Partagez | 
 

 Belle Nuit - Lou & Tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Indra T. Hofferson

Nombre de messages : 61
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Belle Nuit - Lou & Tempête   Mer 8 Nov - 22:13

Belle Nuit
with Lou & Tempête

Douce nuit, douce lune, flamboyante, comme tes flammes. Brise effleurant ta peau de lys, ton corps d'humaine, tes cheveux aussi longs que blonds, apportant la fraîcheur dans ce monde de couleurs. Car si le rideau d'ébène se couchait sur le monde nouveau, les lueurs de vie et de la ville ruisselaient dans ton regard saphir, projetant tes pensées au fin fond d'un rêve de délices et de merveilles. Elle. Elle.

Allongée contre terre, regard dans les cieux parsemés d'étoiles et de mystères, tu fermais les yeux en retenant son odeur, habitude si aisée dans ton ancien corps, devenue compliquée dans ta nouvelle forme. Accrochée à son parfum, adorant sa senteur, tu laissais tes rêves couler dans un vase de pensées, prenant ton coeur en otage. Épanouie malgré ta vie, épanouie même ici, la tempête de ton âme libérée en ton sein. Nappée de quelque habit, tissu si fin, si doux, toi qui n'aimait guère sentir le vêtement sur tes écailles, cette tendresse te chatouillait, faisait du bien parfois. Comme là. Un simple tee-shirt, reflétant les lueurs, blanc comme neige, et un petit short, en jeans et fin, ne couvrant que peu ton enveloppe féminine et sauvage. Le reste nu. Tes pieds salis par la marche, la course. Tes pieds blessés par la marche, la course. Et pourtant, couchée dans cette belle forêt, verdure rendue noire par le manque de soleil, verdure apparaissant noire par l'acte de Dame Nuit, tu souriais. Fermant les yeux, tu souriais. Car son odeur t'était enfin connue, imprimée dans ton esprit comme celle de ton humaine
Elle. Elle.

Un bruissement, un son caché, murmure inaudible de Dame Nature et son amant le vent. Langage secret connu des bêtes, dragons aussi perdus dans les airs. Sixième sens inscrit dans les gênes, ADN malin sauvant une vie lorsque sans rien les volants virevoltent. Une façon bien acquise aux êtres dont l'existence se fait au sein de la verdure et de la flore, de la nature et de la mort. Ainsi un dragon perdu dans son vol trouvera le chemin jusqu'à son sol, tandis que la bête arpentant les terres et se faufilant entre les troncs d'arbres ne peut plus se perdre guidée par ses sens.
Une parole invisible, un don donné à chacun bien que les humains préfèrent l'oublier. Il ne se perd pas d'un corps à un autre. Ainsi tu l'avais et tu l'entendis venir.
Elle. Elle.

Elle, jolie louve, gentille bête, tombée sur toi un jour de pluie, trempée comme toi de la tête aux pattes, les pieds nus identique à toi. Elle, comme un reflet en cette averse magique, quasiment nue, te regardant. Elle, animal apeuré cherchant un abri, et toi la bête cracheuse de feu la pris contre ton corps, lui aussi à découvert. Elle, belle comme tout, bête comme toi, seulement sans écailles, fourrure à la place. Elle, qui trouva la grotte et te vit enfin, non pas à fourrure mais à poil, les vêtements cette sainte horreur qui collaient au corps. Suivant ton exemple vous vous serriez, et dans la pénombre, entre vos ronronnements, un nom sortit, et puis un autre. Lou. Tempête. Craché trop vite tu te dévoilas, oubliant bien vite les préceptes d'Astrid.
Elle. Elle.
Lou.

electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
S. Lou E. Wolfgang

Nombre de messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   Jeu 9 Nov - 12:58


belle nuit
lou & indra


 


La nuit tombait lentement sur la ville alors que l’ancienne louve s’y glissait d’un pas rapidement. Seulement, son attention n’était pas sur le chemin qu’elle empruntait en cette douce soirée, mais sur la lune croissante. Bientôt elle serait pleine. Bientôt comme autrefois, elle ressentirait l’envie de hurler pour cette dernière, d’émettre ce bruit animal qui la faisait passer bien plus pour une folle qu’autre chose. Et pourtant, ce regard méprisant, elle avait appris à l’ignorer. Depuis le jour de son arrivée, rare semblaient ceux qui sont capables de véritablement la comprendre. Pourtant, il n’y avait rien de plus simple. Elle réagissait aux instincts les plus basiques, à ceux qui l’avaient toujours animée et qu’elle n’arrivait pas à lâcher. Son apparence était peut-être différente, mais le reste lui, n’avait pas changé le moins du monde.

Bousculant un passant, entendant ses grognements, elle comprit qu’il était grand temps pour elle de lâcher cet astre envoûtant du regard pour se concentrer sur ses pattes. Le regard à présent baisser, Lou accéléra un peu plus le pas. Elle allait être en retard. En retard… Une autre notion qui lui échappait encore et ce malgré le nombre de fois où son supérieur le lui avait crié en lui montrant un outil étrange au sont des plus déplaisants. Un soupire, lui échappa alors qu’elle s’éloignait lentement pour retrouver un environnement bien plus familier, bien plus plaisant. Le calme de la verdure, les bruits familiers loin du danger de l’inconnu qui la hantait depuis son arrivée dans ce monde qu’elle souhaitait quitter plus que tout. Rejoindre les siens, sa meute. C’était un but jusqu’alors inaccessible pour elle.


Arrivée dans la petite cabane, les hurlements ne tardèrent pas. Elle n’avait pas pu s’empêcher de grogner, sur la défensive. Un comportement qui avait empiré les choses avant que son supérieur ne claque la porte en sortant. Un couinement lui échappa et elle sortit de la cabane en laissant la personne présente seule. Puis, elle commença à parcourir la forêt avant de délaisser ses chaussures dans un coin. Ses pattes libres, Lou soupira d’aise alors qu’un bien bref sourire se fraya un chemin sur ses lèvres. Et ainsi, elle se remit en route. Parcourant, traversant avant de se figer à la vision d’un corps étendu sur le sol humide de la forêt. Autrefois, elle aurait capté l’odeur de la femelle depuis plusieurs pas déjà, mais aujourd’hui son odorat n’était plus aussi fin.

❝ in...Indra ? ❞ murmura-t-elle faiblement en s’approchant à pas de loup de la jeune femelle à la chevelure d’or. C’était bien elle. Elle qui semblait la comprendre plus que quiconque. Elle avec qui elle ressentait une connexion qu’elle ne connaissait avec nul autre. Un peu comme avec Harvey et pourtant si différent. Elle l’avait accepté si rapidement à ses côtés, comme un membre de sa meute. Certes, l’espèce n’était pas la même, mais quelque part cette différence n’en était rien. Lou appréciait la compagnie de l’ancienne créature cracheuse de feu. Deux animaux coincés dans un corps qui ne sont pas les leurs, dans un corps qu’elles rejettent toutes deux. Nulle ne semblait mieux la comprendre. Ses grognements, ses couinements et autres, sont semblés être compris par Indra, chose nouvelle pour l’ancienne louve.

Lou s’approcha un peu plus jusqu’à venir s’asseoir au côté de son amie, puis se rouler en boule à même le sol. Elle frotta un instant sa truffe contre la peau fraîche d’Indra avant de relever le regard vers le visage de cette dernière. ❝ ciel ? ❞ souffla la demoiselle d’une fois faible. Dénuée de vocabulaire, elle était curieuse de savoir si Indra pensait à son ancien monde, aux cieux qu’elle parcourait autrefois en quelques battements d’ailes comme un oiseau sans plumes.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Indra T. Hofferson

Nombre de messages : 61
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   Jeu 9 Nov - 20:06

Belle Nuit
with Lou & Tempête

Beauté incroyable, elle approchait sans crainte, un sourire fendu sur tes lèvres, une envie perdue dans tes lippes, celle de la garder contre toi, tes lèvres ou ton corps, de l'avoir à tes côtés, de la sentir contre ta peau. Belle pensée, étrange pensée, les dragons n'étaient pas de l'espèce la plus romantique, alors éprouver un tel besoin semblait presque irréel, découlant sans doute de l'humanité nouvelle, ou simplement d'un splendide erreur inscrite en ton coeur. La sublime arrivant, tu soufflas doucement son nom si mignon, une réponse adorable face à une louve admirable. Lou...
Et la douce, à pas feutrés, s'approchant doucement de ton espace vital, dans lequel bien entendu, tu l'acceptais sans soucis, finit par s'asseoir, et se mettre contre toi, sa truffe contre ton épaule, un frisson merveilleux courant sur ton échine.
C'était comme une brise calmante, ou un bain relaxant. la sensation toute simple d'un corps contre toi, mais un corps aimé, que tu voulais toucher. Lentement tu te tournas, te mis sur le flanc, un regard perdu dans ses yeux magnifiques, pour finalement l'entendre prononcer le grand dieu des volants, celui qui passait ses bras créateurs contre les ailes des créatures. Le ciel. Les cieux. Garnis d'étoiles, boules de feu incandescente, il était une pensée en les habitants de Beurk, que les flammes des dragons avaient un jour lancés ces magnifiques astres, lumière éclatante, afin que jamais la nuit ne soit trop effrayante. Tu souris en l'entendant, sa voix était mignonne, et tu répondis doucement, à son interrogation secrète. Avant... J'aime... voler... dans... ciel... Maitriser la langue, quelle prouesse incroyable, une qui malgré les efforts d'Astrid n'était pas encore complète pour toi. Une honte naturelle s'installait souvent, comme maintenant par le rouge de tes joues, lorsque ta phrase semblait si mal formée. C'est... ça me... man-manque. Douce créature, pauvre créature. Si la parole n'était pas ton point fort, une chose adorable que tu aimais sur Lou, elle te comprenait, elle vivait la chose, et savait sûrement ce que tu voulais dire. Tu étais animale, elle était animale. Un simple regard et vous vous compreniez, les paroles, même défaites, mal formées, pouvaient aider, et vous saviez. Elle comprenait sûrement le fond de ta pensée, et sans crier gare, alors qu'elle affichait une petite mine, tu passas tendrement tes bras contre elle, glissant le premier sous son corps d'humaine, passant le second de l'autre côté, pour finalement la garder toute collée contre toi.

C'était triste. C'était beau. Deux créatures qui pouvaient avancer ensemble, se rappeler et laisser les larmes, comme là, couler sur leur joue en se sachant aimées. Deux animaux qui se soutenaient, et désormais peut-être, deux personnes qui pouvaient s'aimer, se trouver. Un sentiment qui resterait caché entre tes entrailles, la peur qu'un jour Lou reparte sans toi, dans son monde à elle, te délaissant. TU l'accepterais, si elle était heureuse, mais ton coeur brisé ne serait plus le même, aussi en ce moment, laissant tes larmes pour elle, tu la serrais contre toi, la gardais contre toi.
Merci... Dire tout aurait été trop long, mais elle devait deviner, comprendre. Merci d'être là pour moi.

Puis vos regards se croisèrent encore. Doux. Chaleureux. Réconfort apporté par ses iris d'ange et de beauté, tu finis par lui demander doucement, ton front collé contre le sien : Souvenirs ? Une façon déformée, moyen délicat de demander si elle aussi, derrière son regard adorable, voyait en cette nuit, en cette verdure ou cette vie, quelque chose qui lui manquait, autant que voler te manquait. Quelque chose qu'elle regrettait. Tu avais peur de sa réponse, elle dirait oui sans hésiter, et ton coeur fendu par son malheur finirait par t'avoir. Mais il était important, pour toi comme pour elle, de ne jamais oublier qui vous étiez, et le monde merveilleux desquels vous veniez...
Car un jour peut-être, vos corps d'origine vous reviendraient, et en ce moment là, chacune dans vos mondes, peut-être imaginerez vous ce que fait l'autre dans le sien...

Tu imaginerais alors son sourire sur ses lèvres, et jamais tu ne l'oublierais...

electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
S. Lou E. Wolfgang

Nombre de messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   Ven 10 Nov - 20:21


belle nuit
lou & indra


 


Ses pieds, nus, s’enfonçaient un peu plus dans la terre fraîche à chacun de ses pas. Éclairée par les brefs faisceaux lunaires qui se frayaient un chemin entre le feuillage des arbres, Lou s’avançait. Sans but, ni destination, elle se contentait de marcher. Enfin, elle surveillait la forêt, mais ce devoir passait régulièrement en second plan à l’instant même où elle se glissait au coeur de la végétation. Seule, baigné par la lumière, allongé dans la terre, un corps avait retenu son attention. Un corps familier à l’odeur et à la présence hautement appréciée. Indra. Un membre de sa nouvelle « meute ».Depuis son arrivée, nul n'avait semblé la comprendre aussi bien que l’ancien être céleste. Un animal. Un prédateur. Un être arraché au sien, à son monde. Un être qui semblait pouvoir la comprendre sans qu’un mot ne soit réellement prononcé. Elle ressentait pour Indra, les mêmes sentiments inattendus que, lorsqu’elle se trouvait en compagnie d’Harvey, son meilleur ami. Seulement, à mesure de lorsque recontre, quelque chose semblait changer.

À pas de loup, sans attendre de réponse, certaine de voir devant elle l’ancienne créature ailée, l’ancienne louve s’approcha. Elle s’installa lentement à côté d’elle. D’abord assise, puis en boule. Signe d’affection, Lou frotta doucement son museau contre la peau pâle et fraîche de son aînée. Relevant ensuite son visage vers celui de la crinière d’or, Lou l’interrogea. Un seul mot pour lui demander si les cieux lui manquaient. Après tout, n’était-ce pas son élément auparavant, là où elle avait le coeur qui battait-la chamade alors qu’elle savourait sa liberté ? Un tel lieu devait pour sûr lui manquer. Et elle avait su viser juste, de toute évidence à en croire les mots d’Indra. Des paroles maladroites, comme les siennes et pourtant plus qu’il était nécessaire pour que Lou la comprenne.

Un tendre sourire se glissa sur les lèvres de Lou. Un sourire qui se voulait réconfortant, apaisant, mais qui s’avérait plus maladroite qu’autre chose. Quelques crocs dépassaient de ses lèvres entre ouvertes alors qu’elle cherchait toujours un moyen de sourire autrement, plus humainement. Un sourire qui laissa place à un petit éclat de surprise dans son regard alors qu’Indra entreprenait de la prendre dans ses bras. Une étreinte maladroite, animale et pourtant tendre. Une étreinte semblable à celle dont elle avait le droit autrefois durant les étreintes de famille au coeur de sa meute. Sa surprise s’accentuait alors que son aînée commença à pleurer. Perdue, un couinement lui échappa alors qu’elle essuya maladroitement l'eau salée sur le visage délicat de l’ancienne dragonne. Elle n’aimait pas la voir pleurer, vraiment pas. ❝ triste ? ❞ demanda-t-elle faiblement, inquiète.

Lou resta finalement un moment silencieux à l’interrogation de son amie. Ce lieu lui rappelait-il des choses ? C’était même certain. Vivant autrefois dans une forêt, tout lui rappeler quelque chose. Lentement, l’ancienne louve baissa le regard. ❝ meute… Fo...fourrure... odeur… ❞ et bien d’autres choses. Tout ce qu’elle était auparavant lui manquait. Sa meute, sa famille. Sa fourrure pour supporter la fraîcheur de ce monde sans être obligé de porter un tissu des plus dérangeants. La puissance des odeurs. Elle avait l’impression d’avoir tout perdu. Ou presque. Ici maintenant, avec Indra, avec de rares personnes dans ce monde, elle retrouvait une meute et la chaleur qu’elle avait perdues.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Indra T. Hofferson

Nombre de messages : 61
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   Sam 11 Nov - 2:17

Titre
with who & Tempête/Indra

Être perdu cherchant le réconfort. Douceur de la nuit portant sur elles son regard tendre, attention délicate qu'elle laissait s'exprimer par une fraîche brise baignée dans une chaleur constante, quelque peu étouffante, mais permettant aux deux corps de ne pas se sentir mal. Ta tendre louve, nichée contre toi, un sourire dans ses yeux, un regard sur ses mains, qui passaient contre tes joues pour essuyer les larmes qui coulaient, et un mot, simple mot, mais aux sens si profond. Triste ? Oui. Non. Comment le savoir ? Tu ressentais un panel d'émotions qui n'avaient jamais mis les pieds en toi, avant ce monde. En cette enveloppe. Ce corps. Ce corps qui bien qu'attrayant, n'avait rien de ce que tu étais autrefois...
Et ces émotions doucement prenaient le contrôle. Comment lutter quand pour la première fois de ta vie, tu avais cette mélancolie, cette nostalgie douloureuse, de ne plus pouvoir entraver les cieux de tes longes ailes, et brûler les terres glacées du nord de Beurk ? Comment assumer ta tristesse, lorsque dans tes bras résidait la seule autre créature capable de faire battre ton coeur contre ta poitrine, sensation dont tu avais déjà entendu parler par Astrid, tout en ayant bien peur. L'idée même que le coeur s'envole une fois que la paroi si fragile du corps humain eut été détruite t'effrayait. Et pourtant... Pourtant, alors que Lou se blottissait contre toi, ce n'était pas la frayeur démesurée de perdre ton souffle et ton organe de vie qui se frayait en toi, mais ce bonheur simple d'être avec la personne que tu voulais, la seule non humaine qui était au même niveau qu'Astrid... Voire plus. Ou plutôt, différemment. Ce n'était pas le même lien. Loin de là... Lou réveillait en toi les pulsions endormies du corps humain, et les sentiments les plus beaux qui puisse exister, et bien que tu ne les comprennes pas forcément, tu ne pouvais que te laisser aller à cette beauté qui fleurissait entre tes lèvres, entre tes bras, te regardant avec un tel visage que tu ne pouvais déjà plus te détacher d'elle. Plus... maintenant... Pas en la regardant, ses magnifiques saphirs devant toi, faisant office de regard perforant ton âme pour y ajouter la chaleur... COmment être triste avec une telle âme contre toi ? Tu posas ton front contre le sien, la serrant davantage, alors que tu avais cette impression qu'un jour ont te l'enlèverait.

Et vint son moment. Son souvenir. Ses souvenirs. Meute... Fourrure... Odeur...
Meute, les siens lui manquaient terriblement. TU savais, d'Astrid, que les loups étaient encore plus liés les uns aux autres que les dragons, et en sachant à quel point ton coeur pouvait parfois souffrir en repensant aux tiens, tu avais mal pour elle.
Fourrure. Son équivalent des écailles. Son équivalent du feu qui brûlait anciennement en toi. Car si ses poils pouvaient lui éviter de geler sans être forcée de porter ces tissus humains, ton feu intérieur t'empêchait de ressentir le froid de la même façon...
Odeurs. Artefact prisé des bêtes comme elle comme toi, il s'agissait là du sesn le plus important, encore plus pour un canidé que pour un reptile, et tu la sentais être nerveuse, privée de ce sens. Alors tu passas tes deux mains contre ses deux joues, et plongeas ton regard dans le sien, la fixant avec cet amour démesuré qui provenais de ton coeur tout chaud.
Je... suis... là. T... ça... aller... Oui... "ça va aller"... C'était le sens de tes paroles... Difficile de retenir les expressions, difficile de retrouver les mots, mais le sens était là... A... Autres... sens ? Tu connaissais les sens. Ta belle et blonde humaine t'en avait parlé... Ces cinq facultés des humains... TU ne savais pas pourquoi seulement cinq existaient, mais tu les avais appris. Ouïe... Indispensable. Odorat... Indispensable aux animaux, tels que toi et ta belle Lou. Vue... Indispensable, bien que l'odorat et l'ouïe pouvaient suffire parfois. Toucher. Indispensable... Surtout maintenant... Tenant la louve dans tes bras, sentant sa chaleur contre tes doigts, ses joues adorables entre tes doigts... Goût... Tu pensais que ce dernier ne servait rien... Jusqu'à ce qu'Astrid cuisine. TU préférais le poisson, cru de préférence... Et pourtant, certaines recettes rendaient la nourriture incroyable... mais pas indispensable...
Goût... Astrid t'avait un jour dit que le goût n'était pas que dans la nourriture...
Et la réponse te vint étrangement...
Instinct... Pas celui du dragon. Instinct, pas celui de l'animal. Instinct. purement humain, résidant en ton corps actuel. Instinct... Tu posas doucement tes lèvres contre les siennes, timidement, doucement... TU avais peur. Peur de ce que tu faisais. Ne pas comprendre... C'était une torture... Pourquoi agissais tu de la sorte ? Pourquoi ?
Et qu'allait-elle dire ? faire ? tu ne voulais pas la perdre. Mais ton corps ne réagissait plus comme il le fallait... Et sans réellement savoir ce qu'il se passait, tes lippes touchèrent les siennes. Frayeur. Envolée... Un court instant. Mais envolée... Tu aimais cela...
Tu l'aimais elle.
Mais elle ?
Que se passait-il ?
Qu'allait-il se passer, alors que ce baiser, peut-être totalement interdit, menaçait ou de rendre ta vie humaine plus que supportable au creux de l'amour de la louve, ou de rendre ta vie humaine insupportable, si ses sentiments à elle avaient été blessés... TU ne le supporterais pas... Jamais... De la voir blessée... de l'avoir blessée...
Ton coeur espérait. Espérait qu'elle apprécie.
Tout ton être.

electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
S. Lou E. Wolfgang

Nombre de messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   Lun 13 Nov - 14:22


belle nuit
lou & indra


 


Allongée sur la terre fraîche, sous l’éclat de la lune, nichée dans le creux des bras de celle qui pourrait toujours la comprendre. Indra. Lou était d’un naturel tactile et câline avec les personnes de « sa meute » et la blondinette, plus qu’un autre, en faisait partie. Egale à Harvey, d’une manière différente. Différente et inexplicable pour le piètre vocabulaire humain de l’ancienne louve. Quelques mots décousus, une compréhension précaire et pourtant. Pourtant, avec Indra, un mot et un regard étaient suffisants à être compris. Le langage dans ses gestes, dans l’éclat de son regard. Ce semblait étrangement suffisant. Lou n’avait jamais cherché à comprendre cette intimité, cette connexion qu’elle avait avec l’ancienne cracheuse de feu. À son avis, elles étaient animales, elles étaient identiques. Et pour cette raison, le pensait-elle, Lou détestait voir des larmes salées couler le long des joues pâles de son aînée. Instinctivement, d’une main maladroite, la brunette porta sa main sur la joue de la dragonne, la laissant glisser sur cette dernière pour y essuyer l’eau, pour faire disparaître cette tristesse dans son regard. Un mot lui échappa, concernée. Etait-elle triste d’avoir tant perdu ? Plus maintenant ? La raison de ce changement échappa à Lou, seulement, avec la naïveté qui l’animait, elle ne pouvait que croire les paroles d’Indra.

Puis, ce fut à son tour. Nostalgie, tristesse, souvenir. Tant de choses pouvaient lui manquer de son ancien monde. Sa meute qu’elle n’avait pas encore quittée, ce petit homme qu’elle avait vu grandir pour le perdre à deux reprises. Sa fourrure, la chaleur et la protection qu’elle représentait. Sans elle, Lou était obligée de multiplier les couches de vêtements lorsque l’hiver venait. Multiplier l’épaisseur de ce tissu qui la gênait tant dans ses mouvements. Certes, l’hiver la nudité dont elle était capable était revigorante, mais lorsque le frais se glissait à nouveau dans les jours comme dans les nuits, sa fourrure ne pouvait que lui manquer. Et enfin son odorat. Ce sens plus que les autres ne pouvaient que lui manquer. Autrefois, elle pouvait pister, elle pouvait chasser et reconnaître une personne à son odeur. Aujourd’hui, plus rien n'était semblables. Elle voulait retrouver son monde, sa forme, redevenir elle-même à nouveau.

Elle baissa son regard, retenant à son tour les larmes qui menaçaient de glisser sur ses joues. Pourquoi l’avait-on amené ici ?! Pourquoi devait-on la torturer ainsi ?! Lou avait mal. Elle souffrait d’être dans ce corps et dans ce monde qui la rejetait pour tenter de rester la même. Un couinement lui échappa alors que des mains fraîches se glissèrent sur ses joues, faisant lentement remonter son visage. Son regard planté dans le sien, ces mots doux bien que maladroit. Ce n’était rien. Une présence, des mots et pourtant. Pourtant, son coeur vint s’apaiser comme si cela pouvait être la raison à tous ses maux. Alors, elle renifla faiblement, hochant non à l’interrogation de son aîné. Les autres sens ne lui manquaient pas. Sa vision était mieux qu’autrefois. Son touché était différent peut-être étrange. Son ouïe à l’image de sa part avait régressé. Et ce goût. Tous ses savoirs autrefois inconnus que le petit caméléon lui faisait connaître jour après jour.

Le goût. Celui de ses lèvres sur les siennes. Un couinement de surprise échappa à l’ancienne louve. Les yeux ronds, le coeur tambourinant contre sa poitrine et l’esprit confus. Ce geste. Elle l’avait vu, ne l’avait pas compris. Elle ne le comprenait pas. Elle n’entendait plus que son coeur battant contre ces temps, ne voyait plus que le regard d’Indra rempli d’espoir et ne goûtait plus que ses lèvres contre les siennes. La surprise dissipée, le contact rompu, Lou passa timidement la langue sur ses lèvres. Ce goût. Il se dissipait déjà… Elle ne voulait pas qu’il se dissipe si vite… Sans le comprendre, elle aimait ce goût, cette sensation qui réchauffait son coeur. Timidement, brièvement, elle y goûta à nouveau avant de venir frotter se truffe contre l’épaule de son aînée.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Indra T. Hofferson

Nombre de messages : 61
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   Mar 14 Nov - 2:14

Belle nuit
with Lou & Tempête/Indra

Magie infinie, aux douceurs exquises. Sublime pensée dérivant doucement, se frottant contre toi, en même temps que ta louve. Douce demoiselle, belle et adorable, un soupçon de fraîcheur dans un univers morne, un nuage de bonheur dans la souffrance humaine. Elle illuminait tes pensées, fleurs de cristal gelées, qui se réchauffaient timidement quand les saphirs de ses yeux se frappaient aux tiens, un regard tendre et tendu, quelques gouttes de larmes arrivant, que tu effaçais timidement, tes index délicats, avant de venir l'embrasser. Cette chaleur qui t’enivrait, cette peur d'être rejetée, ces sentiments qui se bousculaient, en ton pauvre petit coeur, si petit qu'il ne les contenait plus, si petit que ton visage dévoilait l'espoir reflété en ton corps, en ton sein. Tes mains tremblant quelque peu, quand ton regard se nichait sur la langue dépassant, qui venait lécher ses lèvres, alors que tu rougissais. C'était si mignon. mais plus que cela, ton coeur tambourinait au sein de ta poitrine, et le monde cessait d'exister, au delà de la sauvage Lou, tendre louve dans tes bras. Qui vint déposer ses lèvres contre toi, à nouveau, un sourire doucereux pimentant désormais tes pensées à chaque instant. Un premier baiser des plus formels, doux et sucrés, goût qui t'envahissait, goût qui te chérissait. Tu fermas les yeux, ressentant son odeur, ressentant ses lèvres, ressentant son baiser, sa présence, et sa chaleur, avant de la voir se frotter la truffe contre toi, et d'un sourire enjôleur, tu la pris contre toi, et la fis passer au dessus, son visage juste devant la lune, au dessus de ton corps, de ta propre face qui, souriante, vint lui voler un délicat baiser, avant de la sentir se poser contre toi, sa tête contre ton cou, ta main contre ses cheveux.

Ô belle créature, qui vola ton coeur en ce jour si précieux, et ceux auparavant. Ô gentille demoiselle, réchauffant ton coeur de mille couleurs, comme si les cieux, non contents de ta tristesse, t'envoyaient l'être le plus important. Ô, splendide Lou, dans tes cheveux couleur châtaigne, et tes yeux bleus rappelant l'océan entourant les îles de ta contrée. Qu'elle était importante. Dans ton coeur, ton esprit, ton âme et ton envie, seule elle se tenait, son sourire imprimé, son odeur rappelée, sa chaleur appréciée, sa peau contre la tienne, ses jambes nues contre les tiennes, son épiderme délicat qui se frottait à toi, alors que plus aucun mot n'était requis. Mais dans le suivi de ta pensée, tu ne pus t'en empêcher, quelques mots pour ta Lou, qui comprendrait assurément. Voilà... pourquoi... plus triste maintenant... Ta main contre ses cheveux, descendant sur ses joues, caressant ces dernières, tandis que l'autre allait dans son dos, la gardant contre toi, ne voulant jamais la laisser, et toujours l'avoir contre ton corps, sa chaleur te gardant sauvée contre le froid environnant.
Et tu relevas sa tête, la regardant doucement. Ne sachant pas comment faire, ne sachant pas comment le dire, mais ton coeur battant si fort qu'elle, contre toi, devait sûrement le sentir. Tes joues, rougies, ne cachaient rien non plus, la laissant entrevoir tes sentiments avant même qu'ils ne sortent d'entre tes lèvres.
Je... Je... C'était la première fois. Ton corps humain semblait te contrôler, car tu avais du mal à exprimer tes sentiments. Mais la dragonne en toi serra les dents, tu étais une Tempête, et devais dévoiler tes sentiments à la femme, l'animal, la louve de ta vie. Je... t'aime... Lou...
Et ton regard dans le sien, tu attendis vaillamment. Espérant en ton sein qu'elle te réponde la même chose. Ton coeur battait si fort. Ton âme semblait exploser.
Tu l'aimais.
Lou.

electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
S. Lou E. Wolfgang

Nombre de messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   Lun 20 Nov - 23:28


belle nuit
lou & indra


 


À ce moment, nichée contre l’unique qui pouvait la comprendre. Là, dans la fraîcheur de la nuit, éclairée par l’astre lunaire. Lou se sentait si bien. Les sentiments humains étranges se bousculaient en elle, indescriptibles et incompris. Souvenirs et nostalgie virevoltant dans son esprit tandis qu'elle tentait naïvement de les exprimer à travers des mots dont le sens lui échappait malgré ses tentatives pour les apprendre. Pourtant, quelques mots prononcés avec la plus grande maladresse semblaient suffire pour que l’ancienne cracheuse de feux comprenne le fin fond de ses pensées. Cela, un regard, et elle la comprenait. La raison de ce lien entre elles ne pouvaient qu’échapper à l’ancienne louve qui délaissait raison et explication dans ce monde qui n’était pas le sien. Tout le lui rappelait. Ses sens, cette peau, ses ressentis uniques qu'étranges.

Elle conta à son amie tout ce qui lui manquait, tout ce qu’elle risque perdre en arrivant dans ce monde alors que les larmes salées coulaient le long de ses joues. Encore et encore, elle se demandait pourquoi on l’avait emmenée ici, pourquoi on lui avait tout arraché. Elle n’avait jamais trouvé de réponse, rejetant ce monde qui l’avait forcée à venir en son sein, à la changer si violemment. Sauvage, folle. On lui avait donné bien des noms et rares était ceux qui montraient une certaine compassion à son égard. Harvey. Celui qui faisait partie de sa meute plus que les autres. Mais, moins qu’Indra sans qu’elle ne puisse expliquer pourquoi. C’était pareil et différent à la fois. Étrange sentiment, bien trop complexe pour la louve qu’elle était encore dans son esprit.

Une main fraîche sur sa joue remontant son regard vers le sien. Elle renifla faiblement alors que ses larmes se calmèrent lentement. Là, en quelques mots, son coeur s’apaisa. Ce n’était rien, bien peu comparé à sa douleur. Et pourtant ces quelques mots furent le remède le plus efficace contre ses maux. Maux qui s’envolèrent dans les ténèbres de la nuit alors que le silence laissa place au tambourinement de son coeur contre ses tempes. Les lèvres d’Indra sur les siens. Un geste qu’elle ne pouvait comprendre et que, pourtant, elle avait vu plus d’une fois. Un geste qui l’avait choqué et qui pourtant laissait un goût agréable sur ses lèvres. Un goût qui s’évapora trop vite une fois le contact rompu. Avide d’y goûter un peu plus, elle déposa ses lèvres sur celle de son aînée. Un très bref instant, adorable avant que Lou ne frotte pas son visage contre la peau de l'ancienne dragonne, symbole ultime de son affection pour elle.

L’instant suivant, sans trop savoir comment, elle se retrouva sur son aînée, goûtant à nouveau ses lèvres. Un geste qu’elle ne comprenait toujours pas. Le délaissant, elle se nicha contre Indra, son oreille sur son coeur. Fermant les yeux, elle écouta la mélodie du coeur de l’ancienne cracheuse de feux. Une mélodie apaisante qui la fit ronronner faiblement, à la manière d’une enfant. Un son maladroit, bien loin de celui qu’elle émettait autrefois et pourtant reconnaissable. Arrachée à cette symphonie, elle chouina un peu. Mais son attention fut rapidement détournée de cela. Quelques mots, le regard d’Indra ancré dans le sien. Elle l’aimait ? Clignant des yeux, Lou pencha sa tête sur le côté. Le sens des paroles de son aînée lui échappait. ❝ aime ? ❞ murmura-t-elle, curieuse et un peu perdue. Quel était le sens derrière ces paroles ? Elle l’avait entendu, mais ce mot avait tellement de sens qu’il lui échappait.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Belle Nuit - Lou & Tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Belle Nuit - Lou & Tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est la belle nuit de noël .... (Sujet chanté..... LIBRE)
» Belle nuit, ô nuit d'amour [Thiziri]
» Douce nuit, belle nuit. [FB-PV-Hakon]
» Salut bogosse, t'veux passer une belle nuit ? [Haru]
» [TopikaMétéo] La tempête...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Spacegreen Cross :: Forest Wood-
Sauter vers: