Partagez | 
 

 (adam) × therapy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
M. Selenna Garadja

Nombre de messages : 33
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (adam) × therapy    Mar 15 Aoû - 21:55


A chaque nouvelle séance avec le prénommé Adam, Selenna ne pouvait s'empêcher de s'imaginer dans cette situation, sauf qu'au lieu d'être la personne qui souffre, car la personne qu'elle aime ne se souvient pas d'elle, elle est celle qui inflige cette douleur. Et c'est peut-être pire dans son cas, elle se souvient très clairement d'Hercules, de son visage, de sa voix, de leur aventure, mais elle ne souvient pas des sentiments amoureux qu'elle avait pu ressentir. Son cœur s'était-il déchiré, s'était-il mis à battre plus fort, avait-elle sentie le sol disparaître sous ses pieds, son estomac se nouer rien qu'à la vue de cette personne ? Elle ne savait pas. Et c'est en voyant le visage fatigué et meurtrie du grand homme en face d'elle rien qu'à l'évocation d'un seul nom, qu'elle savait que sa décision de ne pas le chercher avait été la bonne. L'homme en face d'elle souffrait, il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir cette souffrance émanait de son être, puis de la ressentir. Malheureusement Selenna n'était pas là pour arranger les choses, il lui faudrait être brutale dans ses mots et elle le savait. Selenna croisa ses jambes, réajustant au passage sa jupe crayon noir le long de ses hanches. Elle était habillée simplement aujourd'hui, avec un simple chemisier blanc et ses cheveux attaché en un haut chignon.

Selenna se leva, contourna l'imposant fauteuil qui se tenait devant son bureau. La pièce était simple, des murs blancs contrastaient avec les nuances colorées des tableaux qui y figuraient. Un canapé faisait face à son fauteuil, permettant aux clients de choisir s'ils préféraient parler assis ou allongé. Une table basse séparant les deux personnes sur laquelle était posée divers objets, comme un cendrier. Selenna autorisait ses clients à fumer dans son bureau, ça permettait bien souvent de détendre les accro. Selenna regarda son client, qui s'était arrêté de parler. La jolie brune posa son carnet puis s'appuya sur son bureau. « Bien, avant de vous laisser partir Mr Leprince, nous allons faire le point d'accord ? » Selenna sourit légèrement avant de reprendre. « La situation ne semble pas s'être amélioré pour les souvenirs de votre bien aimée. Et vous n'avez toujours pas l'intention de lui dire la vérité.. dites-moi si me trompe, et je m'excuse par avance si mes mots vous blessent, mais voulez-vous vraiment qu'elle se souvienne de vous et qu'elle s'éloigne enfin cet autre homme ? Si vous voulez mon avis, vous avez envie qu'elle se souvienne de vous toute seule, je pense -excusez moi une nouvelle fois- que vous avez peur que si vous lui dites la vérité, elle vous rejette et ne veuille pas continuer votre histoire. Vous m'avez dit que vous étiez lâche, et bien je le pense aussi, vous préférez continuer à la voir comme une connaissance, une amie et souffrir dans votre coin que de découvrir ce qui pourrait se passer si elle savait la vérité. Selenna s'arrêta quelques instants, regardant avec tendresse son client. Je ne pense pas qu'être lâche soit une mauvaise chose, tout le monde se protège comme il peut, et je suis là pour vous aider dans votre quête, ne l'oubliez pas. Bien, puisque j'ai dit toutes les phrases qui fâchent, passons à des choses plus réjouissante. Je vais vous donner des devoirs ce soir. Vous connaissez le club qui se trouve dans le quartier voisin ? Je pense que ça serait une bonne idée d'y faire un tour, pour se détendre un peu, sortir de ce manoir où vous risquez à tout instant de la croiser et de chercher à la croiser, de souffler un peu, d'accord ? » Selenna se rassit sur le fauteuil en face d'Adam, lui tendant un morceau de papier avec l'adresse du club. Sous ses airs de devoir banal se cache en réalité un plan et un pari que Selenna se fait à elle-même. Si elle a choisi ce club, ce n'est pas hasard, vu que c'est le club où elle aime venir danser ou juste boire tranquillement, et si la soirée est bonne repartir avec un homme à ses bras. Mais ça, Selenna se gardera de le dire à son client.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Adam Leprince

Nombre de messages : 120
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (adam) × therapy    Jeu 17 Aoû - 1:41


Un psy. T'es tombé bien bas. Enfin pour toi. T'as jamais eu besoin de personne, t'as toujours tout fait pour repousser les gens. Tout seul dans ton château à parler à du mobilier. Ouais, là c'était facile pour toi, même s'ils te répondaient. Mais t'avais le contrôle au moins. Là, face à la brune, ce n'était pas le cas. Déjà, tu ne savais pas ce qu'était une psychologue. C'est seulement en lisant les bouquins de la bibliothèque que tu étais tombé dessus. Quelqu'un qui écoute tes problèmes et qui cherche à t'aider. Ouais, ça peut le faire. Ca peut être utile. Alors t'en avais cherché un et t'étais tombé sur elle. Docteur Garadja. Une femme. Ca t'avait fait sourire au début, toi qui te confiait plus facilement à Madame Samovar qu'à Lumière. C'était peut être une bonne chose finalement. Alors t'y étais allé. Une première fois. Et puis vous aviez parlé. Même si t'étais pas à l'aise au départ, t'avais fini par laisser ta langue se délier. Et elle t'écoutait, elle te parlait. Et comme maintenant, elle ne mâchait pas ses mots. Tu savais qu'elle avait raison, elle t'avait bien percé à jour. Mais tu n'appréciais pas de l'entendre. Parce que l'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre, ça faisait mal. Ca rendait la chose plus réelle. Et t'avais pas envie que ce soit réel toi. T'avais pas envie d'avoir peur de ta Belle. T'avais juste besoin de retrouver ta vie d'avant, dans ce château qui t'avait gardé captif. Même si les souvenirs n'étaient pas tous bons, au moins tu étais chez toi. Ce monde était bien trop étrange pour toi même si la bibliothèque t'offrait des ouvrages que tu n'avais jamais lu. Tu avais trouvé des contes. Des contes comme ton histoire. Parce que oui, c'était comme ça qu'on appelait les histoires de toutes les personnes enfermées dans ce manoir. Pour que la brune en face te comprenne aussi bien, tu savais qu'elle aussi, son histoire devait être écrite quelque part. Mais tu ne savais pas laquelle. C'était elle qui posait les questions ici, pas toi. Alors oui, tu l'écoutais te parler de toi. Etrange phénomène. Faire le point sur la situation. Tu hochais la tête. Encore une fois elle mit le doigt là où ça faisait mal. Non la situation ne s'était pas améliorée et Belle n'avait toujours pas retrouvé la mémoire. Alors tu balançais la tête de gauche à droite en grognant légèrement. Elle avait raison aussi quand elle te disait que tu ne voulais pas lui dire la vérité. Et encore plus lorsqu'elle en exposa les raisons. Cette peur qui te consumait de l'intérieur. Elle avait parfaitement bien cerné le problème. C'est plutôt efficace un psy finalement. Découvrir ce qui pourrait se passer si elle apprenait la vérité. Oui t'avais une trouille bleue. Alors tu acquiesça, toujours d'un signe de tête. Tu attendais la suite, mais tu ne t'attendais pas à des devoirs. Sourcil qui se soulève, regard rempli d'interrogation, tu la regardes. Tu la fixes même pour savoir ce qu'elle va te dire. Un club. Tu cherches à comprendre ce qu'elle te dit alors qu'elle reprend place face à toi. Un bout de papier une adresse. " Attendez, vous êtes sérieuse ? " Ah oui, visiblement elle était sérieuse. " Mais je sais même pas comment me comporter dans ces endroits là. J'y ai jamais mis les pieds. " Sauf que tu savais qu'avec elle, ce n'était pas là peine de discuter. Alors tu soupires avant de planter ton regard dans le sien. " Très bien. Quelle heure ? "


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
les alliés de pixie
avatar

Faites place à la vedette
M. Selenna Garadja

Nombre de messages : 33
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (adam) × therapy    Sam 2 Sep - 22:03


Selenna avait pendant son petit speech observée attentivement Adam, s'amusant intérieurement de ses réactions quand il entendait les mots sanglants qu'elle lui balançait à la figure. Bien sûr Selenna savait que ces mots étaient durs à attendre, déplaisant même, et que si par malchance elle était tombée sur une personne plutôt colérique elle aurait pu se faire blesser, comme c'était déjà arrivé dans le passé. Mais Adam n'était ce genre d'homme, et surtout, il lui était impossible de nier ce qu'elle venait de lui dire, même s'il le voulait, il savait au fond de lui que tout était vrai. En tant que psychologue, Selenna aurai évidemment préférée voir son patient régler ses problèmes et ne plus avoir à franchir le seuil de son cabinet, mais en tant que femme, pouvoir regarder un homme aussi charmant était un cadeau et pouvoir le draguer l'était aussi. Il était célibataire, la jolie brune n'avait pas à s'empêcher d'essayer de le ramener dans son lit. A ces pensées, aucun scrupule ne ressentait dans le cerveau de Selenna, elle aurait pu, se sentir coupable d'avoir ce genre de désir vis à vis d'un client, surtout en connaissant les sentiments qui habitaient son cœur, mais il n'en était rien. Le cœur sans chaleur qui régnait dans la belle brune n'avait aucune envie de s'émerveiller de la beauté de l'amour, de ce courage qu'ont les hommes qui n'aiment qu'une seule personne, et ce quoiqu'il se passe. Non, elle ne voyait que la tristesse, le chagrin, la colère que ce sentiment pouvait apporter. Le moindre détail peut faire passer une bonne journée en une journée horrible, juste à cause d'une seule personne, d'un seul mot, d'une seule incompréhension. Comment pouvait-on vouloir être ainsi manipuler dans nos sentiments, tout ça pour les beaux yeux d'un autre ? Selenna ne savait pas, du moins ne savait plus. Elle avait fini par avoir honte de l'ancienne personne qu'elle était, celle qui par deux fois c'était volontairement dirigée vers la mort pour un homme qu'elle croyait aimée.

Mais elle n'était plus Mégara, elle n'était plus celle qui aimée inconditionnellement. Non, elle ne le sera plus. « Je suis sûr que vous serez parfait, il suffit juste de s'asseoir, siroter un bon verre et se laisser emporter par le charme du lieu, facile non ? » Selenna souriait, Adam ne semblait pas encore l'avoir compris, mais le charme ce soir, ça serait elle. La jeune femme regarda sa montre, la soirée venait à peine de commencer. « Que diriez-vous de 21h ? Ça vous laisse le temps de vous préparer, mais pas assez pour vous défiler. » Selenna laissa échapper une demi-seconde son rire cristallin, il n'était pas moqueur, bien au contraire. Selenna espérait plus que tout son client serait au rendez-vous.

Spoiler:
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
la royauté de pixie
avatar

Faites place à la vedette
Adam Leprince

Nombre de messages : 120
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (adam) × therapy    Sam 30 Sep - 21:48


Tu n'avais pas l'habitude d'être surpris par les gens qui t'entouraient. Ayant vécu reclus pendant des années, tu avais appris à connaître chacun des habitants de ton château. Et même pendant cette année après que ta Belle t'ait fait sortir de ta fourrure, tu avais cerné les nouvelles personnes qui rythmaient ta vie. Mais elle, sa requête te surprenait. Enfin ce n'était pas vraiment une requête d'ailleurs. Des devoirs. Ca semblait être quelque chose d'obligatoire n'est ce pas ? Oui, c'était ça. Obligatoire. Enfin, t'aurais pu refuser mais tu gardais un sens logique. A quoi ça servirait d'aller voir un psy si c'était pour ne pas faire ce qu'elle te demandait ? Non vraiment, ça n'avait aucun sens quand on y réfléchissait. Alors tu te pliais à sa demande. " S'asseoir, siroter un verre, je pense y arriver. Se laisser emporter par le charme du lieu on verra hein... " Faut pas trop t'en demander pour le moment. Déjà tu acceptais de t'y rendre, c'était un grand pas pour toi. Sortir du manoir, se mêler au monde extérieur. A cette ville que tu ne connaissais pas vraiment. Bien sur lorsque tu avais besoin de quelque chose tu prenais sur toi et allais le chercher. Notamment de l'alcool d'ailleurs. Mais tu ne t'étais jamais attardé dans les bars, du moins pas assez longtemps pour parler à quelqu'un et faire connaissance. Et là tu avais bien conscience que c'était ce qu'elle te demandait. Elle t'annonce l'heure du rendez vous. 21h. " Bien. J'y serai alors. " T'abdiques, tu valides ce qu'elle te dit. Et la séance se termine là après les formules de politesse d'usage, tu quittes la pièce.

Tu passes le reste de la journée à ruminer. Ou a grogner. Tu retrouves tes instincts de bête. Allongé sur ton lit, adossé au fauteuil de ton bureau, tu tentes de trouver la logique à tout ça. Non, tu n'en vois pas et pourtant. T'as pas le choix. Ce soir tu sortais. Tu ferais quelque chose que tu n'avais pas fait depuis très longtemps. Te mêler a un groupe d'humains, à des gens qui sont comme toi biologiquement parlant. Tu sais que là bas il n'y aura pas que des personnes comme toi qui ont subitement changé de monde il y a presque deux ans. Il y en aura qui sont dans leur propre monde. Qui ne sont pas là par hasard, qui ont choisi d'y être. Et le plus compliqué, ce sera de les trouver. Pour ne pas faire de gaffe. T'as changé ton comportement depuis que tu étais arrivé ici. T'étais moins pompeux, moins princier. Parce qu'ici, ton titre ne te sers à rien. Alors tu tâcherais de te fondre dans la masse. Et en attendant, tu râlais. La tête dans tes mains, tes coudes sur tes genoux, tes fesses posées sur ton lit, tu réfléchissais. En proie à un mal de tête qui n'allait pas tarder, tu pris la décision de manger un peu. Au moins tu n'arriverais pas dans ce bar l'estomac vide. 20h arriva et tu te décidais à enfin aller te préparer. Une douche rapide et te voilà devant ton armoire. Rien de bien compliqué, tu enfilais un jean et une chemise avec ta veste en cuir pour finir le tout. Ah qu'il est loin le costume bleu avec les froufrous et les dentelles. Une paire de baskets et t'étais parti. T'avais de l'argent dans ton porte feuille et tes clés. Un téléphone que tu n'utilisais que très rarement également. Tu ne mis pas longtemps à rejoindre le bar, profitant de l'air frais de la saison pour fumer une cigarette. 20h55 au moment où tu passes la porte en bois. Instinctivement, tu te diriges vers le barman et te poses sur un tabouret face à lui après avoir réclamé un verre de whisky. Tu te tournais vers le reste de la salle, le verre à la main, à la recherche de la brune. En espérant qu'elle t'ait vu rentrer si elle était déjà là parce que toi, tu n'avais pas encore posé tes yeux sur elle.

AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (adam) × therapy    

Revenir en haut Aller en bas
 
(adam) × therapy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» Sky apprend q'Adam est en liberté surveillé chez victor.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Bretzelburg Avenue-
Sauter vers: