Partagez | 
 

 (auriope) it's okay to cry, the sky does it too

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary
avatar

Faites place à la vedette
M. Calliope Poppins

Nombre de messages : 51
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (auriope) it's okay to cry, the sky does it too   Mar 27 Juin - 10:43

Aurore & Calliope


It's okay to cry, the sky does it too

Elle était assise là depuis presque une heure. Les pieds dans l’herbe, les yeux fermés, elle ressentait le vent sur son visage et écoutait tranquillement les petits cris des oiseaux et des feuilles agitées. Elle ne pensait à rien, rien en particulier. Parfois, elle avait besoin de simplement faire le vide, se retrouver avec elle-même comme pour s’apprivoiser et se dompter. Mettre à plat ses problèmes et ses angoisses pour repartir ensuite vivre sa vie avec moins de difficulté. Elle avait besoin de ces moments de répits. Elle en avait besoin parce qu’ils l’aidaient à se supporter et à supporter cette vie. Assise là, elle pouvait faire le vide, laisser derrière elle tous les problèmes qu’elle s’était créé et repartir un peu plus légère. Bien sûr, ce sentiment ne durait pas longtemps. Il était dans sa nature profonde de finir par se remettre à se tirailler entre celle qu’elle était et celle qu’elle aurait voulu être. Parfois elle se disait même que sans ça, elle n’arriverait plus à vivre normalement. Mais ces instants de répits, elle en était certaine, étaient tout de même bénéfiques, ne serait-ce que pour la solitude qu’ils lui apportaient durant quelques instants. Et puis elle aimait être dehors, elle aimait profiter de la nature, de son calme reposant, de son imprévisibilité. Peut-être allait-il se mettre à pleuvoir dans un instant, peut-être que le soleil allait briller si fort qu’il lui brulerait la peau, elle n’avait aucun moyen de le prévoir et cela lui faisait du bien. Dans la complexité de sa vie, elle avait besoin de choses simples qui puissent échapper à son contrôle. Des évènements qu’elle pouvait regarder en pensant « Je n’aurais rien pu faire contre ça, et ça n’a pas d’importance. »

Au milieu de son havre de paix, elle fut doucement tirée de son monde par des petits bruits qui ressemblaient bien à des sanglots. Elle avait passé assez de temps avec des enfants pour reconnaitre ce genre de bruit. Parfois elle avait l’impression qu’elle aurait pu en détecter à des kilomètres à la ronde, comme si son ancien métier avait tellement déteins sur elle qu’il avait fini par lui donner des super pouvoir. Si la réalité n’était pas tout à fait celle-là, elle avait tout de même développé une capacité à reconnaitre les types de sanglots. C’était obligatoire lorsque vous travaillez avec des enfants qui apprennent très vite que quelques larmes peuvent leur permettre d’obtenir ce qu’ils voulaient. Au milieu des larmes sincères de tristesse ou de peine, il y avait toujours quelques larmes de crocodiles et légèrement manipulatrices. Parfois il y avait également les larmes de joie ou celle de rage. Elles avaient toutes un son différent qu’une nounou et surement une maman pouvaient reconnaitre et comprendre. Elle tendit l’oreille et compris qu’il s’agissait de vraies larmes, de larmes qui trahissaient un vrai chagrin, une vraie peine. Son cœur se serra un instant, c’était les larmes qu’elle aimait le moins. Si elle n’était pas un exemple de joie de vivre, elle n’aimait pas pour autant ressentir la tristesse des autres, c’était son devoir de nounou de rendre le monde plus joyeux. Alors elle se leva doucement et se laissa guider par les sanglots. Elle se déplaça discrètement et finit par apercevoir une jeune femme blonde. Elle ne la connaissait pas, mais son visage ne lui était pas étranger. Elle l’avait déjà croisé dans le manoir et l’avait toujours trouvée rayonnante. Le genre de jeune femme qui illumine une pièce par son sourire et sa joie de vivre. Jamais elle n’aurait pu imaginer voir des larmes sur ce visage d’habitude empreint de bonheur. Mais elle, plus que quiconque, savait également que les apparences pouvaient être trompeuses. Elle toussa légèrement pour lui faire part de sa présence avant de faire un pas vers elle et de dire d’une voix douce « Tout va bien mademoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
(auriope) it's okay to cry, the sky does it too
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PIXIE DUST ::  :: Le Hall d’entrée :: Les Jardins-
Sauter vers: