Partagez | 
 

 (moana) × hot day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Noam P. Samuels

Nombre de messages : 342
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (moana) × hot day   Dim 20 Aoû - 1:34





C'était angoissant et apaisant. Angoissant parce que chaque mot, chaque geste était une torture de l'esprit. Noam voulait être aussi naturel que possible, mais il angoissait à chaque phrase qu'il disait, à chaque raisonnement, à chaque blague qu'il voudrait bien sortir, son naturel était-il bien ? Est-ce qu'il serait une personne assez intéressante, s'ennuyait-elle en sa compagnie ? Noam ne cessait de se demandait s'il était au final quelqu'un de bien, une personne que les autres ont envie d'avoir leur vie, de garder le plus longtemps possible, une personne avec qui on a envie de rire, de partager des histoires sur n'importe quel sujet de la vie, une personne avec qui on a envie de sortir, envie de se confier, une personne en qui on a assez confiance, qu'on sait qu'importe ce qu'on dira on en sera pas jugé, mais écouter. Le grand brun était-il se genre de personne ? Il n'en savait absolument rien. Et puis, en dépit de toutes ses angoisses, il était apaisé. Il suffisait qu'il lance un regard dans sa direction, d'apercevoir ne serait-ce qu'une mèche de cheveux, qu'un centimètre de son corps pour ressentir en lui une vague apaisante qui lui faisait tout oublier. Il ne sentait plus le vent sur sa peau, ni le sol sous ses pieds, ni les secondes qui passaient. Non, rien de tout ça n'avait de valeur à ses yeux, un instant, un regard et il était transporté dans un univers où il ne s'angoissait plus de rien.

Noam reporta son attention devant lui quand l'odeur salée de la mer lui effleura les narines. Ils étaient arrivés au bord de l'eau. Le trajet lui avait paru interminable et en même temps trop court. Heureusement, leur après-midi ensemble n'était pas encore sur le point de se terminer. « Tu es quelqu'un de bien. Tu vaux plus que tu ne l'imagines. » Noam rougit en entendant son amie prononcer cette phrase, comme d'habitude. Il laissa ses yeux baissé en direction de ses pieds qui avaient atteint le sable. Noam resta concentré sur ses pieds dans le sable, ce n'était pas la première fois qu'il en voyait, il en avait déjà vu dans son ancienne vie, mais c'était la première fois qu'il en voyait dans cette vie là. Incapable de se retenir et comme un enfant, il se baissa et prit dans sa main une poignet de ces petits grains jaune qu'il montra à son amie. « oh, oh ! Regarde, ils filent entre mes doigts ! » Noam resta de longue minute hypnotisé par la sensation du sable qui tombait comme une pluie fine. Noam se releva un peu honteux de lui-même, Moana connaissait la plage, bien sûr qu'elle connaissait la sensation du sable dans sa main, s'il avait pu s'enterrer dans ce sable chaud, il aurait fait. La chaleur de ses joues ne cessaient d'augmenter, et ce ne fut pas la suite de la discussion qui fit disparaître ce feu. « Ah oui… hum… C'est vrai que ça a fait bizarre à Stitch aussi, même s'il avait déjà pratiquement autant de doigts. Tu sais, je peux t'aider si jamais tu as encore des questions au sujet du corps humain. » Noam resta figé sur place pendants quelques secondes, essayant de contrôler, avec un échec certain, cette nouvelle vague de rouge qui lui montait aux joues. Si des personnes le regardaient à cet instant, ils pourraient penser qu'il vient d'attraper un méchant coup de soleil tellement le visage du jeune brun venait de tourner au rouge. Par chance, enfin pas vraiment, vu que cela ne faisait qu'augmenter la gêne entre eux deux et prouvé à Noam qu'il avait effectivement bien déduis le sens non voulue de la phrase, Moana était à présent aussi rouge que lui. Si ça continuait, les deux allaient attraper une insolation !

Noam essaya de faire redescendre la température de son visage en respirant l'air frais du bord de mer. Il se tortura l'esprit pendant quelques instants histoire de trouver quelque chose à dire ou à faire qui pourrait détendre l'atmosphère et diminuait la gêne qui venait de s'installer entre eux. « Oui, j'aurai une question. Quelle sensation je ressentirai si je mettais mes pieds dans l'eau maintenant ? On essaie ? » Noam sourit en direction de son amie, espérant que jouer l'innocent en faisant semblant de ne pas avoir compris le sous-entendus atténuerait la gêne que ressentait son amie à l'heure actuelle. Noam espéra secrètement qu'il n'y aurait pas de méduses dans l'eau, il en avait entendu parler par certaine personne au café, depuis il générait une peur bleue de ces animaux aquatiques qui brûlaient la peau avec leurs tentacules. Mais il n'avouerait pas cela à son amie, un homme ne doit pas avoir peur de ce genre de choses.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Lilo
avatar

Faites place à la vedette
Moana L. Miliani

Nombre de messages : 1290
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (moana) × hot day   Lun 18 Sep - 0:17

hot day
— with noam p. samuels

Je prenais conscience que si j’avais pu cerner le serveur du Coffee Nutt, je ne connaissais pas suffisamment Noam, la personne qu’il était au-delà du plateau qu’il embarquait toujours avec lui dans un sens comme dans l’autre, la personne qui osait à peine parler de manière audible quand il en avait la force ou qui, dans d’autres cas, donnait timidement le papier de l’addition. J’avais eu raison de m’entêter de trouver la première occasion pour profiter d’une journée ou en tout cas d’une après-midi avec lui. Pour quelqu’un qu’on a blessé à maintes reprises, volontairement ou non, ce n’était pas rien que de s’accrocher à quelqu’un sur simple base de son intuition. Je n’aurais su mettre des mots sur ce qui m’avait poussé dans sa direction, de la même façon que j’avais attirée par Stitch. C’était plus fort que soi, plus fort qu’une décision prise par son cerveau. Le cœur est souvent très capricieux. Et Dieu sait que mon cœur a toujours fait pencher la balance. Oh, je suis pleine de ressources mais les sentiments sont prépondérants. Ils sont parfois si forts, si intenses que ça finit par m’écraser et je craque. Cette situation ne dérogeait pas à la règle. Au contraire, j’étais beaucoup plus fébrile, beaucoup plus susceptible de passer d’une émotion à son opposée. Par chance, pour le moment, ça se déroulait sans embuches. Il était toujours timide, toujours aussi réservé mais il était avec moi, c’était tout ce qui m’importait dans le fond. Je ne jugeais pas les autres, moi. J’étais celle qu’on jugeait. Sensible à ce que les autres pourraient penser de moi, n’ayant que très peu confiance en moi malgré tous les masques que je pouvais porter, je refusais d’être un monstre à mon tour. Je mettais un point d’honneur à accepter les autres tels qu’ils étaient et ce n’était pas bien compliqué face à un garçon aussi adorable et plus fort qu’il ne voulait le croire. Quand il croisait discrètement mon regard et que, par chance, je parvenais à capter celui-ci, j’en profitais, le tout en souriant chaleureusement et sans la moindre fausse note. « Tu sais, j’ai toujours été une humaine, différente et plus jeune, mais humaine. Mon monde et mon village n’était pas si différent de Fantasia Hill. Alors, j’ai pas eu à surmonter des épreuves incroyables comme celle de marcher sur deux pieds. Je n’ai pas de mérite. Par contre, toi, t’es vraiment courageux. T’es le plus courageux des caméléons de la Terre ! Même le plus courageux de toute la galaxie ! » Je hochai la tête, les mains sur les hanches. « Et crois-moi, j’ai découvert un bon nombre de créatures et je connais quand même la Présidente de l’Union Galactique ! » Je vivais tout à fond, même les compliments que je faisais. J’étais toujours entière avec ceux qui m’entouraient, ce qui pouvait parfois déconcerter. Trop spontanée, comme une véritable gamine qui n’aurait évolué que physiquement, j’étais bien incapable de me contrôler et puis où était le mal dans le fait de dire ce qu’on pense ? J’ai toujours détesté les hypocrites.

L’eau, la plage, mon environnement de prédilection. Y aller accompagnée de Noam, c’était comme lui ouvrir les portes de mon jardin secret. Il découvrirait la vraie moi, la petite Lilo appelée désormais Moana. Lui aussi se laissait découvrir de plus en plus et le voir s’extasier en voyant les grains de sables filer entre ses doigts me réconforta dans l’idée que je ne m’étais pas rapprochée de lui innocemment, par hasard. J’étais gonflée à bloc, déterminée à lui faire découvrir la magie de la plage, de l’océan plus encore et des animaux marins. J’étais totalement dans mon élément, mais s’il aimait, ce serait encore plus facile que prévu de le convaincre que c’était le meilleur endroit de la planète. « Faudra que je t’apprenne à faire des châteaux de sable, c’est trop bien. Les adultes se plaignent toujours qu’on en mette plein en rentrant mais il y a plus d’adultes ! » Ni de Nani… Pas que je l’oubliais mais je ne voulais pas que cette pensée sinistre me parasite et nous empêche de profiter dignement de cette après-midi. « Mais y a encore mieux que le sable ! » N’empêche que dans l’excitation du moment, j’avais dit quelque chose dont je n’étais pas fière, j’étais même particulièrement gênée. Lui aussi. J’avais bien envie de fuir comme je le faisais quand j’étais submergée par un trop plein d’émotions mais il avait trouvé la solution imparable et comme souvent, je changeais du tout au tout. « Tu veux savoir ? Y a pas meilleur moyen que de tenter directement. » Je lui tirai le bras, motivée et déjantée, courant à vive allure jusqu’à ce qu’on ait les pieds dans l’eau. Un soupire, un sourire, j’étais apaisée. J’étais bien. Mais lui ? « Alors ? T’en penses quoi ? » Je priais pour ne pas l’avoir effrayé et, encore une fois, je misais gros sur le fait qu’il aime la sensation de l’eau au niveau de ses jambes. L’eau n’était pas froide, elle était même idéale. Je voulais qu’il aime l’océan comme moi, même si c’était difficilement possible, parce que l’océan faisait partie intégrante de ma vie, de ce que j’étais et de ce que j’aimais. C’était bien plus qu’une passion. Cela définissait en partie ce que j’étais.

© SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
 
(moana) × hot day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erin "Moana" Goldfish - L'océan dans mon coeur.
» laisse-moi s'il te plait (moana)
» MOANA B. CORLEONESI ► Barbara Palvin
» Non...Dit moi que c'est une blague...feat Moana
» (FB) Accepts the Challenge... | Moana & Shawn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Spacegreen Cross :: Sunset Beach-
Sauter vers: