Partagez | 
 

 I'm not crazy... I swear ! ft. Harvey H. Haddock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilo
avatar

Faites place à la vedette
Moana L. Miliani

Nombre de messages : 1428
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I'm not crazy... I swear ! ft. Harvey H. Haddock   Mer 18 Oct - 19:24

I'm not crazy... I swear !
— with harvey h. haddock

Les recherches n’étaient toujours pas finies. Avoir une famille dépassant les six-cents membres n’aidait évidemment pas, mais qu’à cela ne tienne, j’étais persévérante, peut-être même un poil bornée. Je ne le cachais pas. Quand j’avais une idée dans la tête, une mission que je m’étais confiée, je gardais ça en tête et il était tout bonnement impossible de me faire changer de cap. Peu importe les arguments qu’on pourrait m’énoncer, je n’écoutais même pas. Capricieuse ? Moi ? Juste ce qu’il faut pour tenir dans notre société. Enfin… notre société, celle de mon « ancienne vie » et celle de cette nouvelle vie. Pour certains, c’était un défaut. D’autres reconnaissaient qu’il fallait avoir de la détermination pour tenir dans la vie et pour vivre nos rêves. Moi, je savais juste que je l’étais et que je n’avais pas envie de changer pour qui que ce soit. Pas même pour Stitch ! D’ailleurs, Stitch ne me demanderait jamais de devenir quelqu’un d’autre, il m’aimait pour ce que j’étais, pour tout ce que nous avions traversé comme obstacles. En parlant de Stitch, j’étais déçue qu’il n’ait pas pu venir vivre cette nouvelle aventure avec moi. Je comprenais qu’il avait une vie, des obligations ici, dans cette nouvelle vie mais ce n’était pas aussi drôle sans lui et, quelque part, je ne pouvais plus envisager d’aventures sans lui, sans celui avec qui j’avais fait tellement de voyages dans l’espace, mon petit frère. J’adorais nos balades et nos moments plus intimes avec Noam mais il n’y avait aucune comparaison entre ces deux genres de moments. Stitch, c’était un membre de ma famille, quant à Noam… Je ne savais pas… J’étais perdue.

Surtout ne pas penser à ça ! Concentration sur les cousins ! J’avais dessiné un nombre incalculable de croquis qui, je l’espérais, m’aideraient dans ma tâche. C’était toujours tout une épreuve que de se faire comprendre à l’oral, sans la moindre image. En plus, la plupart du temps, on me prenait pour une gamine qui mentait. Comment pouvaient-ils encore nier l’existence d’une vie extraterrestre quand je les avais vus ? Je m’étais pressée après les cours pour rejoindre, dans un premier temps, le manoir pour déposer mes affaires scolaires et prendre un sac à dos digne de l’ambiance, dans lequel j’avais fourré mes croquis. J’interpelais absolument toutes les personnes qui se trouvaient sur mon chemin. Beaucoup m’évitaient ou me prenaient pour une fille folle, d’autres encore tentaient de me parler comme s’ils devaient me donner un conseil… Les gens sont chiants. Je ne suis pas une gamine ! A force de marcher, je m’étais retrouvée devant l’animalerie, endroit que j’adorais par-dessus tout. C’était dans l’une de celles-ci que j’avais trouvé ma petite boule bleue préférée. J’admirais dans un premier temps les animaux, leur parlant, dans l’espoir qu’ils me répondent mais rien, silence radio. Jusqu’à ce que j’entende du bruit venant de la caisse. Un garçon, jeune en plus ! Peut-être allait-il être plus… gentil ? Qui ne tente rien n’a rien ! En plus, je savais que je ne mentais pas et que je n’étais pas folle ! « Bonjour… Vous n’auriez pas vu l’un de ces extraterrestres ? Ils sont gentils. Enfin… s’ils sont respectés et s’ils sont dans leur élément… Bon… C’est vrai que certains m’ont déjà attaqué mais ils ne sont que des expériences un peu perdues. Comment on réagirait si on tombait de l’espace sur une planète inconnue ? Même si, quelque part… je le vis déjà ou presque. » Et je parlais, parlais et parlais… La tête coincée derrière mes croquis, sans faire attention à la personne à qui je parlais. J’en oubliais que ce que je disais pourrait l’inquiéter...

© SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not crazy... I swear ! ft. Harvey H. Haddock   Dim 29 Oct - 16:51

Moana & Harvey

I'm not crazy... I swear !

C’était jour d’inventaire à l’animalerie. En gros, on faisait un le ménage de ce qui était encore dans le magasin et de ce qui nous manquait et du coup, ça faisait beaucoup de brouhaha dans ce petit espace. Bien que la boutique soit assez grande pour tous ces employés, on se marchait parfois sur les pieds, surtout quand on faisait l’inventaire de ce qui nous restait et ce qui nous manquait. Y’avait des sacs de nourriture un peu partout et d’autres bidules qui ne facilitaient pas la circulation pour les clients ou pour nous. J’étais allé à l’hôpital y’a quelques jours pour savoir ce que j’avais au pied et je ne savais pas trop comment me comporter, puisque j’avais mal de temps en temps. On ne savait pas toujours pas ce que j’avais, mais quand même. J’essayais de la jouer prudente, exactement pour ne pas empirer le mal. Cependant, je tentais aussi de m’adapter pour ne pas trop m’appuyer dessus ou être trop debout. J’ignorais si c’était à cause de mon ancienne vie, mais je ne voulais pas perdre ce bout de moi que je venais de retrouver. Et puis, je repensais toujours à Astrid et le reste de Beurk. Ils me manquaient tous énormément et... c’était peut-être un signe qu’il me manquait quelque chose, après tout ce temps dans ce monde. Je ne le détestais pas, rien, je m’adaptais, comme je semblais y être pris pour un bon bout de temps, seulement... je sentais à l’intérieur de moi qu’il me manquait un morceau et je n’aimais pas cette sensation. Je me contentais aussi de revoir mes objectifs de vie ici, en essayant de me trouver un autre boulot, comme je visais maintenant d’entrer à l’université. C’était dispendieux pour s’éduquer ! Je ne l’aurais jamais deviné, si je n’étais pas en pleine expérimentation.

Bref, y’avait pas mal de trucs qui me traversaient l’esprit pendant ces eaux-là et je n’étais pas toujours à mon maximum. Bien sûr, je me contentais de venir au travail et de faire mes tâches, mais la motivation n’était plus à son sommet. Je voulais voir autre chose et ne pas simplement rester enfermer dans le domaine normal des petits boulots, je voulais aller plus loin, dans la médecine vétérinaire. J’étais encore seul pour mon quart de travail, alors je faisais un peu de ménage. Je détestais voir mon espace assez en bordel, alors j’essayais de mettre un peu d’ordre parce que je trouvais que c’était difficile de circuler et il m’arrivait assez souvent de m’enfarger. Je n’avais pas tout de suite remarqué que ma compagne de chambre s’était invitée dans l’animalerie. Bon, comme d’habitude, elle parlait et elle parlait. Lorsque je sortis de ma cachette en-dessous de la caisse, je souris et ris en même temps. Elle aussi, elle était à la recherche des siens. Seulement, elle avait déjà retrouvé un élément important, Stitch. D’après ce que j’avais compris, c’était un extraterrestre que sa sœur et elle avaient adopté par accident. Ça me faisait un peu penser à Krok et moi. On s’était aussi trouvé par... bon un événement plutôt extraordinaire, mais quand même. « Bonjour à toi aussi, Moana. Et non, toujours pas de traces de tes cousins dans le coin, je regarde à tous les jours... » On partageait la même chambre au manoir et je m’assurais toujours d’avoir des nouvelles, on ne savait jamais après tout. ce pouvait être un heureux hasard, mais rares étaient les fois où ça m’arrivait de croiser de son ohana, comme elle disait. « On a tous l’impression de vivre dans une planète complètement inconnue... Alors, comment ça avance les recherches ? » demandai-je, tout en sortant une boîte du dessous du comptoir pour l’examiner de plus près.


_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
avatar

Faites place à la vedette
Moana L. Miliani

Nombre de messages : 1428
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not crazy... I swear ! ft. Harvey H. Haddock   Mer 7 Fév - 23:41

I'm not crazy... I swear !
— with harvey h. haddock

A force de me presser dans tous les sens et d’aller encore plus vite qu’une fusée, j’en oubliais d’observer mon environnement et je m’étais tout simplement ridiculisée. Bravo, moi, bravo. Il devait me prendre pour une folle, lui aussi. C’est certain, il allait très vite trouver que quelque chose clochait chez moi, comme tous les autres. Tout le monde, tôt ou tard, perdait ses illusions à mon sujet. Même moi j’en arrivais à me poser des questions, par moment. Qu’à cela ne tienne, il fallait que je me reprenne au moins pour continuer ma mission correctement sans avoir à me cacher dans ma chambre parce que je me faisais honte, à moi aussi. D’un coup de main sur la tête, j’affichais mon désespoir, vis-à-vis de moi-même, bien évidemment. « Je suis vraiment mais vraiment stupide. » Je me penchai alors en avant. Heureusement, je ne perdais pas mon équilibre, en plus. Ça m’aurait achevée. « C’est pas que je regardais pas devant moi… » En fait, si, c’était littéralement ça. « Mais j’étais concentrée. Je suis concentrée depuis trop longtemps maintenant, je crois. J’ai parlé à tous ceux qui croisaient mon chemin mais rien. Même eux… » Dis-je en désignant les animaux dans leurs diverses cages remplies de telle sorte à rappeler leurs environnements naturels respectifs. « N’ont pas pu m’aider. Mais tu sais, je ne suis pas folle. Enfin, oui, tu le sais. Je t’ai déjà raconté que j’ai rencontré Stitch comme ça et déjà, à l’époque, on me prenait pour une… menteuse… » Je passais du tout au tout. A l’instant, je m’étais assombrie. Je ne pouvais pas m’empêcher de me défendre parce que j’avais peur, au fond de mon être. Une peur primaire, une peur viscérale. C’était plus fort que moi. On m’avait trop longtemps rejetée et ça recommençait. Je n’étais qu’une fille mal dans sa peau qui mentait pour se faire remarquer, selon le rapport de la conseillère de l’école. J’étais rien qu’une mytho, selon les autres adolescents. Bref, je mentais, comme toujours. Pourtant, j’avais conscience que jamais Harvey ne me jugerait. Il écoutait tout le temps mes histoires avec attention et même passion. Il s’impliquait. Je ne pouvais décemment pas lui en vouloir et me montrer injuste à mon tour, surtout qu’il cherchait des compagnons, lui aussi. « Je suis désolée de t’embêter ça, Harvey. » Nani devait avoir raison. J’étais une gamine insupportable. « Je peux t’aider à les trouver ? Je peux t’aider à nourrir les animaux aussi ? » Pour une fois, je me retenais de m’enthousiasmer d’avance. Je ne pouvais pas lui faire ce coup-là. Il était trop bon avec moi. Je ne voulais pas être juste la sale gamine qui traîne dans ses pattes.

© SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Harvey
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 285
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not crazy... I swear ! ft. Harvey H. Haddock   Dim 11 Fév - 2:59

Moana & Harvey

I'm not crazy... I swear !

Je n’étais pas le seul qui était à la recherche de bêtes assez curieuses dans cette nouvelle aventure.  J’étais à la recherche de dragons, ces créatures qui faisaient partie de l’imaginaire collectif de ce monde. Ils n’étaient pas réels. Et en parlant davantage avec Moana, je me rendis compte que je j’étais loin d’être la personne la plus désespérée parce qu’elle recherchait aussi son ohana, sa famille d’extraterrestres perdue dans cette nouvelle réalité. Le choc quand elle m’avait dit ça. Je ne l’ai pas prise pour une folle parce qu’au plus profond de moi, je pouvais la comprendre. Ce n’était pas les mêmes espèces, mais nous étions tous les deux à la recherche de quelque chose qui semblait être complètement inconnu pour les gens du coin. Donc, même si c’était d’autres espèces, je ne pouvais la juger sur une telle chose parce que je savais que j’étais dans une situation similaire à la sienne. On devait se serrer les coudes, surtout que dès que le mot de l’animal ou de l’espèce qu’on cherchait sortait de notre bouche, on se heurtait à des regards curieux et assez étranges. Et lorsqu’elle m’expliqua sa situation, s’excusant de ne pas m’avoir reconnu, je ne pus que lui aborder un petit sourire empathique parce que je ressentais la même chose qu’elle. Au moins, j’étais heureux de voir qu’elle avait réussi à retrouver Stitch, ce qui était déjà un bon début. Je soupirai légèrement. « Je peux te comprendre tu sais ? Chaque fois que je venais les premiers temps pour rechercher Krokmou et que je mentionnais le mot dragon, je me faisais dévisager. » Depuis j’avais compris que ça ne servait à rien, mais je ne perdais pas espoir pour autant. Je savais qu’il y avait un moyen pour les retrouver, mais je ne savais pas par où commencer.

Moana était différente à sa manière. Je me voyais un peu en elle, quelques fois. On avait un peu le même parcours, même si elle avait réussi à retrouver son frère extraterrestre et que j’étais toujours dans le néant concernant le miens. C’était réconfortant de savoir que quelqu’un d’autre ne vous prenait pas pour un fou furieux ou une personne dans ce genre-là. Et dans ce monde, dès qu’on l’était, on était étiqueté. C’était ce que j’avais appris, en tout cas. On en subissait les conséquences, surtout lorsqu’on venait d’un autre monde. J’étais un viking, pas un humain normal et j’avais aussi perdu ma jambe, puis subitement, en venant ici, elle m’était revenue comme par enchantement. Je lui souris, étant heureux d’avoir un peu de compagnie. Ce n’était pas tout le temps comme ça, mais je trouvais parfois le temps long, surtout en faisant l’inventaire. « Pas de soucis, tu n’as rien à te reprocher. » la rassurai-je. J’avais un peu les mêmes sentiments face à toute cette histoire, je ne pouvais que la comprendre. « Bien sûr, tu tombes bien, c’est jour d’inventaire aujourd’hui. Donc, c’est assez tranquille, comme tu peux le voir. Un peu d’aide est toujours la bienvenue, si ça ne te dérange pas, évidemment. » Je ne voulais pas non plus la forcer à me tenir compagnie. Elle avait probablement d’autres obligations ailleurs.

_________________
free as the wind
sometimes it all gets a little too much, but you gotta realize that soon the fog will clear up, and you don't have to be afraid, because we're all the same, and we know that sometimes it all gets a little too much ▬ a little too much; shawn mendes
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm not crazy... I swear ! ft. Harvey H. Haddock   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm not crazy... I swear ! ft. Harvey H. Haddock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?
» - Gallery of a crazy newbie -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Spacegreen Cross-
Sauter vers: