Partagez | 
 

 nostalgie, quand tu nous tiens (pv adam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les héros de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Harvey H. Haddock

Nombre de messages : 99
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: nostalgie, quand tu nous tiens (pv adam)   Dim 10 Sep - 18:39


nostalgie, quand tu nous tiens
adam & harvey
« Allez Harvey ! T’es pas obligé de te commande un truc alcoolisé. » disaient tes autres collègues. T’étais pas du genre à sortir par toi-même, sauf quand tes collègues ou tes amis te forçais. Tu y allais pas tout seul, c’était pas ton genre. Donc, t’étais avec eux ce soir-là pour décompresser de la semaine. C’était rare de te voir dans ce genre d’endroit. Bien que les stéréotypes voudraient que les vikings soient de grands buveurs, ce n’était pas ton cas. T’avais toujours été différent des autres de la tribu. Déjà, tu es le premier à ne pas vouloir tuer un dragon, alors boire pour le plaisir de boire... non merci. Le goût de l’alcool n’était pas la chose à laquelle tu tenais le plus, mais c’était agréable de boire une bière une fois de temps en temps. Tu ne disais pas non. Évidemment, tu ne trainais jamais dans ce genre d’endroit, mais c’était plutôt sympathique. Rien n’égalait les bonnes vieilles tavernes. Tu étais en compagnie de tes collègues, qui aimaient boire plus que toi, mais vous parliez un peu de tout et de rien. Depuis ton arrivée, tu comprenais un peu plus qu’il ne fallait pas trop parler du monde d’où tu venais parce que ça avait plus le don d’attiser les curieux et de demander de plus amples explications. Donc, finalement tu finissais par éviter le sujet, tout simplement. Tu n’en parlais tout simplement pas. Mais tu avais compris que d’autres habitaient au manoir et avaient été dans la même situation que toi. D’ailleurs, tous tes colocataires de dortoir étaient dans ce bateau. Ils venaient tous d’un autre monde que celui-là. Ce qui te faisait toujours penser que les tiens étaient peut-être là aussi, quelque part. Mais tu n’y pensais pas trop, te perdant dans de longues réflexions sur ton propre passé et tout ce qui était arrivé dans ce qu’on pouvait appeler, un semblant d’autre vie. Tu étais trop nostalgique et ça te rattrapait souvent. Être loin de personne qu’on aime, tu connaissais, à présent. Peut-être était-ce moindre que de perdre la mémoire comme cette pauvre Belle... Tu aurais parfois voulu l’aider, mais tu ignorais comment faire. Et puis, tu n’étais qu’une connaissance, bien que tu avais maintenant appris son conte et son film. C’était fascinant de voir que vous veniez presque tous du même monde, celui de l’imaginaire. . Il fallait que tu apprennes encore à te mêler de ce qui te regarde, elle ne faisait pas partie de ton histoire. Mais vos destins s’étaient croisés et tu aurais voulu faire quelque chose pour l’aider, mais c’était hélas bien impossible dans sa situation. Tu ne pouvais qu’espérer et essayer de la sortir de sa situation.
Et puis, t’étais là, pendant que tes collègues étaient un peu partis sur un délire pour aller ailleurs, mais toi, t’en n’avais pas tellement envie. Déjà que tu ne voulais pas trop tarder et rentrer. La journée avait été longue. Donc, rentrer le plus vite au manoir, c’était l’option à prendre. Mais au moment où t’étais sur le point de partir, tu remarquas une tête assez familière assise au bar. Quand on parlait du loup (a). Tu fronças d’abord les sourcils pour t’assurer que c’était bel et bien la bonne personne. Adam, ou devrais-tu plutôt dire, la Bête, avait une chevelure châtaine bien reconnaissable et une carrure que tu reconnaitrais parmi des centaines. Tu ne pouvais pas te tromper et l’alcool n’avait pas été assez forte pour te faire perdre la raison. De toute façon, il t’avait fallu toute la soirée avant de pouvoir la terminer. Tes collègues étaient déjà partis, alors tu en profitas pour aller prendre de ses nouvelles. La plupart du temps, Adam restait en ermite dans la bibliothèque et c’est comme ça que tu l’avais connu. En venant dans ce monde, tu ne connaissais rien, alors le seul moyen pour toi d’apprendre, ça avait été la lecture. Cet homme t’avait largement intrigué parce qu’il était tout le temps dans les parages. Vous aviez déjà échangé quelques mots et il s’était particulièrement intéressé au fait que t’étais le coloc de Belle.
Bref, depuis cette rencontre, dès que tu pouvais aller prendre de ses nouvelles, tu le pouvais. C’était assez particulier de pouvoir le rencontrer dans un autre contexte que celui du manoir. Mais comme toujours, t’avais longuement hésité avant d’aller le déranger. Pour l’amour de Thor, ce n’était qu’un homme dans un bar, de quoi t’avais si peur ? Entre temps, t’avais découvert le fin mot de l’histoire en découvrant que c’était la Bête. Sauf que tu ne comprenais pas ce qui te stoppait, t’avait un dragon comme meilleur ami, alors pourquoi ? Après tant de questionnements et d’interrogations (surtout à rester devant la porte du bar) tu te décidas enfin à t’approcher de ce vieil ami. « Adam ? C’est bien vous... enfin, toi ? Je ne m’attendais pas à te croiser en dehors de la bibliothèque. » Tu lui fis un faible petit sourire, ne sachant pas quelle réaction ton interlocuteur allait avoir.
rencontre surprenante
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
 
nostalgie, quand tu nous tiens (pv adam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]
» "Bonheur quand tu nous tiens."
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Skyline Square :: Rhumeries-
Sauter vers: