Partagez | 
 

 Ça ne te coûtera que ta voix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Ariel Van Meer

Nombre de messages : 20
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Ça ne te coûtera que ta voix   Jeu 14 Sep - 17:22

Ça ne te coûtera que ta voix
W/ Velma
Un réveil en douceur, le soleil envoyait ses rayons à travers les petits trous des volets de ta fenêtre de chambre. Tes mains venaient instinctivement cacher tes yeux pour pas que la lumière soit trop forte, il te fallait un peu de temps pour que tu t'émerges et que tu te réveilles correctement. Ce matin, t'avais cours de chant, pour rien au monde, tu ne voudrais les louper, tu les adores. Tu as toujours aimé chanter de toute manière, c'est ce que tu préfères faire quand tout ne va pas bien, quand tu n'as pas le moral, ça et nager, bien évidemment, tu es ou plutôt, tu étais une sirène. Nager et chanter sont tes deux passions et les gens qui te connaissent et qui vivent dans le manoir le savent très bien. Ce n'est qu'une demie heure plus tard que tu finissais par quitter ton lit pour gagner ta douche, évidemment qui ne chanterait pas sous sa douche ? Pas toi. Après avoir pris ta douche et enfilé tes vêtements et coiffer ta longue chevelure, tu te diriges donc vers la sortie de ta chambre. Tu n'étais pas en retard, loin de là et puis de toute manière, ce n'était pas loin, en quelque minutes tu y serais. Le manoir était très grand, extrêmement grand. Tu ne connaissais pas énormément de monde ici, mais le peu de personne que tu connaissais et que tu pouvais croiser, tu leur adressais un magnifique sourire, un geste de la main ainsi qu'un doux bonjour. Tu marches tranquillement jusqu'à la salle de cours, la salle de chant puis tu te souviens, tu te remémores d'une chose. Ta prof de chant, enfin celle qui remplace ta vraie prof. Elle te fascine, elle est belle et mystérieuse à la fois. Elle te ferait presque perdre tes moyens. C'est le troisième cours aujourd'hui, tu ne sais pas vraiment jusqu'à quand elle va rester, mais la voir rester n'est pas quelque chose qui te déplaît, bien au contraire. Plusieurs fois, tu as tenté de lui adresser un sourire que tu n'as pas eu en retour, ça n'a pas empêché de continuer mais tu ne peux pas t'empêcher de te demander ce que tu as pu lui faire. Tu es une des premières à arriver dans la salle, tu dis bonjour aux personnes que tu connais, t'asseyant alors sur une chaise en attendant que ta sublime en envoûtante prof pointe le bout de son nez.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Velma U. Octopée

Nombre de messages : 309
Voir le profil de l'utilisateur http://angele-sz.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Ça ne te coûtera que ta voix   Ven 15 Sep - 1:51





Am I out of my mind ?


Le jour se lève, mais je suis déjà réveillé de puis longtemps. Mes nuits sont faites d'insomnies depuis presque toujours. Alors, je me contente seulement d'aller me maquiller, étant donné que je suis déjà prête depuis plusieurs heures. Prête pour aller donner mon cours. Mes activités étant un peu à plat et mes cours étant uniquement centrés sur un étudiant à détruire à la fois, j'avais décidé de changé de stratégie. Je donnais maintenant cours à une classe, ou plutôt, je remplaçais une professeur que j'avais volontairement empoisonné pour une durée indéterminé. De ce fait, je pouvais la remplacer et lorsque j'en aurai assez de martyrisé quinze élèves en même temps, il me suffirait de la faire revenir à l'aide de mes remèdes miracles.

Seulement, j'avais -semblait-il- été prise à mon propre jeu. Car dans cette masse d'élève, l'une d'entre elle retenait mon attention plus que les autres. Sa voix était sublime et je savais d'ores et déjà que j'aurai un mal fou à lui briser les cordes vocales. Sa chevelure était étincelante, sa beauté éblouissante et son regard me disait quelque chose. Je la connaissais et j'avais ma petite idée de qui elle pourrait être. Seulement, je restais sur mes réserves, pour la simple et bonne raison que je me voyais mal être attirée par une jeune femme qui serait ma pire ennemie en réalité. Ca ne me ressemblerait très peu. J'étais donc en plein doute, je n'arrivais pas à la cerner. Et à ce troisième cours, j'avais plus pour but d'en savoir d'avantage sur elle, que de détruire des voix.

Une fois prête, c'est à pas de loups affamé que je quittais ma chambre, me rendant avec mon retard habituel au cours. En me rapprochant de la salle, j'entendais la distraction, les rires. Tout ce que je détestais, évidemment. Mais en deux cours, j'avais tenté d'imposé mon autorité. Ce qui avait plutôt bien marché, car à peine la porte ouverte avec force, le silence avait repris sa place dans la classe. Je la refermais derrière moi, dévisageant en même temps tous les élèves. Certains étaient effrayés par ma carrure, d'autres tentés de me cerner, curieux. Et puis, il y avait cette jeune fille dont le nom m'était encore inconnu. N'étant pas vraiment une prof attaché à ses élèves. C'est à peine si j'avais consulté la fiche de présence. Quoi qu'il en était, elle était toujours aussi belle que les autres jours et son sourire sincère était de mise, une fois de plus, quand ses camarades eux étaient terrifiés. En croisant son regard, je sentis un frisson s'emparer de moi. Et je n'avais aucune idée de ce qu'il signifiait.

Je déposais rapidement mes dossiers sur le bureau, puis je venais me placer face aux élèves, les mains croisées sur mon ventre. Je les dévisageais un à un pour réduire leur confiance et pour les faire sentir plus mal à l'aise que nul part ailleurs. « Bien. Aujoud'hui, vous viendrez un à un sur cette estrade, nous faire une petite démonstration. L'exercice du jour est de poussé sa voix le plus haut possible. » J'accompagnais ma voix froide et autoritaire d'un sourire malsain et cruel, survolant tous ces regards ahuris ou effrayés. Sauf un. Toujours le même, toujours celui qui me laissait aussi perplexe, qu'admirative. Et j'en avais soudainement assez de ressentir telle chose pour une pauvre élève dont je ne connaissais même pas le nom. Je décidais donc de la mettre au défi en première. « Vous, mademoiselle. » dis-je en hochant la tête vers sa personne, d'un air supérieur. « Venez donc nous montrer ce dont vous êtes capable. » Je la fixais du regard, je plongeais dans ses yeux avec intensité, tentant de savoir qui elle était et pourquoi elle me disait autant quelque chose. J'avais hâte d'entendre sa voix au singulier, car les deux cours précédents, j'avais fait chanter la classe en choeurs et non individuellement.
Revenir en haut Aller en bas
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Ariel Van Meer

Nombre de messages : 20
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ça ne te coûtera que ta voix   Mar 3 Oct - 15:01

Ça ne te coûtera que ta voix
W/ Velma
Elle venait enfin pointer le bout de son nez et ton regard vient se perdre sur son visage. Tu as du mal à t'en défaire, mais pourtant, tu baisses légèrement le regard et tu n'entends plus aucun bruit dans la classe. On pouvait dire qu'elle avait un air froid et qu'elle avait réussi à glacer tout le monde avec sa présence dans la pièce. Les autres élèves autour de toi auraient pu se lever et se faire la male tellement la prof les effrayait. S'ils avaient pu se cacher sous la table, ils l'auraient fait depuis longtemps. Toi non. Tu tournais ton visage autour de toi pour regarder ces élèves apeurés, laissant un léger soupir sortir de ta bouche. Premier cours et tu allais déjà pousser ta voix au plus haut que tu pouvais, un sourire immense venait élargir tes chaires. Tu tournais ton visage autour de toi pour regarder ces élèves apeurés, laissant un léger soupir sortir de ta bouche. Tu avais presque envie de rire, sauf lorsqu'elle te désignait toi pour commencer. « Moi ? Vous êtes sûr ? » Tu demandes de nouveau pour être sûr et certaine qu'elle te désignait bien toi et tu finissais alors par te lever, laissant ta chevelure tomber en cascade dans ton dos. Bon par contre, tu n'aimais pas trop l'air supérieur qu'elle employait, mais c'est pas ça qui allait te faire peur ou t'arrêter. « Bien, je chante ce que je veux ? » Demandais-tu avant de grimper sur cette estrade, la regardant d'un regard profond, tes mains devant toi attendant une réponse de sa part. À cet instant même, tu ne savais pas vraiment quoi chanter, t'avais aucune idée mais tu allais bien trouver une mélodie à faire écouter. Tu fermes les yeux un instant respirant un bon coup avant de laisser aller ta voix en interprétant alors une musique que tu aimais bien chanter dernièrement, une chanson d'une chanteuse que tu aimais beaucoup. (Sia - Bird set free) tes mains venaient se joindre à la mélodie, faisant des petits gestes, chanter t'aimais ça, tout le monde pouvait le dire puisque tu passais tes journées à chanter ou à nager quand tu le pouvais. Tu poussais alors ta voix comme tu le pouvais, au maximum de tes capacités vocales. Tu finissais par t'arrêter, une fois la démonstration faîte, tournant alors ton regard vers cette brune ténébreuse.
Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Velma U. Octopée

Nombre de messages : 309
Voir le profil de l'utilisateur http://angele-sz.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Ça ne te coûtera que ta voix   Jeu 5 Oct - 23:44





Am I out of my mind ?


Dés qu'elle se leva, l'assemblée conserva son silence, mais je le trouvais alors encore plus pesant qu'auparavant, comme si elle avait fait taire les derniers chuchotements. Et je n'avais aucune idée de si cela me fasciné, ou me dégoûté. Fasciné, parce qu'elle était fascinante ; son regard, sa chevelure, son attitude, son corps... Elle était splendide, et elle me disait quelque chose. Mais j'étais particluièrement dégoûté qu'elle réussisse à mettre tout le monde en silence de la sorte. Ou peut-être était-ce mon propre vacarme intérieur, qu'elle avait fait taire soudainement ? Cependant, elle n'avait pas forcément l'air ravis de ce que je lui demandais. « Moi ? Vous êtes sûr ? » demanda-t-elle, son sourire s'évanouissant. Elle avait beau être sublime, j'adorais tout de même voir son sourire disparaître sous mes exigences. En guise de réponse, je haussais un sourcil, lui faisant bien comprendre que, oui, j'étais sûre, c'était bien elle que je voulais voir sur l'estrade.

Elle s'empressa donc de me rejoindre, de sa démarche fluide et naturelle. Là encore, elle me disait quelque chose. Cela m'obsédait. Le moindre de ses gestes me donnait cette étrange impression qu'elle m'était familière. J'espérais en savoir plus lorsqu'elle chanterait. « Bien, je chante ce que je veux ? » dit-elle en plongeant son regard océan dans le mien. Cet échange me fît la sensation d'un courant électrique dans tout le corps et, sans réfléchir, je répondais « Ce que vous voulez. » Alors que non, elle n'avait pas le droit de chanter ce qu'elle voulait ! Qu'est-ce qui me prenait tout d'un coup !? Mais lorsqu'elle ouvrit la bouche pour se mettre à chanter -une chanson que je ne connaissais guère- mes pensées s'arrêtèrent de manière nette. Je n'étais plus en capacité de réfléchir à quoi que ce soit. Sa voix, ses yeux clos, ses gestes... Je sentais une boule monter dans ma gorge à toute allure, mélange de satisfaction et de peur. Je savais qui elle était, j'étais à deux doigts de le savoir. Puis, comme si la chanson n'avait duré qu'une seconde, elle se tût. J'étais là, bouche-bée, tout comme ses camarades, mais pas pour les mêmes raisons. Elle plongeait alors son regard chaleureux dans le mien, provoquant un deuxième courant électrique dans cette boule qui avait pris place dans ma gorge. D'un hochement de tête, je tentais de retrouver mon autorité. « Bien, merci. Allez vous asseoir. » dis-je la voix légèrement tremblante, en lançant un coup de menton vers la place de la jeune femme. Elle s'éxecuta et je repris ma place au milieu de l'estrade, toussotant pour retrouver ma voix et faire mine que j'avais simplement eu un chat dans la gorge. Puis, je poursuivis le cours, faisant chanter tour à tour les élèves que je reprenais bien plus souvent que la première étudiante. Car, en plus d'être incroyablement belle, elle chantait incroyablement bien.

Bien vite, le cours arrivait à sa fin et j'expédiais les élèves dehors, sans les remercier de quoi que ce soit, ni même sans les encourager. Il ne fallait pas trop m'en demander non plus ! J'avais été relativement sympathique avec eux, aujourd'hui. Je n'avais crié que sur douze élèves, et la classe en compté vingt. Un record, me concernant. Installé à mon bureau, je pris les fiches de présence, regardant tour à tour les élèves sortir de classe. Et lorsque j'aperçus la jeune femme à la chevelure flamboyante se dirigeait vers la sortie, je l'interpellais. « Mademoiselle, excusez-moi ! Venez par ici, je vous prie. » dis-je poliment, voulant arriver à mes fins et avoir les réponses à mes questions. Une fois celle-ci arrivé à ma hauteur, je plongeais mon regard noir dans le sien, tentant de déceler le moindre indice. « Où avez-vous appris à chanter de la sorte, mademoiselle ? Vous chantez merveilleusement bien. Je ne saisis donc pas la raison de votre présence à mon cours. » Certes, ma remarque semblait vouloir lui dire de dégager, mais ce n'était pas le cas. Je cherchais seulement une explication, et je cherchais à savoir d'où je la connaissais. Sous mes mains, se tenait la liste alphabétique des élèves, commençant par leur noms famille, sur lesquels je ne m'étais jamais penché. Je comptais bien lui demander son prénom, quand elle aurait répondu à mes premières questions, afin d'en savoir plus. Qui sait, peut-être qu'il m'éclairerait.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ça ne te coûtera que ta voix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ça ne te coûtera que ta voix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'horu horu no mi, le fruit qui embêtera la marine
» Ohiro Maïtera [Guerrier]
» C'est écrit dans les livres, entre toi et moi, la découverte s'arrêtera là ! [Eden]
» Le trident et l'initiation aux ténèbres [Sent'sura] V1
» Bratt Zelphos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: L’Aile Sud-
Sauter vers: