres, en même temps. Nous avions une histoire tellement longue tous les deux que je trouvais que c’était assez inusité. J’étais heureux d’être auprès d’elle à nouveau, après ces deux années de solitude et à me poser toutes ces questions sur mon passé sur Beurk. Je parlais et je pensais à Beurk au passé, à présent. Il fallait que je me fasse à l’idée que je vivais maintenant ici. Les premiers temps avaient été durs, mais je sentais qu’avec ces retrouvailles, j’allais pouvoir souffler un peu de toutes ces aventures et que j’allais enfin pouvoir refaire ma vie un peu.

Évidemment, je me demandais à quoi ressemblait la déco, y’avait tellement de possibilités ici que j’étais curieux. Et puis, je savais qu’il y avait toujours que le strict minimum quand on était sur la rive. Je voulais juste savoir comment s’était arrangé, décoré et si c’était bien délimité. Vous savez, ce moment quand on entre chez quelqu’un et qu’on se dit : ah oui, c’est complètement eux ! Eh bien, je me demandais si j’allais avoir la même réaction ou si simplement... J’allais ne pas reconnaître du tout Astrid et que j’allais devoir apprendre à la connaître. C’est en entrant chez elle que je me rendis compte qu’il y avait des changements, mais que c’était quand même chez Astrid et Tempête et que je savais parfaitement que c’était chez eux. « Wow. J’aime la touche moderne. Je sais que c’est chez vous. » lui dis-je, tout en souriant. Je voyais bien qu’après être entré, elle était assez nerveuse de me recevoir chez elle. Enfin, je la comprenais parfaitement, je veux dire... C’était la première qu’on se revoyait et j’allais apprendre à la connaître davantage. Je la connaissais déjà sur Beurk, mais il fallait bien que j’apprenne à connaître qui elle était à Fantasia Hills. C’était la moindre des choses pour recoller une base solide à notre histoire, n’est-ce pas ?

« Astrid, tout va bien. Ce n’est que moi. Et c’est parfait pour des chips et du jus. » J’embrassai sa tempe avant de la suivre par la suite. En la suivant dans sa chambre, je me rendis compte que c’était vraiment son espace qui rappelait tout d’elle sur Beurk avec une petite touche contemporaine. C’était bien. Après l’avoir rejoint, elle me demanda de lui raconter plus en profondeur ce qui en était de moi ici. Je ne savais pas trop quoi lui répondre. « Moi ? Il n’y a rien de très intéressant à raconter... Je travaille en ce moment dans une animalerie et disons que je m’ennuie, Astrid. J’aimerais bien aller à l’université et faire de la médecine vétérinaire. J’ai pas abandonné ma passion pour les bêtes, mais si ce n’étaient pas des dragons... » ris-je, tout doucement. Je soupirai par la suite. Je restais tellement optimiste à l’idée d’y retourner et je me disais que ça faisait deux ans et on était toujours coincé ici.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Astrée A. Hofferson

Nombre de messages : 109
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (harstrée) et la vie continue   Jeu 15 Mar - 1:58



C’est rare que je sois nerveuse, et lorsque cela arrive, j’essaie de le cacher le plus possible. Mais c’est Harold qui se tient en face de moi. En deux ans, je n’ai pas vraiment imaginé à quoi ressemblerait nos retrouvailles, je savais juste qu’une imense joie m’envahirait. Je n’avais pas tord. J’ai l’impression d’être sur un petit nuage, je peux même sentir mes membres trembler légèrement. Je lui propose de boire ou manger quelque chose et, avant même qu’il me dise ce qu’il veut, j’attrape des chips et du jus.
Et la vie continue
Now everything gonna be fine
Harvey voir mon anxiété lorsque je m’excuse, il me rassure dépose un baiser réconfortant sur mon visage. Je me sens un peu mieux et l’invite à aller se poser sur mon lit en souriant. Il se poste à mes côté et commence à répondre à ma question. Je bois les paroles du brun. Je ne suis pas étonnée d'apprendre qu'il travaille dans une animalerie et veut devenir étudiant vétérinaire. Je souris de plus belle. ”Ce sont des bêtes plus grosses que nos dragons mais ça ne m'étonne pas de toi !” J'attrape sa main et pose ma tête contre son épaule. ”Je suis sûre que tu pourras y arriver. Tu as réussis à faire évoluer la mentalité de toute un village de Viking, tu as réussis à sauver plusieurs espèces de dragons et nous avons réussis à vaincre les chasseurs de dragons alors ce ne sont pas des études qui t'arrêteront.” Il est vrai que ce ne fut pas facile, mais nous avons réussis, nous avons terrassé nos ennemies. Je relève la tête pour regarder Harvey droit dans les yeux. ”Maintenant que je t'ai retrouvé, je ne compte pas te laisser repartir.” Je pose mes lèvres sur les siennes. L'impression d'être à nouveau comblée m'emplie. Je romps notre baiser lorsque je voies Indra passer nue devant la porte grande ouverte. ”Attends moi je reviens!” Je me lève et pars rapidement mettre un vêtement sur le dos de Indra. Elle ne semble pas comprendre et l'enlève rapidement. Je lui fait les gros yeux et lui explique que Harold est là, qu'il faut qu'elle se couvre car elle a un corps de femme et non de dragonne et qu'il faut qu'elle nous laisse seule le temps que nous puissions discuter un peu. Elle ne semble pas vouloir m'écouter mais je prends un air autoritaire et lui demande de m'écouter finissant pas lui dire que je viendrais la chercher quand elle pourra venir avec nous. Elle me lance un regard triste qui me fait un peu mal, mais je retourne vers Harvey dans ma chambre et lui lance ”Excuse moi, Tempête vient de rentrer et elle se promenait encore nue... J'espère avoir réussis à t'éviter cette gène.” Je me rassieds à côté de mon âme soeur. ”Tu vis au manoir comme les autres où tu as ton chez toi ? Ces dernières années n'ont pas été trop difficile pour toi?” Il y a trop de questions qui se bousculent dans ma tête, j'ai envie de rattraper le temps perdu et d'être de nouveau celle qui en sait le plus sur Harold. Les choses sont bien différentes ici, je l'ai compris rapidement. Puis, voir que malgré cette différence entre ce monde et le notre Harold m'a reconnue par rapport à mon collier me fait terriblement plaisir, moi qui lui reprochais de ne pas y faire assez attention !
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 298
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (harstrée) et la vie continue   Mar 20 Mar - 0:26

Astrée et Harvey


et la vie continue

« Merci de continuer de croire en moi. » Je ne lui en demandais pas autant, surtout qu’on venait de se retrouver et que je m’ouvrais à elle sur ma nouvelle vie. Je ne savais pas si elle était si nouvelle, maintenant que ça faisait deux ans que nous étions atterris dans ce monde, mais tout de même. Je n’avais retrouvé personne et j’étais resté seul pendant vraiment longtemps, pensant que je n’allais peut-être jamais retrouver les autres. Je ne voulais pas perdre espoir, même j’avais voulu souvent abandonner. Mais maintenant, je savais qu’elle serait là et qu’avec Tempête, je pourrais peut-être y voir un certain tout ? Une roue qui allait probablement se fermer ? Je ne savais pas exactement. Mais ce que je savais c’est que je pouvais respirer mieux depuis que j’avais enfin retrouver quelqu’un de familier. Et ce n’était pas n’importe qui, je devais être complètement honnête. J’étais heureux de voir qu’Astrid serait là pour me supporter et qu’elle aimait mes projets. Je me pensais beaucoup trop ambitieux par moments, mais je me rendais bien compte que je pouvais y arriver. Elle avait raison, après tout, si j’avais été capable de changer la mentalité entière d’un village par rapport aux dragons, alors j’étais sûrement en mesure d’être l’homme que je voulais être dans ce monde. J’embrassai son front en guise de remerciement. « Je ne compte pas non plus te laisser partir, c’est promis. » ajoutai-je, tout en la collant contre moi.

Elle se leva brusquement et je fronçai les sourcils. Évidemment, j’en haussai un lorsqu’elle haussa le son. Je me demandais ce qui était en train de se passer. J’étais sûrement trop préoccupé dans mes pensées pour m’être aperçu de la scène en question. Tempête ne devait peut-être pas comprendre encore bien les coutumes humaines. Et c’était très normal. Ce n’était pas une humaine avant, alors tu pouvais comprendre que la situation et tout ce changement était très perturbant, après tout. Lorsqu’Astrée revint et qu’elle m’expliqua la situation, je secouai la tête. « Je ne m’en suis pas rendu compte le moindre du monde. » lui avouai-je. « Elle va bien, malgré tout ? Ça n’a pas été trop difficile pour elle ? » J’imaginais que ça avait dû l’être parce qu’elle était passée d’un stade animal très massif à une humaine comme Astrid et comme moi. Elle n’avait pas eu le don de parole ou rien, donc je me posais un tas de questions, mais je voulais aussi m’assurer qu’elle allait bien, quoi. Je ne voulais pas non plus que mon intrusion fasse un branle-bas ou que je dérange. C’était leur maison, après tout. Et je voulais aussi qu’il n’ait aucun malaise entre personne. Tempête faisait partie de la famille, après tout ce qu’on avait vécu ensembles. « J’habite encore au manoir. Ça n’a pas été trop difficile de m’intégrer. Enfin, au début oui. Quand on a que les dragons comme sujet de conversation ici, on se fait regarder bizarrement... » soupirai-je. « Les débuts ont été plutôt tumultueux. Mais après, j’ai appris à aimer d’autres animaux. Et toi, ça s’est bien passé de votre côté ? »

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Astrée A. Hofferson

Nombre de messages : 109
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (harstrée) et la vie continue   Ven 25 Mai - 14:49



Tempête ne comprenait pas la pudeur  et elle avait du mal à rester habillée à l’extérieur. Alors, lorsqu’elle était chez nous, il arrivait qu’elle se déshabille sans crier garde. Je m’y étais habituée, voir un corps de femme ne me dérange pas, j’ai le même après tout. C’est plus le fait qu’elle aurait pu troubler Harvey qui me dérange. Enfin passons. Harold me demande comment va Tempête et si son adaptation ne se passe pas trop mal. Je souris et lui réponds Elle a encore un peu de mal avec certaines normes, beaucoup plus que nous. Mais elle arrive un peu plus à s’adapter à notre monde, déjà, elle marche mieux. Je lui souris et lui demande de me parler de lui. J’écoute Harvey me parler de lui. Il vit encore au manoir et a pu faire des rencontres.
Et la vie continue
Now everything gonna be fine
Pas étonnant, les humains d’ici sont pour la plupart aussi gentils que lui, enfin, ceux qui habitent au manoir. En y repensant, je ne suis pas étonnée qu’il cherche à être proche des animaux, il a toujours eu un don avec eux, que ce soit les yack, les moutons mais surtout les dragons. Je me rapproche un peu de lui et attrape sa main. Je suis heureuse de voir que tu as l’air d’être bien dans ce monde. J’aurais tellement aimé te retrouver plus tôt… Je t’ai cherché tu sais… Tempête aussi, mais à nous deux, nous n’avons rien pu trouver. Nous sommes peut-être parties du manoir trop tôt et nous t’avons loupé… Je suis bien contente d’avoir eu Tempête dès mon arrivée, j’aurais été déboussolée sans elle dans ce nouveau monde. Je ne peux pas dire que je comprends ce que Harold a enduré sans Krokmoue mais je peux compatir… Tu as une idée, même vague, de où pourrait être ton dragon actuellement? Je me doute qu’il doit déjà l’avoir cherché, Harvey est celui qui connaît le mieux le furie nocturne, ses habitudes et ses goûts, il doit donc avoir une idée de l’endroit où il peut être… Même si logiquement s’il avait une idée, il aurait déjà cherché.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 298
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (harstrée) et la vie continue   Sam 2 Juin - 2:51

Astrée et Harvey


et la vie continue

Tu avais aussi cherché de ton côté. Ce n’était pas un secret. Tu voulais absolument retrouver tout le monde. Et puis, tu n’avais pas complètement abandonné. Tu avais seulement d’autres priorités et c’était normal, dans ce monde. Il y avait tant de choses à découvrir. Donc, tu avais continué à chercher, mais c’était parfois plus compliqué que prévu, n’est-ce pas ? La vie n’était pas plus facile dans ce monde. Tout le monde avait été séparé. Tu ignorais qui était en vie, qui ne l’était pas. Tu n’avais jamais su si Krokmou était bel et bien dans un corps d’humain. Du moins, avant que tu ne renoues officiellement avec Astrid, tu n’étais pas du tout au courant. Enfin, tu t’étais peut-être douté qu’il n’était plus un dragon parce que ça n’existait pas dans ce monde, mais qu’il ait été transformé en une autre de ces bêtes aurait été plus logique que d’avoir été transformé en humain, il fallait être franc. C’était bien la dernière chose qui t’étais passé par la tête quand tu faisais tes théories de fou. Tu pensais bien qu’il avait été remis en chat ou en chien. Mais qu’il ait peut-être été dans une forme humaine, tu n’y avais jamais réellement pensé. Tu trouvais donc que c’était normal pour Tempête d’avoir des habitudes qui passaient un peu à côté de la plaque, après tout. Elle n’était pas habituée comme toi et Astrée d’être sur deux jambes et de ne plus voler. « On est déjà un peu maladroits à la base, je n’imagine pas comment l’adaptation a dû être difficile au début, sans les ailes et tout ça. »

Tu ne voulais pas qu’elle sente qu’elle avait été la seule à essayer. Toi aussi, tu avais tout fait et pourtant, rien ni personne ne semblait au courant de quoi que ce soit. Tu avais fait souvent les annuaires, avant de te rendre compte que, comme vous aviez peut-être tous changés de noms, ce serait plus difficile que prévu. Donc, tu n’avais pas tenté à nouveau. Et tu n’étais pas le plus à l’aise avec la technologie, alors il fallait déjà oublier cette option. Pourtant, tu faisais énormément de recherche. Mais les réseaux sociaux, c’était vraiment une toute autre histoire. « Ce n’est pas grave. Je ne suis pas exactement sous le même nom et vous nom plus, alors... On n’est pas les seuls dans cette situation, je connais d’autres personnes qui ont, elles aussi, été transporté dans ce monde sans avoir retrouvé leurs proches... » Tu pensais évidemment à des personnes comme Will ou Lucy, qui t’avait récemment appris qu’elle était une reine dans son pays. Bref, il y avait également d’autres personnes dans cette situation et c’était à ce moment précis que tu sentais que tu étais chanceux d’avoir pouvoir fait confiance au hasard des choses pour avoir retrouvé Astrid. « Je sais que j’étais proche de Krokmou, mais... je ne sais absolument ce qu’il pourrait faire. À part travailler avec les poissons ou dans l’aviation... je n’en ai aucune idée. »

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (harstrée) et la vie continue   

Revenir en haut Aller en bas
 
(harstrée) et la vie continue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie continue (Privé Antéa)
» Le sablier du temps...
» La partie continue [IMPORTANT]
» HAITI Elections : Quand la Presse Désinforme, et Continue à Mentir
» Birmanie: Ca continue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Spacegreen Cross :: Habitations & rues-
Sauter vers: