Partagez | 
 

 (baymax) petit coup de frayeur au clair de lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Baymax Toma Suzuki

Nombre de messages : 582
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (baymax) petit coup de frayeur au clair de lune   Mer 7 Mar - 23:12


petit coup de frayeur au clair de lune
la fleur & le robot




L’idée de pouvoir se montrer utile rendait heureux l’ancien robot. Sans doute cela avait-il un lien avec son ancienne fonction, à savoir celle d’aider et de soigner les personnes qui l’entouraient. Son créateur, Tadashi, était sûrement animé des meilleures intentions à l’égard de ses pairs. Une chose qui, de ce qu’il avait pu voir depuis son arrivée dans le monde des humains, n’était pas le cas de tous les individus de cette espèce qui se voulait pourtant évoluée. Il avait, pour sa part, décidé d’appartenir aux bons, à ceux qui aidaient des autres quand on le leur demandait. Cela ne pouvait qu’être bon pour la société et pour son intégration personnelle, même s’il avait parfois quelques difficultés à comprendre ce qu’on attendait de lui et à interpréter les réactions qu’il suscitait par sa maladresse.

« Vous arrivez à vous endormir avec de la musique ? » Il rit discrètement, l’air fuyant par ses narines. « J’ignore comment vous faites. Mon cœur m’empêche de m’endormir, alors de la musique… » Les battements réguliers de son palpitant étaient la première cause des insomnies de Toma. Il ne pouvait s’empêcher d’imaginer cette pompe naturelle qui s’arrêtait, qui le précipitait dans un coma dont il ne ressortirait pas. Son nouveau statut d’humain avait amené avec lui toute une série de peurs trop rationnelles, issues de sa conscience de la faiblesse de l’espèce à laquelle il appartenait désormais. Pourquoi devaient-ils être si fragiles ?

Essayant de ne pas faire de bruit, bien que ses chaussures semblaient claquer sur le sol des couloirs, Toma écouta la réponse que la violoniste donnait à sa question, hochant imperceptiblement la tête. « Désolé d’avoir posé la question. » Il ignorait si elle était blessée, mais il s’était trouvé trop curieux après avoir posé sa question. L’indiscrétion n’était pas une qualité très appréciée, en temps normal.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Wilhelmina K. G.-Flower

Nombre de messages : 494
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (baymax) petit coup de frayeur au clair de lune   Dim 15 Avr - 21:38


petit coup de frayeur au clair de lune
la fleur & le robot



L'air devint de plus en plus frais lorsque Toma souligna qu'il était sans doute plus raisonnable de rentrer. Même si dans son cas, la nuit ne faisait que commencer, elle acquiesça et suivit l'infirmier en direction du manoir. Après tout, Wilhelmina pourrait très bien trouver de nouvelles occupations à l'intérieur, là où elle serait plus au chaud. Ainsi, tout naturellement, elle proposa à son ami de faire un bout de chemin ensemble jusqu'à regarder leur chambre respective. Par la même occasion, elle pourrait en profiter pour lui donner quelques albums afin de commencer la culture musicale de l'ancien robot. Marchant lentement aux côtés de Toma, elle souligna que quelques musiques pouvaient être apaisantes au point d'en être agréable comme fond sonore pour s'endormir. Dans son cas. Après tout, sa précédente vie se résumait à s'éclairer lorsqu'on chantait à son attention. Et cela lui manquait parfois. Tout était si simple à ce moment de son existence. Seulement, cette idée semblait davantage surprendre Toma qu'autre chose. ❝ j'étais sans cesse bercée par la musique dans mon existence précédente, cela doit sans doute aider ou influencer cela aujourd'hui. ❞ souffla-t-elle, pensive. C'était une hypothèse après tout.

Finalement, le duo se glissa dans les couloirs sombres et à peine éclairé du manoir. En même temps, rare était les pensionnaires qui se baladaient ainsi au milieu de la nuit. Là, au détour d'un couloir, Will se pinça les lèvres alors que l'interrogation de l'infirmier résonna à ses côtés. Une interrogation sur son mode de vie à cause de sa maladie. En effet, elle était contraire de vivre la nuit et de dormir le jour, un peu à la manière des vampires dans la littérature. Un mode de vie pour le moins compliqué, car il était à l'opposé de celui des autres. Seulement, elle s'y habituait. Enfin, elle n'avait guère le choix non-plus à ce propos. L'ancienne fleur avait trouvé quelques astuces pour que cela soit moins pesant, mais cela n'en restait pas moins contraignant de vivre ainsi. ❝ ce n'est rien... vous n'êtes pas le premier à me le demander. je suppose que ça en rend certains curieux... ❞ souffla-t-elle en lui adressant un sourire rassurant.

Un peu plus tard, arrivée à la chambre de Wilhelmina, elle y entra et alluma la lumière avant de se poster devant ses albums. Elle était tentée de prêter des vinyles, mais elle doutait que son ami ait de quoi les écouter. Aussi, elle se contenta de piocher ses albums préférés en variant les genres. Classique, jazz, folk, musique du monde et une compilation rock et r'n'b. Vraiment de tout. Les quelques albums en main, elle les mit dans un sac et donna ce dernier à Toma. ❝ ce sont mes préférés. et je pense que c'est un bon début... ❞ souffla-t-elle en lui souriant timidement. En espérant qu'il y trouve un minimum son bonheur.

(c) S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Baymax Toma Suzuki

Nombre de messages : 582
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (baymax) petit coup de frayeur au clair de lune   Sam 28 Avr - 14:13


petit coup de frayeur au clair de lune
la fleur & le robot




Avoir un cœur était une chose profondément troublante. Toma l’avait remarqué dès son premier jour sur Terre, en tant qu’être humain. Il avait laissé derrière lui, d’une façon bien mystérieuse, les boulons et les matériaux qui le constituaient autrefois, pour entreprendre une existence aussi palpitante qu’effrayante. Chaque jour, il constatait la faiblesse, la fragilité de l’espèce humaine, sans avoir le moyen de retourner à l’existence mécanique et froide qu’il connaissait autrefois. Mais était-il une machine consciente ? Baymax avait lu de nombreuses choses, quand il se renseignait au sujet des progrès technologiques déjà effectués à l’heure qu’il était, et l’intelligence artificielle dont il était alors doté ne semblait pas encore avoir vu le jour. Elle n’en était qu’à ses balbutiements.

« Je vois… » S’endormir sur de la musique devait être une chose bien particulière. Si on ne lui avait pas dit que c’était possible, l’ancien robot en aurait douté. Au lieu de cela, il se contenta de sourire à l’ancienne fleur, reposant les yeux devant lui, alors qu’ils avançaient dans les couloirs, en direction de la chambre de la jeune femme. Peut-être deviendrait-il un amateur de musique, lui aussi ? Rien n’était moins sûr. Cependant, il y avait de nombreuses choses que Toma pensait impossibles avant de les constater dans le monde réel.

Parmi ces choses comptait, par exemple, la possibilité qu’un être humain doive vivre la nuit. Il avait déjà entendu parler de personnes atteintes du même mal que Wilhelmina, mais la science progressait et certaines portaient des combinaisons spéciales afin de pouvoir se déplacer le jour. Ce n’était rien d’agréable, il en avait conscience, et ces combinaisons coûtaient une petite fortune. La nature n’avait aucune pitié. À se demander, parfois, les raisons d’être de tels maux. « Je suis désolé si mes questions sont dérangeantes. » reprit-il finalement, sincèrement désolé d’être aussi indiscret et maladroit. Ses lèvres se pincèrent alors qu’il regardait devant lui. Ils arrivaient.

Il resta en retrait, ne souhaitant pas s’imposer, et reçut le sac de disques, un petit sourire aux lèvres. « Merci beaucoup. » Un sentiment nouveau s’empara de lui à cet instant. Il avait envie de remonter dans sa chambre et d’écouter l’un de ces disques, n’importe lequel, pour découvrir un peu plus de choses au sujet de la musique. Pour comprendre comment elle fonctionnait. Pourquoi les gens avaient-ils inventés la musique ? Ou découvert ? De quelle catégorie faisait-elle partie ? « Je vous les rendrai quand j’aurai terminé. » Ajouta-t-il, comme si c’était nécessaire. « Sauf si vous en avez besoin avant ? »
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Wilhelmina K. G.-Flower

Nombre de messages : 494
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (baymax) petit coup de frayeur au clair de lune   Jeu 10 Mai - 15:19


petit coup de frayeur au clair de lune
la fleur & le robot




Traversant les couloirs de la grande demeure d’un pas tranquille, le duo de brunet parlait musique. Wilhelmina souleva l’idée d’écouter de la musique pour dormir. Une idée qui semblait surprendre l’infirmier qui avait, semblait-il, besoin de silence pour sombrer dans les bras de Morphée. Après, c’était peut-être une habitude à prendre ou bien cela avait un rapport avec l’ancienne vie de la jeune femme. En effet, en tant que fleur née d’une larme de soleil, elle avait passé son temps, bercé par de douces mélodies. Cela expliquait certainement son besoin constant de musiques. Il ne se passait pas une seule journée sans qu’elle en écoute ou bien en joue.

De la musique, le sujet dériva légèrement quant à l’adaptation de Will par rapport à sa maladie. Ses jours étaient complètement inversés. Elle dormait le jour et vivait la nuit. Ce n’était pas vraiment pratique de vivre ainsi à contre-courant, mais elle n’avait pas d’autre choix que de s’y faire après tout. Elle souria finalement à Toma pour le rassurer lorsque ce dernier s’excusa pour avoir posé la question. ❝ ce n’est pas grave, je vous assure. ❞ affirma-t-elle à nouveau lorsqu’il s’excusa une seconde fois. Ce n’était pas le premier à ce montrer curieux et cela ne la dérangea pas. Plus vraiment tout du moins. De plus, Toma n’était pas méchant, elle se doutait qu’il ne voulait pas la gêner en demandant ça.

Finalement, un peu plus tard, arrivée à la chambre de Will, cette dernière entra, invitant l’infirmier à faire de même plutôt que de rester sur le pas de la porte. Puis, elle se rendit à son petit rangement de CD et en prit quelques-uns. Elle s’arrangea pour diversifier les genres pour que Toma dispose d’un larme éventail de choix. Puis, les quelques CD en mains, elle rejoignit Toma et les lui donna, soulignant qu’il s’agissait là d’un ensemble de ses favoris, en espérant qu’il y trouve son bonheur. Elle avait souligné ses paroles d’un timide sourire en attendant la réaction du brunet. ❝ vous pouvez prendre votre temps, j’ai les mêmes musiques sur mon téléphone. j’espère que vous trouverez au moins un style qui vous conviendra... ❞ souffla-t-elle.

(c) S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Baymax Toma Suzuki

Nombre de messages : 582
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (baymax) petit coup de frayeur au clair de lune   Jeu 10 Mai - 17:27


petit coup de frayeur au clair de lune
la fleur & le robot




Vivre comme madame Flower devait être terriblement solitaire. C’était se lever quand les autres rejoignaient leurs draps, errer dans des couloirs déserts, sans jamais le soleil devenu ennemi. Toma faisait les nuits à l’hôpital, de temps à autres, mais il savait que cela n’avait rien à voir avec la situation de la patiente, dont le rythme devait être suffisamment soutenu, étant donné qu’il était donné par le cycle des jours et des nuits. Il n’y avait certainement pas la même flexibilité que pour le reste des humains.

Les yeux posés sur les disques, Toma réfléchit un instant. Peut-être pourrait-il prendre ces disques et transférer la musique sur son ordinateur ? Il ne l’avait encore jamais fait. Cependant, les données circulaient déjà, dans ce monde moins avancé. Il n’excluait pas la possibilité d’une copie numérique, de sorte à pouvoir rendre son bien à l’ancienne fleur. « Merci beaucoup, en tout cas. » Il se répétait, mais il ignorait quoi dire. Son manque d’interaction limitait ses conversations. Il ignorait comment se nommaient les différents styles musicaux, mais il parviendrait bien à s’approprier ce domaine, comme il l’avait fait pour les autres.

« Je vais vous laisser vous reposer, maintenant. » Il lui offrit un petit sourire, avant de s’éloigner de la porte de la chambre, prêt à regagner la sienne pour, peut-être, dormir un peu mieux qu’il ne le faisait avant cette escapade nocturne. Discuter avec les autres résidants devenait une habitude dont il ne se plaindrait pas le moins du monde. Il ne les connaissait pas encore tous, peut-être ne serait-ce jamais le cas, mais il réalisait que, malgré tout ce qu’il avait pu penser au fil de sa première année de vie humaine, il n’était pas celui qui souffrait le plus, parmi ceux qui avaient perdu le monde dont ils venaient. En l’empathie était une chose à laquelle il était encore trop peu familier.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (baymax) petit coup de frayeur au clair de lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
(baymax) petit coup de frayeur au clair de lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Le Hall d’entrée :: Les Jardins-
Sauter vers: