Partagez | 
 

 So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
J. Matthew Hook

Nombre de messages : 45
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)   Sam 19 Aoû - 1:56

Assis sur un lit qui n’aurait pourtant pas déplu à certains, James se contentait de cogner l’arrière de son crâne contre la tête de lit avec une pointe fortement détectable d’irritation. Deux jours qu’il ne savait plus trop où donner de la tête. Dire qu’il était en train de devenir fou serait peut-être un peu exagérer. Mais affirmer qu’il commençait sérieusement à perdre son sang-froid, cela relevait presque du non-négociable. Sa main gauche pianotait sur le matelas alors qu’il tentait sans franc succès de serrer le poing de l’autre. Décidément, le retour de son autre main ne semblait pas être un vrai miracle. A quoi bon lui redonner un membre si c’est pour le rendre dysfonctionnelle ? A quoi bon l’amener ici de toute manière ? Son regard se posa sur la fameuse main, où l’absence de crochet se faisait sentir des plus cruellement depuis qu’il avait atterri ici, à Fantasia Hill. Il ôta le gant qu’il avait empressé d’acheter en se rendant compte qu’en plus de perdre son crochet, il devait se farcir une main morte. Globalement, elle n’était pas différente de l’autre. Crochet chercha désespérément quelque chose sur son corps qui pourrait lui faire comprendre pourquoi sa main avait refait surface, et comment lui redonner vie. Il avait d’abord pensé à une seconde chance. Après tout, nouvelle ville, nouveau départ, non ? Et puis, il avait vite déchanté en se rendant compte qu’il s’agissait plus d’une double punition qu’autre chose.

Il essuya une goutte de transpiration sur sa tempe, sa colère lui donnait définitivement trop chaud.

Ses bottes finirent par se faire entendre sur le parquet de sa chambre. C’était définitivement trop pour ses pauvres nerfs. Il fallait qu’il bouge. Depuis qu’il avait subitement et très bizarrement atterri ici, dans ce monde étrange qui lui semblait presque sans vie par rapport à l’univers qu’il avait toujours côtoyer, il avait l’impression de ne pas avoir cesser de souffrir de nausées. Tout avait changé, trop rapidement, sans lui laisser le temps de quoi que ce soit et avec pour explications, quelques subsides proches du néant. Ne serait-ce que son apparence !

Sujet délicat.

D’un geste enragé, il se sentit plus qu’il ne contrôla l’action de remettre son gant avant de sortir en furie de cette chambre et de ce manoir qui semblait totalement fou à seulement imaginer. Évidemment, il savait plus ou moins la situation mais n’arrivait tout simplement pas à y croire. Coursé par un crocodile pour finir aux portes d’un univers dont il ignore tout. Où tout semble beaucoup moins réel, et nettement moins élégant. Sans son Jolly Roger (totalement inacceptable comme situation) et sans son équipage… Est-ce que ses pirates l’avaient suivi jusqu’ici ? Il est vrai qu’il n’avait pas vraiment pris le temps de faire causette avec tout le monde. Après tout, ce n’était pas vraiment dans sa nature première et trop de gens semblaient… Gentils. Bref, un très mauvais départ dans cette soi-disant nouvelle vie. Il enfila le manteau de cuir qu’il avait pris soin d’acheter en même temps que ces gants ô combien pratique pour cacher son « handicap » (oh, il détestait réellement penser au Capitaine Crochet et au mot handicap dans une même phrase). Cela changeait nettement de style mais un seul coup d’œil aux environs lui apprit que son style vestimentaire n’était même pas sujet à être acheter en magasin. Encore un sujet qui n’améliorait pas son humeur… Il sortit de sa « chambre » avec la ferme intention de voir la lumière du jour. Il rêvait de voir la mer de nouveau. Peut-être que cela aiderait un peu.

Il se retrouva finalement dans ce qui semblait être des jardins. Avec ce qui lui restait de bonne foi, il devait avouer cela… Pas mal. Si ce n’est jolie. Mais à vrai dire, il n’eut pas vraiment le temps d’admirer la vue car une silhouette inconnue attira son attention. Une silhouette inconnue avec un bonnet rouge qui lui sembla raviver des sensations bien familières. Serait-ce seulement possible ?

« - Hey ! »

A peu près toutes les personnes présentes dans le jardin se retournèrent vers lui sauf celle souhaitée évidemment. Il lança un sourire Colgate à chacun d’entre eux. Attirer l’attention n’a jamais été trop déstabilisant pour lui… Pas franchement courageux, mais jamais contre faire son show, n’est-ce pas ? Ah, s’ils savaient tous qui ils avaient devant eux…

Mais pour redevenir Capitaine, encore fallait-il avoir un bateau n’est-ce pas ?

Nouveau sujet délicat.

Mais si cet homme était celui qu’il devait être alors, il était certain d’avoir une chance de récupérer ce qui lui revenait de droit. Il décida donc d’en avoir le cœur net et s’approcha de cet inconnu, peut-être pas si inconnu que cela ?

« - Monsieur Mouche ? »


Dernière édition par J. Matthew Hook le Mar 22 Aoû - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Smee
avatar

Faites place à la vedette
William Smee

Nombre de messages : 97
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)   Dim 20 Aoû - 9:40



“so, we meet again.” smee & hook


Smee envoie balader un caillou du bout de sa chaussure, l’air mélancolique. Il ne savait toujours pas ce qu’il s’était passé. Deux jours qu’il tentait de donner un sens à tout ça ; deux jours qu’il abandonnait cependant qu’il s’entait la colère monter en lui. Fantasia Hill. Quelle était cette contrée étrange ? Ce monde qui n’était pas le sien. Ces gens qu’il ne connaissait pas. Et où était la mer ? Où était le Jolly Roger, et son Capitaine ? William – puisque c’était le prénom marqué sur les papiers qu’on lui avait gracieusement fournis – avait tant de questions et personne pour y répondre. Monsieur Mouche avait la sensation d’avoir absolument tout perdu. Jusqu’à sa vie. Combien de temps était-il censé rester là, dans cette ville ? Quand est-ce qu’il allait pouvoir repartir ? Est-ce que Crochet était là, lui aussi ? Et les enfants Darling ? Et Peter Pan ? Il supposait que oui, mais personne ne s’était manifesté à lui. Le brun laisse échapper une grimace, un rire sarcastique au bout des lèvres. Pourquoi se serait-on manifesté auprès de lui ? Il était le ‘méchant’ de l’histoire. Pan et tous ses acolytes le détestait ; il n’y aurait que son Capitaine pour vouloir le chercher. Mais son Capitaine n’était pas là. Son Capitaine ne l’avait pas retrouvé. Smee essayait tant bien que mal de se rassurer, de se dire que ça ne faisait que deux jours. Mais deux jours, c’était long dans un endroit inconnu. Deux jours, c’était long quand il n’y avait personne à vos côtés. Enfouissant ses mains glacées dans les poches de son pantalon, William se met à soupirer. Et puis, quel était ce métier qu’on lui avait donné ? Officier de police. Lui ? Le marin au bonnet rouge ? Officier de police. C’était ridicule – profondément ridicule. Le geste machinal, il touche du bout des doigts le fameux bonnet enfoncé sur sa tête comme pour se rassurer. C’était tout ce qu’il possédait aujourd’hui de sa vie d’avant. C’était tout ce qui lui restait de sa vie d’avant. Et, comme chaque soir avant de se décider à rentrer dans sa petite chambre vide, Smee sentait une vague glacée d’angoisse lui prendre au ventre. Son estomac se tordait, douloureusement. Il sentait même comme une suée lui couler désagréablement le long du dos. Pourquoi étaient-ils tous ici ? Pourquoi était-il seul ?

Une voix grave résonne soudainement et attire l’attention du brun. Les sourcils froncés, il se retourne d’un mouvement brusque pour faire face à un énième inconnu – des inconnus, il en avait croisés des centaines en deux jours ici, à Fantasia Hill. « Hey. » Sa propre voix est sombre, comme venant de profondeurs caverneuses dont il ne soupçonnait pas l’existence. Il aurait voulu pouvoir dire autre chose mais le regard trop perçant et trop insistant de son vis-à-vis le mettait mal à l’aise. Le rendait nerveux. Il ne comprenait pas pourquoi cet homme le dévisageait comme ça. Est-ce qu’il cherchait, lui aussi, ceux qu’il avait autrefois connus ? Alors quand il entend son nom passer la barrière de cette bouche-là, William se fige sur place. Il reste un instant à observer le brun en face de lui, essayant de distinguer les traits à travers l’obscurité relative de la nuit. Il se tenait près. Bien trop près. « Vous me… » Et avec un battement douloureux dans le cœur, Smee ouvre la bouche sous la surprise. « Capitaine ? » William n’ose pas vraiment y croire. Il ne veut pas y croire mais ne semble pas être capable d’empêcher son cœur de s’emballer trop fort dans sa poitrine. « Oh Capitaine, mon Capitaine, c’est bien vous ? il demande, comme pour être sûr qu’il ne s’est pas mis à délirer. » Alors il était là, lui aussi. Alors, il l’avait retrouvé. Smee se surprend à sourire un peu béatement, la première fois depuis qu’il a atterri à Fantasia Hill. Parce que Hook venait de le retrouver. « Je pensais être tout seul ici, il admet un peu honteusement. Vous en avez mis du temps pour me retrouver. » C’était presque un reproche, mais sa voix ne faisait résonner que le soulagement du marin d’eau douce. Dans un élan inconsidéré, il s’accroche à la nuque du Capitaine Crochet et le serre contre lui, ne laissant parler que le bonheur de le revoir enfin. « Hum, désolé, il lâche après un moment en s’écartant, rouge de confusion. Je suis content de vous revoir mon Capitaine. Vous pensez qu’on pourra partir de là sur le Jolly Roger ? » Les mers menaient à tout endroit, peut-être pourraient-ils retrouver le chemin du Pays Imaginaire grâce à elles.

_________________


I BOW DOWN TO PRAY
comme à un rocher, comme à un pêché, je suis accroché à toi. je suis fatigué, je suis épuisé de faire semblant d’être heureux quand ils sont là. je bois toutes les nuits mais tous les whiskys pour moi ont le même goût et tous les bateaux portent ton drapeau. je ne sais plus où aller, tu es partout. et je suis malade.

Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
J. Matthew Hook

Nombre de messages : 45
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)   Mar 22 Aoû - 15:16

C’était vraiment ce genre de moment qui se joue un peu à pile ou face. La probabilité que cet homme soit véritablement son second était très faible. Porter un bonnet n’était pas vraiment significatif, bien que celui-là restait tout du moins très connoté. Ils se regardèrent légèrement en chien de faïence. Il faut dire qu’ils n’avaient plus vraiment la même apparence. Smee comme lui, avait considérablement changé. Et pendant un instant, James se questionna sur le bienfondé de cette situation. La voix de son second était nettement plus sombre qu’à son habitude. Mais là encore, ce n’était pas significatif. Il essaya de sonder la personne en face de lui, persuadé qu’il dégageait tout de même quelque chose de familier. Evidemment, l’inconnu ne sembla pas le reconnaître au premier abord (si tenté qu’il le connaisse vraiment), mais un éclair d’illumination traversa son regard et son attitude changea du tout au tout. La simple appellation de « Capitaine » lui fit inconsciemment un bien fou. Depuis qu’il était arrivé ici, il n’avait pas vraiment parlé à qui que ce soit, et il réalisa combien entendre son titre lui rappelait cruellement ce qu’il avait perdu. Son bateau, son équipage, son second… Enfin jusqu’à maintenant.

« - Evidemment que c’est moi, voyons Mouche on ne reconnaît pas son capitaine ? »

Le sourire suffisant qu’il affichait cachait véritablement un soulagement incroyable. Il s’était toujours senti comme quelqu’un de solitaire mais en vérité, il réalisait en cet instant que ce n’était pas tout à fait vrai. Et faire face à son second était bizarrement rassurant. Cela rendait tout ce mic-mac un peu moins déstabilisant.

« - Je ne savais même pas si vous m’aviez suivi jusqu’ici… J’avoue être encore dépassé par les évènements. Et comme vous le dites, je vous ai trouvé, pas l’inverse ! »

Et sans qu’il ne maîtrise véritablement la situation, il se retrouve dans les bras de son second qui semble le serrer comme s’il allait disparaître. C’était inattendu et assez étrange. Il n’eut même pas le temps de vraiment réagir qu’il s’était déjà excusé en s’écartant de sa personne. Ses retrouvailles avec Smee signifiaient tout de même un renouveau d’espoir. Peut-être que retrouver son second allait le sortir de cette pseudo phase d’auto-dépression. Et effectivement, comme le soulignait si bien son second, cela passait par retrouver son Jolly Roger pour se tirer d’ici en vitesse.

« - Ah je savais que je vous manquerais… » Nouveau clin d’œil. « En ce qui concerne le Jolly Roger je ne crois pas qu’il soit ici en revanche… Mais je vous assure que l’on va fiche le camp d’ici aussi vite que possible. »

Son regard se perdit autour du jardin dans lequel ils étaient, cherchant une vague d’inspiration. Pourtant, ce manoir ne lui avait toujours pas apporter les réponses qu’il cherchait. Mais si Mouche était ici, peut-être que le reste de son équipage aussi. Et peut-être qu’il leur était possible de découvrir ce qui les avait emmenés ici et comment briser cet étrange sortilège. Car Hook était persuadé qu’ils n’avaient pas atterri ici par hasard, quelqu’un devait bien être derrière tout ça.

« - Que sais-tu de cet endroit étrange ? »

Peut-être que son second avait plus de réponses que lui-même. Et dans tous les cas, il était sûr de pouvoir compter sur lui pour retrouver leur vie d’avant. Seulement, il ne pouvait s’empêcher de pressentir que l’exécution d’un tel plan allait être beaucoup plus difficile à réaliser qu’il n’y paraît.
Revenir en haut Aller en bas
Smee
avatar

Faites place à la vedette
William Smee

Nombre de messages : 97
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)   Sam 4 Nov - 8:53



“so, we meet again.” smee & hook


Smee n’en revenait pas d’avoir retrouvé son Capitaine. Il sentait sa poitrine être sur le point d’exploser tellement la joie et le soulagement semblent le submerger telle la vague glacée qui s’écrase contre la côte. Toute cette nouvelle vie était bien trop effrayante s’il n’avait pas le pilier que représentait Hook à ses côtés. Mais ces deux derniers jours avaient entamé ses espoirs et sa bonne humeur. Il voulait rentrer. Il voulait retrouver le Pays Imaginaire. Il n’aimait pas ce monde. Ou, tout du moins, il ne l’aime pas sans son Capitaine. Alors peut-être que maintenant qu’ils étaient finalement réunis, tout allait être plus facile pour lui. Tout allait faire sens à nouveau. Tout du moins, William l’espérait fortement. « Mais je vous ai cherché, mon Capitaine, le brun essaye de se justifier maladroitement en détournant le regard. Le jour de mon arrivée, c’était comme une tempête en pleine mer… » Il se souvient de la foule, il se souvient du bruit. Il se souvient d’avoir eu peur aussi, mais ça il ne pouvait pas l’avouer à Hook. Il se souvient de ne pas avoir compris ce qu’il se passait – il ne comprenait probablement toujours pas. Pourquoi avaient-ils atterri dans cette contrée étrange qu’ils n’avaient jamais vue auparavant, qu’ils n’avaient jamais visitée ? Il ne se rappelait pas de l’avoir déjà aperçue sur une carte marine. Il ne se rappelait pas d’avoir déjà entendu le Capitaine Crochet en parler durant leurs longs voyages. « Vous pensez que le Jolly Roger parviendra à nous ramener chez nous ? » Chez nous. Mouche avait peur d’oublier à quoi ressemblait leur “chez eux” s’ils venaient à rester ici trop longtemps. Et s’ils étaient coincés ici pour toujours ? Et s’il n’y avait pas de moyen de rentrer pour eux ? Cette pensée lui file un frisson glacé dans le dos. C’est comme une sueur froide, la même qu’il ressentait chaque fois qu’il entendait le ‘tic tac’ du crocodile parce que ça signifiait que son Capitaine était en danger.

William observe le regard de Hook se perdre au loin. Il aurait voulu, en cet instant, pouvoir avoir une idée de ce qu’il se passait dans sa tête. À quoi pensait-il ? Que se disait-il ? William aussi avait pris le temps d’observer les environs. Il avait espéré y voir quelque chose de familier, de rassurant aussi. Mais le pirate n’avait rien vu. Il n’avait rien vu de ce qui aurait pu lui insuffler une note d’espoir – l’espoir de retrouver le Pays Imaginaire un jour. « Pas grand-chose, avoue-t-il d’un air maussade. Il semblerait que l’on soit un bon nombre à avoir débarqué au même endroit, en même temps. J’ai essayé de voir si certains avaient une idée de l’identité de la personne qui est derrière tout ça mais il semblerait qu’il soit un véritable fantôme pour l’instant. » Et c’était assez effrayant de savoir qu’il y avait cet inconnu derrière leur toute nouvelle vie mais que personne ne l’avait jamais vu, que personne ne savait encore qui c’était. William enfouit ses mains dans les poches de son pantalon dans un soupir bruyant. Comment allaient-ils partir d’ici ? Est-ce que Hook avait raison en disant qu’il leur fallait seulement retrouver le Jolly Roger pour pouvoir retourner au Pays Imaginaire ? « Capitaine, si on est tous là… » Monsieur Mouche serre les lèvres une seconde, hésite. « Vous pensez… qu’il est là aussi ? » Peter Pan. Celui qui avait bien failli tuer son Capitaine. Ce gamin qui leur avait volé leur conteuse d’histoires. Celui par qui le malheur était arrivé. Le brun ne l’avait pas vu, ne l’avait pas croisé. Il avait presque espéré que le garçon qui n’avait jamais voulu grandir soit resté coincé quelque part sur l’île. Ou bien qu’il s’était retrouvé à Fantasia Hill dans un corps de vieillard et qu’il se cachait de toutes et tous parce qu’il avait définitivement trop honte d’être un adulte maintenant. « Vous ferez attention, Capitaine, hein ? » Au Pays Imaginaire, c’était plus facile de protéger Crochet – vous connaissiez les lieux, ses dangers et ses cachettes. Cette ville était nouvelle et très différente de ce qu’ils avaient l’habitude de côtoyer en règle générale. « Ils ont fait de moi un agent de police, William annonce avec fierté en bombant le torse. Plutôt cool, hein ? Vous êtes quoi, vous, mon Capitaine ? »

_________________


I BOW DOWN TO PRAY
comme à un rocher, comme à un pêché, je suis accroché à toi. je suis fatigué, je suis épuisé de faire semblant d’être heureux quand ils sont là. je bois toutes les nuits mais tous les whiskys pour moi ont le même goût et tous les bateaux portent ton drapeau. je ne sais plus où aller, tu es partout. et je suis malade.

Revenir en haut Aller en bas
les vilains de pixie
avatar

Faites place à la vedette
J. Matthew Hook

Nombre de messages : 45
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)   Dim 5 Nov - 15:29

Il était peut-être un peu trop soulagé de retrouver son second. Un peu trop satisfait. Bien sûr, ce genre de réflexions étaient bien bien enfouies dans son subconscient, très loin après ses désirs de vengeance, de pillage et son égo surdimensionné. Pourtant, il était consciemment ravi de le revoir. Pour des raisons certes peu sentimentales -il n’était pas sentimental voyons…- mais néanmoins très ravi. En le voyant essayer de justifier qu’il avait bien chercher son capitaine à son arrivée, il eut envie de rire légèrement. Il ne doutait pas une seconde de la fidélité de Smee, jamais il ne l’avait fait en vérité. Il avait beau lui en faire voir de toutes les couleurs, son second semblait toujours être là où il en avait besoin. Même dans un monde de fou comme celui-ci. « Moi non plus je n’apprécie que très peu l’endroit à vrai dire… Je trouve ça… Morne, sans intérêt. » Il avait semblé maudire le pays imaginaire, mais maintenant qu’il en était si éloigné, il se rendait compte à quel point cette vie lui manquait. Cette île, ses plans de vengeances, sa vie de pirate… Bien entendu, il avait le club, et c’était plutôt une bonne chose. Mais cela ne lui ramenait pas son bateau, ni la liberté qu’il ressentait lorsqu’il voguait en pleine mer.

Son Jolly Roger. Qui le ramènerait chez eux. Que cette perspective était belle, et bien trop idéaliste pour sembler avoir une chance de marcher. « S’il y a une chose de sûr, c’est que je ne l’ai pas croisé Mouche. Mais l’idée de rester coincé ici pour toujours me fou en rogne. » Et en colère, il l’était plutôt souvent. Cela n’avait pas véritablement changé, ce qui avait vraiment évolué, c’était la déprime qui s’était ajouté à cet état de fait. Il devait avouer que lorsqu’il avait réalisé être seul dans seul dans ce nouveau monde, il avait paniqué, puis taper sur tout ce qu’il avait trouvé pour finalement tomber dans un mutisme dépressif. Et ce sentiment de déprime ne le quittait jamais vraiment. Même en retrouvant Mouche, il savait très bien qu’il restait un chemin très long -voir totalement inaccessible- avant de pouvoir retrouver sa vie d’avant. Mais il ne voulait pas perdre espoir. Même si cet espoir était vain, et qu’il risquait de lui bouffer le cerveau, cela valait le coup. Même s’il ne s’attendait pas réellement à ce que son interlocuteur lui annonce fièrement avoir trouvé une solution au problème. Il avait tout de même pu lui confirmer l’idée que quelqu’un était derrière tout ça. Quelqu’un qui, selon James, était foutrement malveillant. Il aimait ce genre de personnes habituellement, il en était lui-même un, mais pas lorsqu’il était la victime du méchant.

Parce que bordel, il n’était pas une victime.

« C’est ce que j’ai cru comprendre aussi… Qui que ce soit, il a brillement réussi son coup en tout cas. » Et quelque part, une infime part de lui admirait légèrement ce fin stratège. Il fallait être très organisé, et extrêmement intelligent pour pondre un tel plan. L’idée que cet attardé de Pan puisse avoir fait le voyage tout comme eux lui avait aussi traversé l’esprit. Il l’espérait bien quelque part. Il espérait que dans cet univers il ait grandi, et qu’il puisse lui balancer cet état de fait au visage. Mais il espérait aussi pouvoir se venger. Toujours et encore. « J’espère bien, Mouche, j’espère bien qu’il est ici. » Le fait qu’il s’inquiète de sa sécurité était à la fois touchant et vexant. Bien évidemment, il s’était souvent laisser avoir par ce gamin inconscient, et bien que ce soit difficile à admettre, il était plus doué qu’il n’y paraissait. Mais il espérait secrètement qu’en l’absence de toute magie telle qu’ils l’avaient connu, Peter serait un adversaire moins redoutable. Beaucoup moins redoutable. « Je pense que sans ses petits larbins et surtout sans pouvoir s’envoler tel un lâche, j’ai beaucoup moins à craindre de Peter Pan. » Et peut-être était-ce un excès de confiance, mais il le pensait réellement.

En apprenant que son second était un agent de police, il ne put réprimer une expression surprise. « Voilà quelque chose de… » Déshonorant ? Honteux pour un pirate ? « Surprenant, Smee. Je ne vous imaginais pas en gardien de la paix. » Quoi qu’après réflexion, son second avait toujours été beaucoup moins noir que lui. Il le suivait avec une confiance aveugle mais souhaitait souvent calmer ses instincts de colère, ou son éminent côté Drama Queen.

Il n’avouerait jamais cela à voix haute évidemment.

« J’imagine que cela peut avoir des avantages tout de même… Un infiltré parmi les forces de l’ordre… Pour ma part, j’ai hérité d’un club de strip-tease, mon ami, beaucoup plus adapté à ma personnalité pour être honnête. Un endroit charmant, vraiment. Et si bien fréquenté… » Il avait déjà inauguré les lieux la veille, et il n’avait pas regretté cette affectation. Il sentait que grâce à ce club, il avait faire de grandes choses, il en était certain. « J’espère pouvoir toujours compter sur vous, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)   

Revenir en haut Aller en bas
 
So, we meet again ✶ [Smee&Hook] (FB)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Le Hall d’entrée :: Les Jardins-
Sauter vers: