Partagez | 
 

 Indra -- I see it in you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Scar H. Mfalme

Nombre de messages : 206
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Indra -- I see it in you   Jeu 9 Nov - 4:17



I see it in you
Indra T. Hofferson   &   Scar H. Mfalme
Pendant quelques secondes, c'était un peu comme si le temps s'était arrêté. Le regard rivé sur son espresso, Scar avait un peu l'impression d'être ailleurs. C'était une sensation assez étrange. Son cerveau avait l'habitude de fonctionner en permanence et en ce moment très précis, c'était un peu comme si tout s'était éteint d'un coup. Il avait l'impression que son esprit avait quitté son corps et vagabondait, heureux et libre, dans ce vaste monde. Il ne devrait probablement pas se sentir aussi libéré dans cette situation, non, il devrait probablement être paniqué, confus et se demander ce qui était en train de lui arriver. Mais ce n'était pas le cas, il se sentait juste paisible et c'était si étrange. Normalement, il détestait perdre le contrôle, il n'y avait même rien dont il avait plus horreur. A part bien entendu... elle. Le simple fait de penser à elle lui valut de reprendre ses esprits instinctivement. C'était un peu comme si quelqu'un venait de lui jeter un seau d'eau glacée sur la tête. Il prit conscience des petites choses autour de lui et se mit à sentir chaque petite partie de son corps, comme si pendant un tout petit instant il avait oublié qu'il existait...qu'il était vivant. Et ça, c'était quelque chose qu'il était facile d'oublier. C'était assez fréquemment que Scar oubliait ça, après tout il avait vraiment aucune idée de ce qu'il était. Il semblait être vivant, bien réel, bien présent et par moment c'était un fait si indéniable qu'il ne se posait même pas la question... et puis certains matins, il se réveillait et ne savait plus qui il était ni où il était ou même s'il était tout simplement. Ce matin avait été un de ces matins-là et c'est pour ça qu'aujourd'hui Scar se retrouvait dans ce petit café. C'était lorsqu'il était fatigué qu'il commençait à se questionner sur son état et pour lutter contre cela il n'y avait que la caféine.

Il ne perdit donc pas de temps avant de boire son espresso, désormais un peu froid, cul sec. Ce n'était pas aussi efficace que certaines drogues qu'il connaissait très bien, mais c'était bien meilleur pour la santé et surtout bien moins addictif. Et s'il y avait quelque chose que Scar n'était pas...c'était un addict. Il était beaucoup trop intelligent pour ça, jamais il ne s'autoriserait de tomber dans ce piège absurde. Il ne voulait pas devenir une sorte de zombie contrôlé par son unique désir de consommer plus, encore et toujours plus. Il n'était pas pathétique comme ça, non. Dès qu'il avait vu que des symptômes d'une addiction commençaient à pointer le bout de leur nez il avait tout de suite tout coupé. Et oui, ça avait été assez dur au début, mais il avait une grande volonté et force moral. Et oui, quelquefois, l'état de productivité, l'état euphorique dans lequel il se trouvait après avoir consommé certaines pilules lui manquait, mais il était plus fort que ça. Il pouvait se contenter de la caféine. Et puis, c'était peut-être idiot, mais d'une certaine manière il avait lié ce genre de souvenirs à Calliope et il voulait tout sauf penser à elle.

Il souffla longuement et décida d'observer les gens autour de lui histoire de se concentrer sur autre chose. Il s'ennuyait un peu de toute façon et il détestait ce sentiment. Il croisa les bras en souriant. Les humains étaient assez drôles des fois. Ils ne se rendaient même pas compte d'à quel point leur façon anodine de se comporter pouvait en révéler beaucoup sur qui ils étaient. Scar n'aimait pas vraiment analyser les gens. Il ne prenait pas le temps de se poser et d'étudier leur langage corporel ou leur manière de sourire hypocritement. Non. Il arrivait à bien les cerner sans vraiment y prêter attention. Ils dégageaient juste cette aura qu'il arrivait à percevoir. Les émotions qu'ils ressentaient étaient assez puissantes pour qu'il puisse les comprendre et de se fait faire une interprétation très souvent juste de leur personnalité. C'était un peu instinctif, certes il y avait un minimum de logique, mais la plupart du temps c'était un peu du hasard basé sur ses ressentis.

Il remarqua assez vite une grande blonde qui n'avait pas l'air extrêmement à l'aise au milieu de cette foule. Elle se tenait debout d'une manière assez étrange, c'était à croire qu'elle craignait que faire un pas signerait son arrêt de mort. Elle semblait aussi être légèrement énervée et un peu angoissée. Scar fronça les sourcils, c'était une curieuse combinaison. Elle avait l'air de ne pas se sentir vraiment à sa place entourée d'autant de personnes et Scar se mit à rire intérieurement. Elle lui faisait étrangement penser à un zèbre au milieu d'une troupe de lionnes. Elle, c'était très probablement une disney n'ayant pas bien réussi à s'adapter. Aucun humain ne se sentirait aussi menacé dans cette situation. Ceci dit, cette faiblesse pourrait lui être assez utile. Ou peut-être pas...mais elle était une cible tellement facile que, même si Scar ne savait vraiment pas à quoi elle pourrait lui servir, ce serait sincèrement indigne de lui de ne pas prendre quelques secondes de son temps pour essayer de s'immiscer dans sa tête.

Il se leva pour se diriger vers elle. De toute façon il aurait dû se lever pour commander un nouveau café, il ne faisait pas vraiment d'efforts dans ce cas précis.

- Ils ne vont pas te manger tu sais ? Et puis...si ça peut te rassurer, ils s'en fichent probablement de toi. Les gens ont toujours tendance à n'être intéressés que par eux-mêmes et leurs propres intérêts.

Et il n'a jamais prétendu être une exception à cette règle. Elle ne pourra vraiment pas venir se plaindre, après coup, de ne pas avoir été prévenu.

MADE BY COSTATI


Spoiler:
 


Dernière édition par Scar H. Mfalme le Mer 24 Jan - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Indra T. Hofferson

Nombre de messages : 102
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Indra -- I see it in you   Mar 14 Nov - 2:35

Coffe time
with Scar & Tempête/Indra

Humaine. Bête dans une enveloppe humaine, souffrance infinie, terrible désastre. Humaine. Comme ces monstres autrefois, ces amis de Beurk, mais ici qu'en était-il ? que pouvais tu faire, qui pouvais tu croire. Humaine. TU n'aimais pas cela, encore moins dans ce lieu, un café simplement, mais une foule d'humains, qui t'écrasait l'esprit, ton âme affolée, tes pensées paniquées, et ton corps immobile, comme perdue dans cette vague, perdue dans cette foule, perdue dans le passée, un souvenir frappant te guidant cette fois là, comme la fois autrefois, où par trois fois l'épée vint effleurer tes écailles.
C'était bien avant. Passé terminé, passé déplorable, quand les dragons volaient pour la nourriture de la Reine, quand les humains tuaient en nombres incroyables, pauvres bêtes, pauvre de toi, qui perdue dans le combat, ne voyait plus ta mère, et soudain le noir, la prison, le sac. Le filet effrayant et la peur te collant, tu ne pus agir, tu ne pus que crier, affolée. Le feu manqué, la parole inconnue, et les barbares ravis qui t'enfermèrent dans l'arène ce lieu lugubre et sombre, coincée seule, coincée sans personne, avant que les dragons te rejoignent prisonniers.
Un passé révolu.
Néanmoins effrayant.
Un tel attroupement attendant son café te rappelait cette époque et la peur te crispait, tandis que tes yeux cherchaient en vain, paniqués, la belle humaine qui te sortirait de là, où l'humain qui avait tout changé, ou ta Lou en ton coeur qui pourrait le calmer. mais le néant devant toi te fit réaliser, ils n'étaient pas là, tu étais seule, et entre les personnes qui étaient devant toi, tu avais cette impression d'être de retour dans l'arène, enfermée et seule jusqu'à ce qu'une voix te sorte de la pénombre, s'adressant à toi, comme pour t'aider à te relaxer.

Un homme.
Ses paroles rassurantes et réalistes t'aidèrent, une focalisation sur son être aussi. Un beau teint de peau, une absence de cheveux, un mâle amical, de ce que tu voyais. Tu souris faiblement, tes pensées collectant les informations annoncées, et tu soupiras. Humains sans danger. C'était le principal. Qui ? Voix encore délicate, tâtonnant le terrain, un seul mot en sortit, pour lui demander simplement "Qui êtes vous ?". Mais aussi douée que possible avec la langue des humains, ton professeur particulier, Astrid en ton coeur, faisant son possible, il restait difficile, surtout après la terreur, de rassembler les cours, et de trouver les pronoms, la conjugaison difficile qui s'appliquait aux verbes, et la forme interrogative qui t'échappait parfois.

Qu'il réponde ou non, qu'il continue ou pas, tu restais près de lui, te basant sur sa présence, tant que le café n'était pas loin derrière toi. Un inconnu en soit, quelqu'un qui pouvait vouloir toutes sortes de choses pour toi, qu'elles soient bonnes ou non. Mais il t'avait parlée, approchée et aidée, il méritait ton attention, et semblait moins effrayant que la foule inconnue d'êtres égoïstes et cruels, qui pouvaient te ramener en ces temps révolus par leur simple présence, une frayeur en tête. Aussi le suivis tu, et une fois devant le bar, ton choix se porta sur un expresso chaud. Une boisson et un ami, n'était-ce pas incroyable ? Bien que l'ami n'était point sûr, tu préférais penser ainsi, et lorsqu'il voulut revenir à sa table tu proposas timidement Je... peux ? Question délicate, t'accepterait-il ? N'était-il point un humain lui aussi ? D'après ses paroles, il ne devrait pas penser à toi, et vouloir te laisser seule parmi la foule. Peut-être dirait il non, peut-être te laisserait il seule, mais tu devais demander, maintenant que ta tasse se tenait entre tes mains.
Avec un simple oui, il serait ton ami.
Un café.
Et un ami.

electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Scar H. Mfalme

Nombre de messages : 206
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Indra -- I see it in you   Mer 24 Jan - 2:50



I see it in you
Indra T. Hofferson   &   Scar H. Mfalme
Scar put observer très facilement à quel point les simples phrases qu'il avait prononcées avaient pu rassurer la grande blonde. Elle lui posa une question en retour...enfin une question... ce n'était pas vraiment une question. C'était un simple mot... un petit "qui ?" si timidement dit. Scar fut assez surpris par sa réponse, enfin plus par son manque de grammaire que vraiment sa réponse. Il s'était douté qu'elle puisse être en décalage avec les gens autour d'elle. Il s'était attendu à ce qu'elle soit maladroite dans sa formulation ou dans sa manière d'agir. Mais là...c'était encore pire que ce qu'il avait pensé. Elle n'arrivait même pas vraiment à formuler une phrase complète. C'était un concept tellement curieux à imaginer pour Scar. Scar avait toujours su très bien parler et s'exprimer. Quand il était un lion, il avait même utilisé à plusieurs reprises un vocabulaire trop développé pour pas mal de ses confrères. Le langage était quelque chose qui avait été très ancré dans son éducation. C'était bizarre de se dire que ça n'avait pas été le cas pour tout le monde. C'était logique. Après tout, personne n'était comme lui et personne ne semblait avoir grandi dans le même univers que le sien. C'était une évidence, mais c'était tout de même si étrange de se retrouver confronté à quelqu'un comme ça. C'était tellement différent. Scar se garderait bien cependant de le faire remarquer à la blonde. S'il voulait qu'elle lui fasse confiance il devait faire plutôt l'opposé. Il devait appuyer sur leur similarité. La différence et l'inconnu c'était une source d'angoisse pour la majorité des gens alors qu'au contraire quelqu'un qui leur ressemblait ne serait-ce qu'un minimum pouvait leur faire oublier qu'au final ils n'avaient pas forcément les mêmes intentions et pensées qu'eux. Tout le monde aspirait tellement à trouver quelqu'un qui puisse les comprendre, les soutenir et les compléter qu'ils devenaient facilement très naïfs face à quelqu'un qu'ils croyaient comme eux.

- Je suis Scar.

Il décida de lui répondre désormais à base de phrases très courtes. Ce n'était pas vraiment dans son habitude. Scar était plus le genre à apprécier de longues phrases avec de grands mots et beaucoup d'adjectifs. Il s'était vite rendu compte que ce formait avait tendance à déboussoler ses interlocuteurs. Il enchaînait phrase après phrase et quand au final il fermait son monologue par une question, les personnes qui lui faisaient face se concentraient là-dessus. Les premières phrases qu'il avait prononcées devenaient ainsi de lointain souvenirs. C'était grâce à cette technique ingénieuse qu'il arrivait à vendre à peu près tout et n'importe quoi aux clients de son casino. Ils se perdaient dans sa tirade et finissaient par dire oui à tout ce qu'il proposait.

Il finit tout de même par ajouter : "Et toi ?" après un petit moment de silence. Il n'était pas particulièrement intéressé par la réponse, mais il était assez essentiel de lui faire penser qu'il l'était. Ce n'était pas vraiment un supplice de l'écouter de toute façon. Elle avait l'air perdu, pas complètement stupide. Ce qu'elle dirait serait toujours plus agréable à entendre que les nombreux discours enthousiastes de Simba concernant son titre... et dire qu'il avait probablement bien pu profiter de son titre après que Scar....
Il prit une longue inspiration. Scar ferait mieux de ne pas suivre ce train de penser. Il devrait plutôt se concentrer sur la jeune femme. Il avait une cible si facile en face de lui, c'était hors de question qu'il rate son tir.


Elle lui adressa la parole encore une fois pour lui demander de s'asseoir avec lui et il lui sourit poliment en décalant légèrement la chaise du bout de son pied. La jeune femme préférait très probablement des actes et des gestes à des paroles et en bougeant la chaise il lui faisait comprendre qu'elle pouvait s'asseoir sans avoir besoin de le dire. Il hocha tout de même la tête juste au cas où. Sait-on jamais... Certaines personnes savaient être extrêmement peu perspicaces des fois.

Une fois qu'elle fut assise, il but, un peu, silencieusement, pour lui laisser le temps de procéder la situation. Elle avait besoin de bien intégrer qu'elle n'était pas en danger. Une fois qu'il estima ceci fait, il décida d'enfin prendre la parole:

- Tu as des amis ici?

Qu'elle en ait ou pas ça n'importait pas vraiment...dans tous les cas Scar trouverait un moyen d'appuyer sur sa solitude pour mieux gagner sa confiance.

MADE BY COSTATI


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Indra -- I see it in you   

Revenir en haut Aller en bas
 
Indra -- I see it in you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Indra, Chevalier d'argent du Paon
» I wont let anything happen to you || ft. Bellamy
» Le Capitaine et le Déserteur
» [Indra] Tu veux goûter mon café ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Bretzelburg Avenue :: Coffee Nut-
Sauter vers: