Partagez | 
 

 Je ne sais plus ce qui m'arrive... | Scar H. Mfalme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Lucy E. d'Arendelle

Nombre de messages : 126
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Je ne sais plus ce qui m'arrive... | Scar H. Mfalme   Ven 5 Jan - 20:44


Lucy & Scar

Je ne sais plus ce qui m'arrive...


Tout ce que je croyais était en train de s'effondrer et c'est peu dire. Je n'avais toujours pas retrouvé ma soeur enfin si mais elle ne se laissait pas si facilement approcher, chose étonnante, elle qui a la joie de vivre et fait confiance à n'importe qui. Parlons-en d'ailleurs, elle a faillit se marier avec Hans et pourtant elle ne revenait pas vers moi. Je ne comprenais pas, je ne lui avais rien fais de mal, j'avais même tout fait pour me rattraper et ne plus être une horrible soeur. Mais s'il n'y avait que ma soeur, mon monde lui aussi s'était effondré. Je n'étais reine de plus rien et je n'avais plus de pouvoirs. Si j'avais pu les détester, aujourd'hui ils me manquaient, ils étaient une partie de moi-même mais cette partie était restée à Arendelle avant que je n'arrive ici... Dans un monde commun, sans magie et qui ne connait même pas la neige enfin d'après ce que j'ai pu en voir pour l'instant. C'est peut-être pour ça aussi que je n'ai plus de pouvoirs, mes pouvoirs étaient faits de glace et de neige et maintenant qu'il faisait chaud, ils s'étaient taris. Je me sentais plus seule que jamais, même enfermée dans ma chambre je l'étais moins car je savais qu'Anna n'était pas loin et qu'elle m'aimerait malgré ce que je pouvais ou pourrais faire mais ici elle n'était pas là. Encore une fois j'étais seule au monde.

C'est alors que je m'aperçus qu'il faisait déjà nuit dans ce parc. Ce n'était pas mon habitude de traîner la nuit, vulnérable, sachant que je n'ai plus mes pouvoirs pour me défendre. Je me leva du banc où j'étais posée, plus personne ne se promenait... Non y'avait vraiment plus personne dans le parc, j'étais vraiment seule cette fois-ci et sans jeu de mots. Je commençais à marcher et sortir du parc pour atterrir sur la rue principale mais qui n'était pas la bonne rue où je vivais. J'allais devoir prendre une autre rue, avec beaucoup moins de personnes, allez courage Elsa, tu sais te défendre... Une fois la rue prise, je sursauta alors qu'une personne se mit devant moi. Avec la lumière qu'il y avait je me rendis compte que c'était un homme un peu plus grand que moi, des cheveux plutôt roux et ce regard... Ce regard me faisait penser à... Oh mon dieu, pas lui. Je me retourne assez vite et prend les jambes à mon coup mais j'en suis littéralement incapable, cet homme revenait me hanter. De l'aide, oui faut que je trouve de l'aide... Soudain je pose mon regard sur un monsieur pas loin, je suis sûre qu'il pourra m'aider.

 « -Monsieur ! » 

Je lui fais un signe et réussis enfin à me rapprocher de lui.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Scar H. Mfalme

Nombre de messages : 222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Je ne sais plus ce qui m'arrive... | Scar H. Mfalme   Mer 24 Jan - 0:05



Je ne sais plus ce qui m'arrive
Lucy E. D'Arendelle   &   Scar H. Mfalme
Scar était assis sur une petite marche, devant une maison inconnue et il se sentait tellement en dehors de son élément. Il était presque assis sur le sol. C'était un tellement grand changement du majestueux canapé en cuir où il avait l'habitude de s'asseoir dans son appartement. Cette marche, elle était dure, froide et basse et pourtant il se sentait un peu mieux ici que sur son canapé. L'air légèrement frais d'une nuit d'hiver en Californie le faisait se sentir tellement plus rassuré que dans son vaste chez lui. Il était tellement fatigué et quand il était fatigué, les murs qui l'entouraient le faisaient facilement angoisser. Scar avait toujours apprécié vagabonder surtout la nuit et surtout quand il était un lion. Il avait toujours trouvé cela assez fascinant de s'éloigner de ses repères quand il faisait noir. La plupart des gens dormaient quand il était éveillé et ça le faisait se sentir un peu supérieur à eux. D'une certaine manière c'était comme si la nuit lui appartenait vu qu'il était tout seul à en profiter. Maintenant... sa relation avec la nuit était un peu plus complexe. Au fond de lui ce sentiment de puissance dans cette situation était toujours présent, mais il y avait aussi la peur de l'inconnue...s'éloigner de ses repères c'était enivrant, mais c'était aussi effrayant. A chaque coin de rue, il craignait que Shenzi soit là dans sa forme animale et que le cycle se reproduise encore. C'était d'ailleurs à cause de cette crainte qu'il était ici. Il avait fui parce qu'il n'avait pas eu envie de rester dans le même environnement que celui où il s'était réveillé en criant. Sauf qu'au final, même dehors sur cette marche, il avait toujours peur et il était toujours aussi vulnérable. Il ne pouvait pas vraiment gagner contre ça, il fallait se contenter d'attendre que ça passe. Il devait l'accepter, mais c'était quasiment impossible quand il détestait autant se sentir dépassé.

Il soupira...longtemps tout en poussant légèrement, du bout de sa chaussure, un cailloux qui avait eu l'audace de se placer devant son pied. Il était vraiment dans un état assez critique pour prendre la peine de se réduire à taper dans des cailloux pour s'occuper. Il ne devrait probablement pas tarder à se lever pour aller quelque part. Peut-être qu'il irait traîner au Hyena Club. Ce n'était pas vraiment sa scène...enfin plus vraiment, mais c'était un des seuls endroits ouvert à cette heure là. Il avait besoin d'être entouré de personnes pouvant le voir comme motivation pour ne pas se laisser abattre par sa vie assez chaotique. Au moins quand il prétendait allait bien et avoir sa vie en ordre pour rabaisser les autres, il arrivait à y croire un minimum. Ici, seul et au beau milieu de la nuit, ça ne lui servait pas à grand chose de faire semblant.

Il se releva pour marcher en direction du club quand il entendit quelqu'un l'interpeller. Il n'avait pas vraiment à vérifier, il savait très bien qu'à cette heure là c'était à lui qu'on s'adressait. Il tourna la tête en direction de la voix féminine qu'il venait d'entendre. C'était une jeune fille blonde qui lui faisait signe en s'approchant de lui. Il lui fit signe en retour sans vraiment savoir ce qu'elle voulait. Il n'avait clairement pas de raison d'avoir peur d'elle. Elle avait l'air totalement inoffensive. Et puis maintenant elle était à côté de lui et il se voyait très mal partir en courant.
C'était probablement encore un de ces cas où quelqu'un pensait qu'il vendait de la drogue. En général, il suffisait à Scar de leur expliquer à quel point il était idiot de penser qu'une personne portant un simple t-shirt et un jean se promener nonchalamment avec des sachets de cocaïne sur lui et ils finissaient par partir. Des fois Scar leur soutirait de l'argent quand il était d'humeur joueuse, mais ce n'était définitivement pas le cas ce soir-là.

"- Oui? "

C'était peut-être un peu impoli de sa part de démarrer la conversation de la sorte, mais après tout c'était elle qui était venue lui parler et puis il n'allait pas lui dire "bonjour" quand il était assez clairement évident que la nuit était tombée depuis longtemps.

MADE BY COSTATI


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Lucy E. d'Arendelle

Nombre de messages : 126
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Je ne sais plus ce qui m'arrive... | Scar H. Mfalme   Dim 4 Fév - 23:34


Lucy & Scar

Je ne sais plus ce qui m'arrive...


Il faut croire que même dans ce monde j'étais destinée à avoir peur des gens qui ressemblaient un peu trop à de mauvaises connaissances ou avoir peur tout court. Si seulement j'avais eu mes pouvoirs je les aurais glacé sans problème. J'avais bien pu geler un royaume et le coeur de ma soeur sans le vouloir alors le faire de mon plein gré aurait été encore plus facile. Mais ici ce n'était pas un moyen de défense, je n'en avais aucun à part mes poings et dieu sait que je n'aurais pas fait le poids face à l'homme. Je n'étais pas quelqu'un qui aimait la foule mais là j'aurais bien aimé quand même qu'elle soit présente, rien que pour me rassurer. Après tout nous étions dans une assez grande ville donc il devrait y avoir du monde mais les seules personnes qui passaient se dépêchaient de rentrer chez elles. Rentrer seule le soir ne devrait pas me faire peur mais j'avais eu un mauvais pressentiment ce soir. Je n'aimais pas rester enfermée dans ma chambre car même si je la partageais avec d'autres personnes je me sentais très seule. Si j'avais eu ma soeur, je ne me serais pas alors promenée seule dans le parc et je ne serais donc pas rentrée seule de nuit bien qu'on aurait peut-être eu des problèmes vu le caractère d'Anna. Avec des si on referait le monde et oh qu'es ce que j'aimerais le refaire, que tout soit comme avant. Etre reine était compliquée mais je crois que la vie ici l'était encore plus alors que j'étais là depuis un moment déjà. Je n'avais plus le statut de reine qui pouvait me protéger, je n'étais qu'une fille parmi tant d'autres. Ce monde était réel et pour mon grand malheur j'étais déjà fatiguée de cette vie dans ce monde qui n'avait rien d'un conte de fées.

Ma mélancolie m'avait amenée à être seule alors qu'il faisait nuit. Mais c'était pas étonnant d'être seule, nous étions en hiver et même si la température était raisonnable, on était quand même bien loin des hivers d'Arendelle. Qu'es ce que ça me manquait de ne pas toucher de la neige. C'était mon élément et sans je me sentais vide et ce soir j'étais plus vulnérable donc j'étais encore plus méfiante envers les personnes. Aussi il avait été normal que je panique quand j'avais pris une autre rue que celle que j'empruntais d'habitude et que quelqu'un s'était mit en travers de ma route. Je savais que je n'aurais pas dû réagir comme je l'ai fais mais je n'avais pas pu m'en empêcher, ma nature craintive avait refait surface. Rajouté à une rue avec peu de lumière et quelques personnes, je m'étais enfuie après un moment à être paralysée de peur. Peut-être que cet homme n'était pas lui mais dans le doute.

 « -Faites juste semblant que l'on se connait ou au moins une conversation s'il vous plait. Il y a un homme là-bas que je ne veux pas revoir. » 

Je parviens enfin à la personne que j'avais interpellé. Je n'avais pas fait attention à qui ça pouvait être mais si ça pouvait m'éviter l'autre homme qui m'avait barré le chemin, j'étais preneuse. Pourvu qu'il accepte ma demande car je sentais le regard de l'autre homme dans mon dos.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Scar H. Mfalme

Nombre de messages : 222
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Je ne sais plus ce qui m'arrive... | Scar H. Mfalme   Jeu 22 Mar - 23:18



Je ne sais plus ce qui m'arrive
Lucy E. D'Arendelle   &   Scar H. Mfalme
La jeune femme se rapprocha un peu plus de lui et Scar soupira. Discrètement, il se décala un peu. Il trouvait dérangeant qu'un inconnu se permette de l'aborder de la sorte. A cette heure là, à cet endroit précis, il était assez évident que Scar ne cherchait pas à se faire des amis ou à rencontrer qui que ce soit. Il était totalement légitime de sa part d'être un peu agacé. Après tout, cette personne venait de l'accoster sans même se demander si lui pouvait être gêné par cette interaction. C'était une chose d'être impoli, mais à cette heure là c'était plus dangereux qu'autre chose. Elle n'avait aucune idée de comment il pourrait réagir au final. Cependant, Scar ne pouvait pas dire qu'il était vraiment surpris de ce genre d'attitude venant de quelqu'un comme elle. Elle avait l'air assez jeune et naïve. Ce qui était étonnant par contre c'était qu'elle semblait apeurée. Peut-être n'était elle pas si naïve au final, mais simplement perdue ?

Il prit quelques secondes pour la dévisager. Il n'en fallut pas plus pour se faire une nouvelle hypothèse sur sa réaction. Il était clair qu'elle se sentait menacée, mais pas par lui. Scar s'empressa donc de regarder autour de lui, ses instincts de survie primitifs n'hésitant pas à prendre le dessus. Il guettait l'arrivée d'un danger, son coeur se serrant en craignant le pire.

Il détestait tellement réagir de la sorte. Il se sentait tellement faible. Scar était un prédateur. Il n'était pas une proie. C'était à lui d'intimider et de faire fuir ses victimes et non l'inverse. Il voulait se ressaisir et tenter de rationaliser la situation, mais son cerveau ne semblait pas avoir la capacité de faire autre chose que de crier au danger. Qu'il y avait une minuscule possibilité que Shenzi et son armée refondée sortent de la petite ruelle sombre. Il y avait tellement d'autres alternatives plus probables, mais cette hypothèse semblait déterminée à monopoliser son attention. Il resta figé sur place, ses cinq sens tout aussi brisés que le reste de son être. Il sentit le monde autour de lui commencer à devenir flou et distant jusqu'à ce que la voix de la jeune femme à côté de lui réussit à le faire reprendre ses esprits.

Elle lui parla d'un homme dont elle avait peur en lui implorant son aide et Scar ne savait pas vraiment comment agir. C'était comme si une partie de lui était encore figée quelques secondes dans le passé et dans la peur qui avait pu l'emparer. Il n'arrivait pas à se concentrer assez pour savoir quelle décision prendre. D'habitude il réfléchissait au quart de tours, toujours assez rapidement pour choisir la bonne décision dans une situation de crise. Il savait explorer différentes hypothèses, théories et possibilités aussi vite que personne d'autre que lui avait la capacité à le faire. Mais là...dans cet instant précis... Il était impuissant et lent. Il finit par choisir d'aider la jeune fille en posant nonchalamment sa main sur son épaule. De la même manière que l'aurait fait un homme retrouvant une amie quittée la veille.

Il souffla rapidement en essayant de changer sa posture pour avoir l'air confortable et à l'aise à la place de froid et figé.

"Okay", il lui répondit en hochant la tête de manière assez exagérée. D'un point de vue extérieur, ce geste pouvait laisser penser que Scar était dans une conversation enjouée et non en train de simplement hocher la tête comme un idiot. "Cet homme n'a pas intérêt à être dangereux. Croyez-moi vous ne voulez pas me faire regretter de vous avoir aidé. Je suis l'opposé d'un bon samaritain. Ce n'est vraiment pas dans mon habitude d'aider les gens sans raisons."

C'était même vraiment atypique et Scar n'avait pas vraiment envie de se pencher sur le pourquoi du comment il avait agit de la sorte. Il les trouvait faibles les personnes qui réagissaient bienveillamment comme il venait de le faire. Faibles, naïfs et dangereusement optimistes. Le monde était égoïste et les gens qui ne savaient pas l'être n'étaient simplement pas fait pour vivre dedans. Ils finissaient toujours par se faire bouffer par les personnes qu'ils avaient bêtement aidées plus tôt. Même Scar avait fait cette erreur par le passé et il était censé avoir bien appris sa leçon. C'est pour cette raison donc qu'il n'était clairement pas enthousiaste à l'idée de devoir analyser son comportement.

Une fois que Scar fut bien certain que l'homme ne viendrait pas le déranger ; lui et la jeune fille, il la lâcha. Il ne prit pas vraiment la peine d'être doux. Il ne voyait pas pourquoi il devrait faire attention à ne pas la bousculer. Elle, elle avait été brusque, pas physiquement, mais dans son attitude. Elle ne lui avait même pas vraiment laissé le temps de bien pouvoir réfléchir à la situation. Elle s'était immiscée comme ça dans son espace vital. Il ne fallait pas qu'elle attende de lui qu'il soit tendre en retour.

"Qui était cet homme ? Pourquoi le fuir ? C'était un ex agressif ou quelque chose comme ça ?"

C'était régulièrement le cas. Scar avait rapidement remarqué que les êtres humains avaient tendance à dramatiser au maximum leurs problèmes de couple. Comme si c'était la seule chose qui importait au monde. C'était assez désespérant. Déjà qu'ils étaient extrêmement égocentriques, mettez-les dans une relation romantique avec quelqu'un d'autre et c'était ce phénomène multiplié par mille.

MADE BY COSTATI


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je ne sais plus ce qui m'arrive... | Scar H. Mfalme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne sais plus ce qui m'arrive... | Scar H. Mfalme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Bretzelburg Avenue :: Habitations & rues-
Sauter vers: